Les albums

11,89 €16,99 €
8,04 €11,49 €

Musiques du monde - Paru le 2 février 2018 | NO FORMAT

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Songlines Five-star review
Entre 1915 et 1934, l’île d’Haïti, qui venait d’accéder à l’indépendance, est occupée par les Américains. Le peuple insoumis se retrouve autour de chants traditionnels ou nouvellement composés, qui affirment son identité créole et marquent sa résistance. C’est dans ce répertoire déterminé et hanté par les figures du vaudou que Mélissa Laveaux a puisé la matière première de son troisième album. En s’appropriant cette part d’intimité nationale, la chanteuse d’origine haïtienne, née au Canada et installée en France, trouve une belle façon de fouler symboliquement la terre de ses ancêtres. A l’exception du morceau Jolibwa, qui raconte l’histoire d’un journaliste tué en prison, elle s’est déchargée de l’obligation d’être à la fois l’auteur et l’interprète de chansons souvent fraîchement écrites au moment de leur mise en boîte. Elle se saisit de ce patrimoine avec une liberté qui n’a d’égale que sa compréhension instinctive et profonde des émotions initialement exprimées. En confiance avec ces brillants complices du collectif A.L.B.E.R.T. (les Jazzbastards Vincent Taurelle, Ludovic Bruni et Vincent Taege), qui ont récemment assuré la production du dernier Oumou Sangaré et étaient déjà aux commandes de son album Dying Is a Wild Night, Melissa Laveaux est allée au bout de sa quête d’identité. Elle s’est inspirée des chanteuses pionnières traditionnelles Martha Jean-Claude ou Emerante de Pradines, elle a fouillé dans de vieux documents, rapproché des bribes de chansons qui étaient faites pour s’entendre et s’est libérée du poids des conventions. Elle s’est inventé une liberté tant poétique que musicale, dans laquelle ces airs traditionnels de troubadours gagnent une nouvelle jeunesse teintée de soul profonde ou de pop rock élégante. Le programme sensible et passionnant de sa Radyo Siwèl mérite de battre des records d’audience. © BM/Qobuz
9,99 €

Musiques du monde - Paru le 29 avril 2011 | General Pattern

Distinctions 3F de Télérama - Découverte JAZZ NEWS
Dans le Maghreb, Aziz Sahmaoui est une véritable source d'inspiration pour beaucoup de musiciens de la nouvelle génération. Au cœur de l'Orchestre National de Barbès ou aux côtés de Joe Zawinul, il n'a cessé de valoriser la musique traditionnelle maghrébine tout en étant à l'écoute des courants les plus modernes. En 2011, Aziz enregistre son premier album solo, réalisé par le producteur Martin Meissonnier (Fela, Khaled, Page & Plant, Bertignac...) avec son nouveau groupe, University of Gnawa. Les textes des chansons, étonnamment en phase avec les révolutions arabes, sont un reflet de la pensée de beaucoup de jeunes maghrébins ; les compositions sont influencées par la tradition gnawa, le chaabi et la musique d'Afrique noire.
6,99 €

Musiques du monde - Paru le 5 octobre 1992 | Inédit / Maison des cultures du monde

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Ce remarquable enregistrement de musique tanzanienne s'ouvre sur l'instrument le plus typique du pays, l'ilimba. Un lamellophone qui a fasciné l'illustre musicologue autrichien Gerhard Kubik pour sa séquence harmonique caractéristique, faite de l’enchaînement d'une quarte, d'une quinte diminuée et d'une quinte juste, signature de l'instrument et de la musique de l'ethnie wagogo (appelée aussi gogo). Le maitre incontesté de l'ilimba au XXe siècle fut Hukwe Ubi Zawose que l'on retrouve ici aussi au chant, soutenu par un chœur et un ensemble divers d'instruments traditionnels dont le zeze (semblable de par ses sonorités à une vièle). La technique de l'ostinato instrumental (présente ici entre autres sur la piste 3), est également l'une des caractéristiques de la musique wagogo, renforçant l'état de transe de l'auditeur, tout en bousculant la perception rationnelle qu'il pourrait avoir du temps. © René Obe/Qobuz
13,99 €

Musiques du monde - Paru le 2 juin 2008 | 4AD

9,99 €

Amérique latine - Paru le 25 juin 2014 | World Treasures

6,99 €

Musiques du monde - Paru le 10 janvier 2005 | Vetnasj Records

6,99 €

Musiques du monde - Paru le 13 octobre 2013 | Astar Artes Recordings

Livret
7,99 €

Musiques du monde - Paru le 15 septembre 2004 | Arion

8,99 €

Musiques du monde - Paru le 12 février 1987 | Arion

6,99 €

Salsa - Paru le 14 février 2012 | Cdvd

7,99 €

Salsa - Paru le 6 janvier 2017 | Mon patrimoine musical

8,99 €

Musiques du monde - Paru le 22 juin 2014 | Sarl Deda

9,99 €

Musiques du monde - Paru le 23 janvier 2014 | Ndh Music

9,99 €

Musiques du monde - Paru le 27 février 2012 | L'Autre Distribution

Le « Haidouti Orkestar », la fanfare-orchestre balkano turque est de retour avec son troisième opus. Ce troisième opus élargit ses frontières ! Il s'invite en Serbie, Macédoine, Bulgarie, Turquie. Il pousse même encore plus loin à l'est, en fouillant les répertoires des musiques Azéri, Kurde, Syro-Libanaise et Arménienne. L'album est finement ciselé principalement grâce aux arrangements de l'accordéoniste tsigane, Jasko Ramic. On y retrouve avec bonheur la voix chaude, profonde et si sincère du chanteur Zéki Ayad Çölas. Des invités comme Didier Malherbe et Ibrahim Maalouf sont (re)venus saluer le « Haidouti ». De ballades en rythmes soutenus, de la tradition à la modernité, l'album est une véritable réussite !
8,99 €

Reggae - Paru le 14 juin 2010 | Soulbeats Records Music'Action prod

9,99 €

Musiques du monde - Paru le 15 avril 1995 | Arion

9,99 €

Musiques du monde - Paru le 23 février 2018 | Six Degrees

Au milieu de la Seconde Guerre mondiale, l’ethnomusicologue Moisei Beregovsky (1892 – 1961) découvrit l’existence de nombreuses chansons écrites par des militaires et civils qui décrivaient les mésaventures vécues par les juifs de Russie. A la tête d’un groupe de chercheurs, il se mit à les collecter et les enregistrer. Lors d’une purge de Staline, Ils furent arrêtés et leur matériel confisqué. Ces chansons, oubliées pendant des décennies, ont refait surface dans les années 1990 à la Bibliothèque nationale Vernadsky d’Ukraine, où elles étaient entreposées dans des boîtes anonymes. Au début de la décennie suivante, l’historienne de culture yiddish Anna Shternshis en prend connaissance et s’associe avec le musicien Psoy Korolenko pour leur redonner vie. À mi-chemin entre la reconstitution musicale et la création pure, le résultat est convaincant. Autour de Psoy Korolenko, un casting russo-canadien fait joliment briller ces perles. Au centre, il y a le trio de violonistes gitans Loyko, créée par l’ancien collaborateur de Yehudi Menuhin, Sergei Erdenko, qui signe également une partie des arrangements. Sur les côtés se distinguent David Buchbinder, trompettiste lauréat d’un Juno Award, équivalent canadien d’un Grammy, et une poignée de solistes de haut niveau (violon, guitare, accordéon et clarinette). Au devant la scène, en alternance avec Korolenko, se succèdent la vocaliste de jazz Sophie Milman, également détentrice d’un Juno, la chanteuse yiddish de Lettonie Sasha Lurje, ainsi que le fils du producteur Dan Rosenberg, Isaac, qui interprète l’émouvant Mames Gruve (la tombe de ma mère en VF), sur un texte écrit par un orphelin dont les parents disparurent pendant l’Holocauste. Mais l’âme yiddish, combinée à la fougue gitane et au bouillonnement slave, remet la vie au premier plan et emporte gaiement ces chants populaires vers la lumière qu’ils ont failli ne jamais connaître. © BM/Qobuz
21,99 €

Musiques du monde - Paru le 1 novembre 2010 | Columbia

8,99 €

Musiques du monde - Paru le 15 avril 2000 | Arion

4,99 €

Musiques du monde - Paru le 9 mars 2012 | Melodiyadigital.com

Le genre

Musiques du monde dans le magazine