Les albums

4,49 €
2,99 €

Jazz vocal - Paru le 5 mars 2019 | Reborn recordings

Hi-Res
5,49 €
3,69 €

Jazz vocal - Paru le 5 mars 2019 | Reborn recordings

Hi-Res
4,49 €
2,99 €

Jazz vocal - Paru le 4 mars 2019 | Reborn recordings

Hi-Res
13,49 €
8,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 février 2019 | Nome

Hi-Res Livret
15,49 €21,49 €
10,99 €14,99 €

Jazz vocal - Paru le 27 avril 2018 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Indispensable JAZZ NEWS
Après deux albums à la tête d’un quartet plutôt estampillé jazz, Elina Duni signe juste sous son nom un recueil de chansons évoquant aussi bien l’amour que la perte et le départ. Enregistré aux studios La Buissonne dans le Sud de la France en juillet 2017 sous la direction artistique de Manfred Eicher d’ECM, ce Partir est sans doute son opus le plus personnel. Le plus intime aussi. Entièrement conçu et réalisé en solo, la chanteuse de Tirana interprète au piano, à la guitare ou derrière ses percussions, des pièces picorées à de multiples sources, du folklore à la variété : airs traditionnels d’Albanie, du Kosovo, d’Arménie, de Macédoine, de Suisse ou de l’héritage arabo-andalou, mais aussi Je ne sais pas de Jacques Brel, Meu Amor d’Alain Oulman, Amara Terra Mia de Domenico Modugno, ou encore Let Us Dive In composé par Duni elle-même. Pour mettre en valeur l’expressivité de sa voix, elle a logiquement opté pour des arrangements épurés. Dans ce contexte, ce chant mis de la sorte en exergue devient le solide fil rouge du répertoire éclectique qu’elle a choisi. Un organe souvent bouleversant, notamment lorsqu’elle chante la souffrance et propose ainsi une sorte de fado des Balkans, comme un blues européen marchant sur les brisées de Billie Holiday, ultime ambassadrice des failles humaines qu’elle admire plus que tout au monde. On sort sonné par la beauté jamais pesante de ce qui s’avère le plus beau disque d’Elina Duni à ce jour… © Marc Zisman/Qobuz
16,99 €
11,49 €

Jazz vocal - Paru le 27 avril 2018 | Bonsai Music

Hi-Res Livret
Rayon doux caressant les maillots de bain et autres parasols, ce Cool School de Leo Sidran arrive à point nommé. Ayant accepté de reprendre Michael Franks après que Pierre Darmon de Bonsaï Music a accroché sur Speak to Me in Spanish (Mucho Leo), le fils surdoué de Ben Sidran élargit encore plus les contours de sa laid back attitude. L'opus a été enregistré sans pression ni impératif à Brooklyn, puis peaufiné à Paris. Comme à son habitude, Sidran s'est occupé de tout, tout en s'entourant de musiciens venus d'ici et d'ailleurs, ménageant pour Leo Minax (Antonio's Song), Chrystel Waultier (You Were Mean to Me) mais surtout Michael Franks l'espace de duos doux. Lovée entre bossa, jazz et groove ralenti, la voix de Sidran honore le chanteur emblématique des seventies qui faisait flirter folk et jazz, avec cette intimité classieuse qui lui permet de ne jamais tomber dans la pâle copie sépia. Sidran est un dinosaure ayant "grandi en écoutant Mose et Chet" mais aussi João Gilberto et Miles Davis. Un pur enfant de la Cool School, en somme. © Charlotte Saintoin/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Jazz vocal - Paru le 4 novembre 2016 | Five Fishes

Hi-Res Livret
15,99 €
11,49 €

Jazz vocal - Paru le 14 octobre 2016 | Jazz Village

Hi-Res Livret
Macha Gharibian a toujours brassé des musiques venues d’horizons divers. Mais ce que la pianiste et chanteuse d’origine arménienne mélange avec un raffinement divin n’est jamais une indigeste mille-feuille jazz’n’world convenu ou cliché… Le jazz et les musiques improvisées comme colonne vertébrale, le folklore arménien en filigrane, l’approche presque pop de certaines mélodies, les sonorités parfois orientalisantes, les incantations vocales graves et déchirées, tout s’assemble chez elle avec belle aisance. Son éducation au piano classique comme ses études aux côtés de Ravi Coltrane, Craig Taborn, Jason Moran et Andy Milne ont donné naissance à un jazz nomade, instrumental ou chanté. Un chant troublant et beau, dans la mélancolie duquel il fait bon s’abandonner. Peu d’albums ressemblent à cet apatride et beau Trans Extended sur lequel on entend aussi bien du Fender Rhodes et du Wurlitzer que du trombone ou du kaval. © MZ
16,99 €
11,49 €

Jazz vocal - Paru le 3 juin 2016 | Okeh

Hi-Res Livret
Chacun dans sa catégorie est un maître. Leur union, le temps d’un album entier, est un plaisir non dissimulé… Le saxophoniste Branford Marsalis convie donc ici le chanteur Kurt Elling à revisiter un vaste et beau répertoire, assez éclectique, dans lequel on croise notamment Gershwin (There's a Boat Dat's Leavin' Soon For New York), Sonny Rollins (Doxy), Sinatra (I’mA Fool To Want You), Antonio Carlos Jobim (So Tinha de Ser Com Voce), Sting ( Practical Arrangement ) ou bien encore, plus étonnant, Chris Whitley (From One Island To Another) ! Avec également le pianiste Joey Calderazzo, le bassiste Eric Revis et le batteur Justin Faulkner, Upward Spiral comprend aussi quelques compositions originales. A l’arrivée, le disque touche et émeut car il ne joue jamais la carte du rétro. Voilà en effet un enregistrement qui, même s’il puise son inspiration dans des musiques du siècle passé, est bien de son temps. La conversation qu’établissent l’ainé des frères Marsalis et Elling est d’une profondeur impressionnante. Pas d’esbroufe virtuose de part et d’autre, non. Juste la musique à l’état pur et l’art de converser et d’improviser… Finalement assez peu nombreuses, les collaborations entre un saxophoniste et un chanteur ont déjà laissé de belles traces (Nancy Wilson et Cannonball Adderley, John Coltrane et Johnny Hartman), et force est de reconnaitre que cet enregistrement qui parait en 2016 peut les rejoindre aisément. © MD/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 25 mars 2016 | Sound Surveyor Music

Hi-Res Livret
Comme son illustre mère, Lisa Simone ne se cantonne pas à un genre unique, préférant brasser plusieurs eaux sacrées de la Great Black Music. Avec le bien nommé My World, la fille de Nina Simone signe un disque très personnel slalomant entre jazz, soul, funk et gospel. Et comme sur All Is Well, cette envie de liberté lui fait aussi exister ailleurs que dans l’ombre de qui l’on sait… Avec ses fidèles Hervé Samb, Reggie Washington et Sonny Troupé, la chanteuse trouve les soutiens parfaits pour livrer sa musique soulful. Car My World est l’aboutissement d’un équilibre très efficace que Lisa Simone et ses musiciens ont su faire exister sur scène sans discontinuer deux années durant. De nouveaux instruments sont venus étoffer le groupe originel. Une section de cuivres et des percussions pour soutenir les titres les plus groovy et un quatuor de cordes pour apporter un supplément d’âme. Mais ce disque est né sous le signe du vocal avant tout : la voix de Lisa, feutrée et habitée. © CM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 11 décembre 2015 | Abalone Productions

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Jazzman - OUI! de Culture Jazz
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 22 janvier 2016 | Mack Avenue

Hi-Res
Si It’s a Good Day était le soleil, Let’s Get Lost est plutôt la lune. C’est ainsi que Cyrille Aimée envisage ce second album pour le label Mack Avenue qui parait début 2016. La jeune et brillante chanteuse franco-dominicaine se montre ici plus détendue et sensuelle, solidement épaulée qu’elle est par un groupe parfait avec qui elle tourne depuis plus de trois ans. Adrien Moignard et Michael Valeanu aux guitares, Sam Anning à la basse et Rajiv Jayaweera à la batterie épousent les courbes de cette voix assez magique, tantôt douce, tantôt pétillante et toujours hypnotique. Et qu’elle s’empare d’un standard ou d’une composition originale, qu’elle chante en anglais (majoritairement), en français ou même en espagnol, Cyrille Aimée montre une fois de plus, tout au long de ce disque délicat au swing raffiné, qu’on peut toucher au sublime sans copier ou parodier le chant jazz de ses diverses illustres ainées. © CM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 13 avril 2015 | jazz family

Hi-Res Livret
Chanteuse guadeloupéenne à la voix langoureuse et féline, Véronique Hermann Sambin avait déjà impressionné avec son premier album Ròz Jériko sorti trois ans plus tôt. Le temps n’ayant pas érodé son inspiration, elle revient avec Basalte, disque dans lequel son swing volcanique et ses mélodies pétillantes fusionnent pour former un jazz chaleureux et poétique. L’album est une véritable éruption sonore, portée par la voix grave pleine de mélancolie de la chanteuse qui irradie de sa présence cet opus taillé et poli avec passion et conviction. Enregistré avec un quintet de talent, Basalte a été réalisé et arrangé conjointement par le pianiste Frédéric Nardin et Xavier Richardeau. Qu’elle chante en français, en anglais ou en créole, Véronique Hermann Sambin ne perd à aucun instant son feeling, aidée par le classicisme du piano et des cuivres qui cultive la douceur et la sensibilité de l’album. Avec ce deuxième album, la chanteuse classe le basalte parmi les pierres précieuses. © LG/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Jazz vocal - Paru le 15 septembre 2014 | naïve Jazz

