Les albums

5440 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Musique symphonique
10,99 €

Musique symphonique - À paraître le 16 mars 2018 | CAvi-music

Livret
9,99 €

Musiques pour le cinéma - À paraître le 2 mars 2018 | Stone Records

Livret
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 23 février 2018 | Musical Concepts

Livret
1,69 €

Musique symphonique - Paru le 23 février 2018 | La Bambolina sas

9,99 €

Musique symphonique - Paru le 23 février 2018 | Musical Concepts

Livret
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 23 février 2018 | Musical Concepts

Livret
1,99 €

Musique symphonique - Paru le 16 février 2018 | Musical Concepts

17,99 €
11,99 €

Musique symphonique - Paru le 16 février 2018 | PentaTone

Hi-Res Livret
Non, ce n’est pas une réédition, mais bien un enregistrement tout neuf – janvier 2017 – réalisé par l’Orchestre de la Radio de Cologne et Marek Janowski. Outre les truculentes et explosives Métamorphoses sur un thème de Weber, le thème en question étant pris de Turandot de Schiller d’après Gozzi, on pourra entendre la plus rare – et moins « drôle » – suite Nobilissima visione. Dans le ballet initial éponyme duquel est tirée la suite, Hindemith décrivait en musique quelques épisodes de la vie de François Bernardone, plus connus sous le nom de Saint François d’Assise. Le dernier mouvement illustre, si tant est que l’on puisse illustrer un tel texte, le Cantique des créatures ; Hindemith en fait une immense et intense passacaille qui, à défaut de pouvoir « dire » le Cantique, en illustre bien la grandeur. L’album se referme sur une autre splendeur, la Musique de concert pour cordes et cuivres Op. 50 de 1930, commande de l’Orchestre de Boston et Serge Koussevitzky. Dans la grande tradition polyphonique, le compositeur « oppose » les groupes, en l’occurrence les cuivres – 4 trompettes, 4 cors, trois trombones, tuba – et les cordes (dont la partition exige que l’effectif soit le plus large possible), pour une richesse sonore, contrapuntique et architecturale de grande tenue, sans oublier une assez forte dose d’humour dans la chasse que se livrent les ensembles l’un contre l’autre dans la seconde partie, les cuivres déroulant une sorte de valse cocasse ou des accents jazzy contre le sujet beaucoup pus « sérieux » des cordes. Pour quiconque ne connaîtrait que le strict minimum de Hindemith, ces deux dernières œuvres sont essentielles, et sans doute une véritable révélation. © SM/Qobuz
1,69 €

Musique symphonique - Paru le 13 février 2018 | Can Can Music Publishing

3,99 €

Musique symphonique - Paru le 9 février 2018 | Halidon - Lanzetta

25,19 €
17,99 €

Musique symphonique - Paru le 9 février 2018 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Si le climat d’adieu nourrit la Symphonie n° 9 de Gustav Mahler, cette oeuvre offre surtout une méditation profonde sur le destin de l’humanité et semble répandre un amour intense pour la vie. Porté par l’engagement et l’excellence de ses interprètes, ce nouvel enregistrement de Daniel Harding à la tête de son Orchestre Symphonique de la Radio Suédoise révèle les modernités formelles, techniques et orchestrales d’une œuvre qui exercera une réelle fascination sur les compositeurs viennois de la génération suivante, et pas seulement ! © harmonia mundi
10,49 €
6,99 €

Musique symphonique - Paru le 9 février 2018 | Alpha

Hi-Res Livret
3,96 €

Musique symphonique - Paru le 2 février 2018 | Point Classics

Le genre

Musique symphonique dans le magazine