Les albums

9,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 décembre 2014 | Melodia

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Une réédition qui s'imposait. « [...] Personne n'a encore rivalisé avec Leonid Kogan en matière d'engagement physique et émotionnel [...] Pompier pyromane, le soliste, propulsé par un Kondrachine exalté, allume personnellement le brasier avant de se jeter dans les flammes pour sauver ce qui peut l'être. Une mise en danger de soi-même à couper le souffle. [...] Autre référence, l'Opus 43 par Rostropovich/Rojdestvenski figure déjà dans plusieurs coffrets consacrés au violoncelliste (Emi, Brilliant) auxquels le présent transfert n'a rien à envier. Le virtuose y rend l'intensité expressive des mélodies d'inspiration hébraïque sans épanchement inutile et laisse pleurer l'âme slave jusque dans la hanabera du deuxième mouvement. Difficile de faire plus éloquent. Malgré les inconvénients du "live" (outre les bruits parasites, on pourra ça et là trouver à redire à la précision de l'orchestre), ce document doit figurer dans toute discothèque weinbergienne digne de ce nom. [...] » (Diapason, décembre 2015 / Nicolas Derny)
38,69 €

Musique symphonique - Paru le 2 août 2013 | Parlophone Label Group

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
7,49 €

Musique symphonique - Paru le 19 septembre 2011 | Sony Classical

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un disque à posséder absolument ou à écouter sans modération sur votre Qobuz. L'adéquation entre la folie visionnaire de Berlioz et l'exaltation d'un interprète survolté fait mouche dans cet enregistrement réalisé en 1963 à Manhattan. Les outrances généreuses de Leonard Bernstein trouvent dans cette œuvre un chant d'expression illimité. Cette singulière symphonie est ici traversée par un courant tellurique, par des fantômes grimaçants dans le sabbat final plein de démons et de sorcières. Une interprétation qui nous laisse pantelants comme les premiers auditeurs de cette Symphonie Fantastique en 1830. FH
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 27 juillet 2010 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Discothèque Idéale Qobuz - Prise de Son d'Exception
En 1958, Heitor Villa-Lobos compose une grande fresque superbe, Floresta do Amazonas (Forêt de l’Amazonie), où éclate son amour pour le Brésil et ses grandes forêts fluviales. Poème pour soprano, chœur d’hommes et orchestre, cette partition témoigne de la maîtrise totale du compositeur à la fin de sa vie. Une œuvre magnifique à découvrir ! Initialement, Villa-Lobos fut engagé pour composer la musique du film Vertes demeures avec Audrey Hepburn et Anthony Perkins. Mais le vieux patriarche n’avait pas grande connaissance des habitudes hollywoodiennes et composa, composa, composa sans se préoccuper du script ni du déroulement, estimant probablement que le cinéaste adapterait son film à la musique. Patatras… la production prit possession de la partition « à la Hollywood », faisant adapter par un arrangeur-maison les séquences musicales selon le bon vouloir du réalisateur. Fureur de Villa-Lobos qui s’offrit le luxe de recycler toute sa musique – seule la partition cinématographique était sous rigoureux copyright des Studios MGM, le reste était propriété du compositeur – en une sorte d’immense fresque-cantate Forêt amazonienne, en vingt-trois numéros musicaux, avec passages chantés, percussions brésiliennes à foison, et l’habituel orchestre extravagant de Villa-Lobos. Il fit même appel, en cette année 1959 –l’année de sa mort donc – à un singulier instrument électronique, le Solovox de la firme Hammond inventé une dizaine d’années auparavant, pour doubler la partie vocale d’une sonorité intrigante et fantomatique. Voici donc l’œuvre complète, soigneusement restituée dans son intégralité – le manuscrit de Villa-Lobos présentait quelques problèmes de lecture, d’enchaînements et de corrections – dans la somptueuse interprétation de l’Orchestre d’Etat de Saõ Paulo. © SM/Qobuz
11,99 €

Musique symphonique - Paru le 3 novembre 2009 | Phoenix Edition

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'histoire de la symphonie classique a son troisième mousquetaire en la personne de Joseph Martin Kraus, presque exactement contemporain de Mozart dont l'ombre lui a été fatale. Avec le recul on peut aujourd'hui mesurer l'injustice de la postérité pour un compositeur de l'envergure de Kraus qui a donné à la symphonie une puissance d'expression au moins égale à celles de Haydn et de Mozart. Sa musique symphonique est traversée par les passions et par l'esprit Sturm und Drang qu'il revendique. Ce disque en donne plus qu'une simple idée. Les sonorités somptueuses du Concerto Köln, dirigé par Werner Ehrhardt, mettent parfaitement en évidence le côté tragique et inspiré de cette musique conquérante qui deviendra vingt ans plus tard la marque d'un certain Beethoven. FH

Symphonies - Paru le 1 juillet 2009 | Denon

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Kondrachine a réalisé une intégrale bien connue des 15 Symphonies de Chostakovitch. Cette 10e Symphonie en est un des grands moments grâce au caractère tragique et féroce qu'il imprime à cette partition âpre et sans concession. Écrite au moment de la Guerre froide, cette symphonie a été créée peu de temps après la mort de Staline, à une époque où la musique de Chostakovitch était en disgrâce. La 10e symphonie aurait un programme politique sous-jacent : le premier mouvement, lugubre, évoquerait les morts de Staline, le deuxième, d'une violence inouïe, un portrait au vitriol du dictateur et le finale, euphorique, après sa mort tant attendue... FH
14,99 €