Hi-Res Livret Distinctions Découverte JAZZ NEWS
Visions est le premier album de la chanteuse new yorkaise d'origine indienne Kavita Shah. On avait pu la repérer auprès des Lionel Loueke, Steve Wilson, Yacouba Sissoko, Rogerio Boccato, Cécile McLorin Salvant ou Samir Chatterjee. Elle a été nommé par Downbeat Magazine comme la "Meilleure Révélation jazz vocal" en 2012. Visions a été produit par le guitariste franco-beninois Lionel Loueke pour le label Inner Circle Music du saxophoniste Greg Osby. Ce premier opus combine un quintet de jazz avec la kora (Afrique de l'Ouest) et des tablas indiens. Pour ce disque, la chanteuse a convié son producteur, Liionel Loueke (guitare, chant), Steve Wilson (saxophone, flûte) et Rogerio Boccato (percussions). JMP©Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 30 juin 2014 | Mack Avenue Records

Hi-Res Livret Distinctions Découverte JAZZ NEWS
La petite Française exilée à New York se rappelle à notre bon souvenir avec ce It's A Good Day. Sûr que sa fraicheur, son swing et son expérience américaine séduira les amateurs de jazz vocal féminin. Chez Qobuz, on parierait volontiers sur elle, Cyrille Aymée, pour peu qu'elle revienne un peu plus souvent en concert de ce côté-ci de la grande flaque. Elle est sans doute la prochaine grande, comment résister ? © JMP/Qobuz
15,99 €
11,49 €

Jazz vocal - Paru le 2 février 2014 | Jazz Village

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Puisant dans l'héritage familial, Catherine Russell s'inspire ici du travail de son père Luis Russell avec Louis Armstrong. Arrangés pour un orchestre de dix musiciens, ces joyaux de l'âge d'or du swing se combinent avec des blues éternels qui ont été chantés par Esther Phillips ou Little Willie John. Dans cet album où chaque titre est un vibrant hommage à une tradition sans cesse renouvelée, Russell est entourée de l'équipe de son dernier album Strictly Romancin' (pour lequel elle avait remporté le Prix du jazz vocal de l'Académie du Jazz 2013) et rend hommage ainsi à ses parents (notamment à sa mère Carline Ray avec ce titre magnifique Lucille). L'album est très bien enregistré, Catherine Russell domine son sujet avec goût, swing et authenticité. C'est sans conteste l'une des petites perles du jazz vocal de 2014.
21,49 €
14,99 €

Jazz vocal - Paru le 17 janvier 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Après un premier album des plus convaincants, Chamber Music enregistré en 2002 pour Universal, la chanteuse britannique Norma Winstone est entrée chez ECM par la grande porte avec Distances en 2007, disque nommée pour les Grammy Awards. Stories Yet To Tell en 2009 a confirmé l’évidence d’une telle artiste et de son trio sur le label de Manfred Eicher. Ce quatrième album, Dance Without Answer, fut enregistré en décembre 2012 à Lugano. La chanteuse y retrouve le pianiste italien Glauco Venier et le clarinettiste et saxophoniste allemand Klaus Gesing. Leur complicité et le travail qu’ils opèrent sur les rythmes et les harmonies rendent toutes choses possibles, n’hésitant pas à explorer leur répertoire bien au delà du "Great American Songbook". En plus de nouvelles pièces de Winstone/Gesing et de Venier, le trio se penche sur des mélodies des chanteurs-compositeurs Nick Drake, Fred Neil et Tom Waits. Ils revisitent également Live To Tell de Madonna, It Might Be You de Dave Grusin, ainsi que A Breath Away de Ralph Towner (ici avec des paroles de Norma Winstone) et Bein' Green, une chanson pour enfants élevée au statut de standard de jazz par Sinatra, Stan Kenton, Ray Charles et bien d'autres encore. On se régalera de leur interprétation de Cucurrucucu Paloma ici, aussi, avec des paroles de Norma Winstone.
15,99 €
11,49 €

Jazz vocal - Paru le 6 novembre 2012 | Jazz Village

Hi-Res Livret Distinctions Le top 6 JAZZ NEWS - Hi-Res Audio
14,39 €17,99 €
10,79 €13,49 €

Jazz vocal - Paru le 24 septembre 2010 | ACT Music

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence
Deuxième album de Youn Sun Nah pour le label ACT. Un chef d'oeuvre qui va se vendre à plus de 50 000 exemplaires. Youn a définitivement trouvé sa voie/voix, grâce à la complicité d'une formation rodée, solidaire et totalement en osmose avec sa chanteuse. Le titre My Favorite Things y est sans doute pour beaucoup. Youn le transfigure pour en faire sienne cette mélodie emblématique du premier grand succès populaire de John Coltrane.
14,39 €17,99 €
10,79 €13,49 €

Jazz vocal - Paru le 24 avril 2009 | ACT Music

Hi-Res

Le genre

Jazz vocal dans le magazine