Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

4 questions à... Jean-Marie Hubert du Festival Son & Image

Le fondateur du Festival Son & Image présente la 40e édition de ce salon qui se tiendra les 14 et 15 octobre 2017 au Novotel Paris Tour Eiffel à Paris et dont Qobuz est partenaire.

Par Clotilde Maréchal | À la une | 5 octobre 2017
Réagir
Qobuz

Cette année, le Festival Son & Image souffle ses 40 bougies. Installée au Novotel Paris Tour Eiffel les 14 et 15 octobre 2017, ce salon est LE rendez‐vous incontournable de tous les passionnés de l’audio-­vidéo de prestige, des objets High Tech et de l’audio connectée. Il propose le temps d’un week-end de découvrir au cœur de la capitale, les dernières nouveautés et la plus grande vitrine de produits haut de gamme, d’assister à des démonstrations comparatives dans les conditions idéales d’écoute, de recueillir des conseils avant d’acheter, etc. Partenaire de l'événement, Qobuz proposera cette année sur son stand à l'emplacement E3.16 un espace d’écoute pour comparer des enregistrements à la fois en MP3 et en qualité Hi-Res 24-Bits... Jean-Marie Hubert, fondateur du Festival Son & Image, présente cette cuvée 2017.


Comment qualifieriez-vous l’évolution du festival au fil de ces quarante années ?

Jean-Marie Hubert : L’évolution du salon a toujours été liée à l’évolution du marché, donc de la demande du public et des professionnels. C’est sans doute ce qui explique sa longévité. Il a été créé il y a 40 ans, car la demande était forte pour établir un rendez-vous annuel, où toutes les marques de la haute-fidélité audiophile puisse se rencontrer pour proposer des écoutes. En effet, aucun auditorium ne pouvait rassembler l’ensemble des marques et des produits. Par la suite, à l’arrivée du numérique et l’avènement du CD, toutes les marques de l’audio, des plus grandes marques mondiales aux plus petits constructeurs avaient à s’exprimer. Le salon a donc migré au Palais des Congrès de Paris sur cinq étages et fédérant 45.000 visiteurs ! L’âge d’or ! S’y rajoutèrent au fil des ans le LD, le DVD puis le BLU-RAY, donc l’arrivée de l’image au salon… Par la suite, avec la banalisation de certains segments, il devint à nouveau important, comme il y a 40 ans, de donner de la visibilité aux marques de qualité, pas forcément présentes dans la grande distribution. Et surtout de ré instituer un rendez-vous où l’on peut une fois par an écouter et voir les meilleurs produits au monde en démonstration comparative. A présent, et Qobuz en est l’acteur majeur, place à la musique dématérialisée ! Notre public, à la recherche permanent de haute qualité, veut donc des solutions adaptées à ses exigences. Vous êtes une réponse à cette demande, tout comme les fabricants de matériels permettant streaming et téléchargement en haute définition. Vous êtes les nouvelles sources. Ce qui d’ailleurs n’empêche pas le retour en force du vinyle, car l’objectif qualité étant prépondérant, peu importe la technologie. Je redis souvent que la caractéristique actuelle du Festival Son et Image est de consacrer l’hybridation des technologies, pour le meilleur résultat possible.


Cette année, un « festival » se cache au sein même du festival, parlez-nous un peu plus de ce nouveau concept…

Le « Festival Hors les murs » permet à notre public de pouvoir gagner des places de concerts pour ne pas perdre leurs repères. Pour ce 40e anniversaire donc, nous n’avons pas lésiné sur les moyens. C’est à la Philharmonie de Paris, au Duc des Lombards et au Worldstock festival, que nos visiteurs auront la chance de retrouver le plaisir du live dans des cadres exceptionnels.


Quels sont les temps forts à ne manquer sous aucun prétexte pendant ces deux jours de salon intenses ?

Pendant deux jours, tout se passe dans les différentes salles des marques, qui comme chaque année mettent en œuvre des écoutes de démonstrations de très haut niveau. Près de 200 marques sélectionnées parmi les meilleures au monde sont donc réunies en « Festival » pendant un weekend de rêve. En outre, un événement de taille également : le lancement, le jour de l’ouverture du Festival, du premier vinyle connecté au monde ! Ce vinyle sera le premier d’une longue série car le système sera adopté par les labels par la suite. Il s’agit d’implémenter dans le vinyle une puce NFC qui permet à celui qui fait l’achat du disque de télécharger l’album et de partager l’univers de l’artiste avec ses vidéos, ses prochains concerts et ses réseaux sociaux. Ce premier vinyle, mis au point par Revive, sera le nouvel opus de Wax Tailor, star de la scène hip hop / trip hop internationale, qui sera d’ailleurs présent sur place. Il est possible de pré réserver un exemplaire (25€) sur notre site web : www.sonimage.com.


Comme chaque année, vous choyez vos visiteurs avec de nombreux jeux-concours, comment participer et quels sont les lots ?

Tout d’abord rappelons que chaque visiteur reçoit gratuitement à son arrivée un album téléchargeable en HD produit par Qobuz. Il reçoit aussi un CD coproduit avec Classica et un Blu-ray UHD 4K offert par Blu-Ray Partners… De nombreux lots aussi comme chaque année, dont deux enceintes KEF LS 50 Wireless, un chaine Triangle Elera avec platine TD et enceintes actives, une platine Pro-Ject, un casque Bluetooth BW XP avec réduction bruit et de nombreux autres lots, des disques vinyles et des places de concert à la Philharmonie de Paris et au Duc des Lombards.





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters