Les albums

5,99 €

Musique de chambre - À paraître le 8 février 2019 | Naxos

Livret
20,99 €
13,99 €

Musique de chambre - À paraître le 25 janvier 2019 | B Records

Hi-Res Livret
7,92 €

Musique de chambre - Paru le 4 janvier 2019 | Nimbus Records

14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 4 janvier 2019 | Centaur Records, Inc.

Hi-Res
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 4 janvier 2019 | DUX

Livret
L’histoire est bien connue, c’est celle de Brahms pensant avoir terminé son œuvre de créateur qui écrit coup sur coup une série de chefs-d’œuvre pour la clarinette, dont il vient de découvrir les exceptionnelles possibilités expressives, grâce au clarinettiste solo de l’Orchestre de Meiningen. Richard Mühlfeld, qui fut d’abord chanteur et violoniste, fut en effet le clarinettiste allemand le plus connu de son temps. Il fut aussi le clarinettiste solo du Festival de Bayreuth pendant douze ans et joua sous la direction de Felix Mottl et Richard Strauss. C’est pour cet artiste d’exception que Brahms écrivit les deux œuvres de ce disque, ainsi que les deux Sonates pour clarinette et piano composées en 1894 et que les deux musiciens jouèrent ensemble lors d’une vingtaine de concerts. Clarinette solo de l’Orchestre national polonais de Katowice, Arkadiusz Adamski a choisi le Trio en la mineur Op. 114 et le Quintette avec clarinette en si mineur Op. 115 pour cet album publié par le label polonais Dux fondé par deux ingénieurs du son en 1992 et qui se voue aux interprètes et aux compositeurs de son pays. C’est un Brahms éperdument romantique qui est présenté ici, avec un accent mis sur la nostalgie et le souvenir des temps heureux. Une vision hypersensible, crépusculaire et presque douloureuse de la musique du dernier Brahms. © François Hudry/Qobuz
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 décembre 2018 | MSR Classics

30,78 €
21,98 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret
Le Quintette avec piano et les trois Quatuors avec piano de Brahms ont été cent fois enregistrés, il est vrai, mais on ne peut que saluer chapeau bas cette superbe réalisation du Quatuor Hermès, jeune ensemble français formé voici une petite dizaine d’années et dont le parcours est déjà international, et du pianiste Geoffroy Couteau. Ce dernier a réalisé une intégrale des œuvres pour piano seul de Brahms, après avoir remporté le Premier Prix du Concours Brahms de 2005 – une longue et fructueuse histoire entre le compositeur et l’interprète, donc. La lecture des Hermès et de Couteau privilégie la clarté du propos, ce qui n’interdit certes pas la fougue et la passion, au contraire peut-être, puisque la partition est présentée dans sa transparence de conception. Pour les trois quatuors, puisqu’il ne faut qu’un seul violon au lieu de deux comme dans le Quintette, les deux violonistes de l’ensemble alternent, en excellente collégialité. L’ensemble s’est déjà produit à Carnegie Hall, au Kennedy Center, à la Roque d’Anthéron, et fut en résidence à la Fondation Reine Elisabeth de Bruxelles pendant quatre ans après avoir remporté le Premier Prix du Concours de Genève, magnifique reconnaissance d’un superbe ensemble. © SM/Qobuz
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | TYXart

Livret
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | Intense Media GmbH

9,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | Delos

Livret
29,99 €
19,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | Cedille

Hi-Res Livret
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | Intense Media GmbH

14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | Deux-Elles Limited

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 novembre 2018 | Navona

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 2 novembre 2018 | ACOUSENCE Classics

Hi-Res Livret
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 19 octobre 2018 | ArcoDiva

Livret
8,99 €

Musique de chambre - Paru le 19 octobre 2018 | Da Vinci Classics

16,99 €
12,99 €

Piano solo - Paru le 5 octobre 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - Gramophone Editor's Choice - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Après plusieurs enregistrements consacrés à Bach (Partitas, Variations Goldberg) et Beethoven (dernières sonates et Variations Diabelli), voilà que le pianiste germano-russe sort un nouvel album qui pourrait passer à première vue comme étonnement narcissique si l’on ne creusait pas un peu plus loin ses motivations. Frappé par la mort d’un ami cher il publie, sous le titre : Lifew, un récital en forme de « tombeau » d’autrefois, en hommage à cette cruelle disparition. Le contenu dépasse cet acte amical en proposant une intense réflexion musicale sur la perte, le chagrin, le désespoir et la résignation, débouchant sur le réconfort en compagnie de Bach, revu par de puissants transcripteurs : Liszt, Brahms, Busoni, jusqu’à la Peace Piece de Bill Evans en passant par la Marche solennelle vers le Saint Graal de Parsifal et le Liebestod de Tristan de Richard Wagner. On y trouve aussi une brève pièce extraite des Dreams du compositeur américain Frederic Rzewski, très proche de l’interprète. Pianiste atypique, Igor Levit aime les défis complexes et c’est dans une grandeur sombre et mélancolique qu’il nous invite à le suivre au cours d’un périple personnel qui touche pourtant à l’universel. Des moments contemplatifs mêlés à une sensualité fascinante et assez envoûtante. Un hommage résolument captivant qui abolit les frontières et le temps en nous offrant de nouvelles perspectives. © François Hudry/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Duos - Paru le 14 septembre 2018 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Les sonates pour violon et piano de Brahms furent soumises à un dur criblage d’autocritique qui n’en laissa passer que trois, datant d’un âge mature et contemporaines, respectivement, du Concerto pour violon, du Trio pour piano en ut mineur et de la Sonate pour violoncelle No. 2. D’autres échos, intimes, y résonnent, provenant de lieder sur des poèmes de Klaus Groth. Cette atmosphère romantique d’un Brahms amoureux se reflète dans le jeu des interprètes de ce nouvel enregistrement Glossa : la violoniste Leila Schayegh et le pianiste Jan Schultsz. Schayegh joue sur une copie d’un violon d’époque avec un archet original du milieu du XIXe, tandis que le piano de Schultsz est un Streicher original de 1879. Les deux instrumentistes se proposent de récupérer la tradition interprétative que Brahms, évidemment, connaissait. Schayegh et Schultsz ont travaillé avec Clive Brown et Neal Peres da Costa afin de recréer « l'esprit au-delà de la lettre morte de la partition », en se focalisant avec le plus grand soin sur les questions interprétatives de la musique de cette époque. Et bien entendu, tout en nous offrant une réponse émotionnelle intuitive au lyrisme des deux premières sonates et au climat plus sombre de la Troisième qui imprègnent la musique de la fin du XIXe siècle. © Glossa « [...] La Suissesse signe la première version du genre complètement convaincante [...] Les interprètes [...] dialoguent avec une liberté proprement inouïe, sans garder les yeux rivés sur le texte imprimé. [...] Le pianiste sait pertinemment où rejoindre sa partenaire pour épouser et renforcer sa ligne lorsque la musique l'exige. S'il faut plusieurs écoutes pour faire le tour des idées induites par cette nouvelle approche, on saisit la poésie qui en émane dès la première audition. Cerise sur le gâteau, [...] chaque transition sonne comme l'évidence même, et l'architecture tient debout toute seule dans l'enchaînement des sections [...] » (Diapason, novembre 2018 / Nicolas Derny)
13,41 €
8,91 €

Musique de chambre - Paru le 13 septembre 2018 | Antarctica Records

Hi-Res Livret

Le genre

Musique de chambre dans le magazine