Musique symphonique - Paru le 8 juin 2009 | LPO

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
De la part d’un vieux routard nourri au biberon de la tradition allemande – avec tout ce que cela peut parfois comporter de « lourdeur germanique », comme se plaisent à le railler les Franchouillards –, cette interprétation de la sixième de Mahler est d’une stupéfiante vitalité. On est le 22 août 1983 au Royal Albert Hall, Tennstedt, au zénith de sa carrière internationale, dirige ici le London Philharmonic Orchestra, et l’enregistrement a été réalisé en direct. D’où, peut-être, ce magique surcroît d’énergie et de vigueur ! Voilà un enregistrement qui est bien proche d’être idéal, certains auditeurs pouvant éventuellement ne pas aimer que dans le premier mouvement, le chef fasse « la reprise », ce qui rajoute à la durée déjà titanesque de l’ouvrage. Superbe prise de son, proche et ample à la fois. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 28 avril 2009 | Chandos Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Discothèque Idéale Qobuz - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Seconde Symphonie op.57 - Suite Karadec op.34 - Tableaux de voyage op.36 / Iceland Symphony Orchestra - Rumon Gamba, direction
11,49 €

Musique symphonique - Paru le 27 avril 2009 | Sony Classical

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Voilà 50 ans que Leonard Bernstein enregistrait les Symphonies Parisiennes de Haydn. C'était à New York, bien avant la révolution baroque. Les instruments sont modernes, les musiciens nombreux mais a-t-on fait vraiment mieux (à l'instar de Jochum dans les Londoniennes) sur le plan de l'interprétation ? Les mouvements sont vifs, les rythmes bien articulés, la joie de vivre omniprésente, car Bernstein savait combien Haydn aimait la vie, la bonne chère et l'humour. Cette intégrale est empreinte de cordialité, voire de bonhommie et cela réjouit l'âme et le coeur sans que le temps ne vienne changer quoique ce soit à notre bonheur. FH
13,49 €

Musique symphonique - Paru le 3 février 2009 | Berlin Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Enregistrée en novembre 1967 à la Haus Auensee de Leipzig, cet enregistrement du chef tchèque privilégie les teintes automnales et crépusculaires, intrinsèques à certaines musiques d'Europe centrale. La lumineuse intelligence de Vaclav Neumann irradie en permanence cette version, d'un naturel expressif inoubliable en même temps que d'une grande fermeté architecturale. A écouter avec la plus grande attention, les premières pages du Finale, où jamais la polyphonie n'a paru aussi transparente, simplement belle. Un coup de poignard !
36,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2009 | Philips

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C'est au sommet de son art de chef d'orchestre que Wolfgang Sawallisch, qui vient tout juste de disparaître à l'âge de 90 ans, a enregistré, en 1967, cette somptueuse intégrale des Symphonies de Felix Mendelssohn. Dans une prise de son d'un fini parfait qui rend parfaitement justice aux timbres exceptionnels du Philharmonia Orchestra, le grand chef allemand traverse avec énergie et précision ces cinq sœurs si différentes. De la jeunesse impatiente de la Symphonie n° 1 en ut mineur, en passant par la puissance expressive de cet oratorio profane qu'est la Deuxième, il imprime des images très suggestives et des accents populaires à la Symphonie Ecossaise. Sawallisch n'oublie pas ses propres ascendances italiennes et donne une lumière chaleureuse à la Symphonie n° 4. Quant à la mal aimée Symphonie de la Réformation (à commencer par l'auteur lui-même), le maestro en souligne le contrepoint avec un art, une éloquence et une persuasion qui dépasse tout académisme. FH
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 6 mai 2008 | Supraphon a.s.

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Václav Talich fut un immense chef-d'orchestre qui a donné ses lettres de noblesse à la Philharmonie Tchèque dont il fut le directeur musical pendant plus de vingt ans, avant d'être remplacé par Karel Ancerl, son élève le plus doué. Loin de se cantonner à la musique de son pays, même si elle constitue la base de son engagement musical, le répertoire de Talich était très varié. Il englobait Mozart comme les impressionnistes françaises qui étaient ses contemporains. Chef de concert et d'opéra, violoniste, pédagogue renommé, il laisse des enregistrements qui témoignent du feu et de l'ardeur de sa direction. Le présent album a gardé le témoignage de son art unique avec son mélange de poésie, de rêverie et d'énergie sauvage. Un disque pour amateurs et connaisseurs comme on disait au 18e siècle... FH
13,99 €

Musique symphonique - Paru le 26 juin 2007 | Warner Classics International

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
7,99 €

Musique symphonique - Paru le 21 novembre 2006 | Naxos

Livret Distinctions 10 de Classica-Répertoire - Discothèque Idéale Qobuz
Symphonie n°9, op.125 avec chœur / Elisabeth Schwarzkopf, sop. - Elisabeth Höngen, mezzo-sop. - Hans Hopf, ténor - Otto Edelmann, basse - Chœur & Orchestre du Festival de Bayreuth, dir. Wilhelm Furtwängler (1951)
5,99 €

Ballets - Paru le 21 novembre 2006 | Naxos

Livret Distinctions 5 de Diapason - Discothèque Idéale Qobuz
Ce passionnant programme Ginastera rassemble les ballets Panambi et Estancia dans leurs versions intégrales, témoins du génie orchestrateur du compositeur. Le London Symphony Orchestra, coloré, puissant et flamboyant, est transcendé par la poésie ardente émanant de la direction de Gisèle Ben-Dor, dont tout tout le travail pour Koch International (réédité chez Naxos) autour de la musique d'Amérique du Sud (Ginastera, Revueltas, etc.) demeure d'une beauté incomparable.

Le genre

Musique symphonique dans le magazine