Les albums

14,99 €

Reggae - Paru le 8 septembre 1976 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

21,99 €

Musiques du monde - Paru le 3 janvier 1977 | Tuff Gong

21,49 €
14,99 €

Reggae - Paru le 3 juin 1977 | Tuff Gong

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Reggae - Paru le 23 mars 1978 | Tuff Gong

Hi-Res
La deuxième moitié des 70’s est une période prolifique pour Bob Marley, alors au faîte de sa gloire, durant laquelle il envahit les bacs au rythme d’un album par an. Après Rastaman Vibration en 1976, Exodus en 1977, le Jamaïcain sort en mars 1978 ce Kaya, dont les titres sont issus des mêmes sessions qu’Exodus, effectuées lors des premiers mois de son exil londonien début 77. L’album est largement considéré comme son disque le plus léger, sans doute à cause de son thème, Kaya signifiant marijuana en argot jamaïcain. Le disque débute d’ailleurs par le “Excuse me while I light my spliff ” d’Easy Skanking, comme si Marley assumait le côté B-side de ces chansons. Mais on aurait tort de sous-estimer la machine à hits qu’étaient les Wailers, puisque l’album contient deux des tubes les plus populaires de leur discographie, Is This Love et Satisfy My Soul – il sera certifié double platine en France et disque d’or aux USA.Bob Marley profita aussi de ses sessions pour revisiter sa période Lee Perry, avec d’abord le morceau-titre Kaya, pour une version ciselée sans la délirante guitare flamenco de Scratch, comme un symbole de l’influence d’Island – au détriment du romantisme diront certains… –, tandis que Sun Is Shining, plus éthéré que l’original, prend de l’envergure et du piquant avec la guitare électrique de Junior Marvin. Sur la face B de l’époque, on trouvait également She’s Gone, une chanson d’amoureux éconduit, Crisis, qui ressemble à un spin-off né d’une répétition d’Is This Love, ou le “rastaman chant” Time Will Tell, rythmé par le tambour nyabinghi. Le disque se conclut de manière pince-sans-rire avec Smile Jamaica, titre composé en vue du concert du même nom du 5 décembre 1976, au National Heroes Park de Kingston en Jamaïque, auquel Bob Marley avait participé deux jours après s’être fait tirer dessus… Et pour ses 40 ans, Kaya ressort dans une version spéciale concoctée par Stephen Marley, qui s’est occupé de remixer et réarranger les dix titres originaux de l'album, dans l'esprit de ce qu'avait fait son frère Ziggy pour les 40 ans d'Exodus. © Smaël Bouaici/Qobuz
14,99 €

Reggae - Paru le 23 mars 1978 | Tuff Gong

La deuxième moitié des 70’s est une période prolifique pour Bob Marley, alors au faîte de sa gloire, durant laquelle il envahit les bacs au rythme d’un album par an. Après Rastaman Vibration en 1976, Exodus en 1977, le Jamaïcain sort en mars 1978 ce Kaya, dont les titres sont issus des mêmes sessions qu’Exodus, effectuées lors des premiers mois de son exil londonien début 77. L’album est largement considéré comme son disque le plus léger, sans doute à cause de son thème, Kaya signifiant marijuana en argot jamaïcain. Le disque débute d’ailleurs par le “Excuse me while I light my spliff ” d’Easy Skanking, comme si Marley assumait le côté B-side de ces chansons. Mais on aurait tort de sous-estimer la machine à hits qu’étaient les Wailers, puisque l’album contient deux des tubes les plus populaires de leur discographie, Is This Love et Satisfy My Soul – il sera certifié double platine en France et disque d’or aux USA.Bob Marley profita aussi de ses sessions pour revisiter sa période Lee Perry, avec d’abord le morceau-titre Kaya, pour une version ciselée sans la délirante guitare flamenco de Scratch, comme un symbole de l’influence d’Island – au détriment du romantisme diront certains… –, tandis que Sun Is Shining, plus éthéré que l’original, prend de l’envergure et du piquant avec la guitare électrique de Junior Marvin. Sur la face B de l’époque, on trouvait également She’s Gone, une chanson d’amoureux éconduit, Crisis, qui ressemble à un spin-off né d’une répétition d’Is This Love, ou le “rastaman chant” Time Will Tell, rythmé par le tambour nyabinghi. Le disque se conclut de manière pince-sans-rire avec Smile Jamaica, titre composé en vue du concert du même nom du 5 décembre 1976, au National Heroes Park de Kingston en Jamaïque, auquel Bob Marley avait participé deux jours après s’être fait tirer dessus… © Smaël Bouaici/Qobuz
8,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1983 | Virgin Records

16,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1986 | Virgin Records

11,49 €

Musiques du monde - Paru le 23 février 1988 | Columbia - Legacy

9,99 €

Musiques du monde - Paru le 15 mai 1989 | Arion

15,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1990 | Virgin Records

11,49 €

Dub - Paru le 1 mai 1990 | Columbia

13,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1976 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Reggae - Paru le 31 juillet 1990 | Epic

Téléchargement indisponible
14,99 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1991 | Virgin Records

14,99 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1991 | One Up

15,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1991 | Virgin Records

16,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1991 | Virgin Records

16,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1991 | Virgin Records

13,49 €

Reggae - Paru le 1 janvier 1993 | Virgin Records

Le genre

Musiques du monde dans le magazine
  • Melbourne Calling !
    Melbourne Calling ! Avec "Sunny Side Up", le label de Gilles Peterson donne un coup de projecteur sur l'excitante et groovy nouvelle scène jazz'n'soul de Melbourne...
  • João Gilberto, la bossa nova orpheline
    João Gilberto, la bossa nova orpheline Chanteur-guitariste de génie, le père de la bossa s’est éclipsé à l’âge de 88 ans…
  • KOKOKO!, l'électro bricolo world
    KOKOKO!, l'électro bricolo world Le Qobuzissime totalement fou "made in Kinshasa" avec canettes, machines à écrire et TR-808 !
  • Chick Corea à l'heure espagnole
    Chick Corea à l'heure espagnole Avec le Spanish Heart Band, son nouveau groupe, le grand pianiste américain revisite le latin jazz, la salsa, le flamenco et la bossa...
  • Votez BCUC !
    Votez BCUC ! Avec "The Healing", le collectif de Soweto signe un efficace et éclectique remède soul, jazz, afrobeat, funk et slam contre les maux du monde...
  • Tiken Jah Fakoly, le combattant
    Tiken Jah Fakoly, le combattant Avec "Le Monde est chaud", la star ivoirienne concentre sa lutte sur le réchauffement climatique...
  • Angélique Celia
    Angélique Celia La star béninoise Angélique Kidjo signe un album hommage à la reine de la salsa, Celia Cruz...
  • Mohamed Lamouri, le raï de la ligne 2
    Mohamed Lamouri, le raï de la ligne 2 Le chanteur algérien qui ensorcelle les voyageurs du métro parisien depuis plus d'une décennie publie un album de raï surpuissant, mêlant tradition et modernité...
  • Sous le soleil de Guts
    Sous le soleil de Guts Le beatmaker délaisse le hip-hop le temps de "Philantropiques", superbe trip reliant Afrique, Antilles, Amérique du Sud et France grâce à un casting 5 étoiles...
  • Mayra Andrade, voyage et métissage
    Mayra Andrade, voyage et métissage Avec "Manga", la grande chanteuse cap-verdienne signe un délicieux tourbillon de sons et de rythmes...