Les albums

14,99 €

Classique - Paru le 28 juin 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

21,49 €

Classique - Paru le 12 juillet 2019 | Universal Music Division Decca Records France

13,99 €

Classique - Paru le 5 juillet 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1994 | Deutsche Grammophon (DG)

23,49 €30,99 €
16,49 €21,99 €

Classique - Paru le 27 mai 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
On peut se perdre facilement dans les méandres des très nombreux enregistrements de Wilhelm Kempff qui s’échelonnent de 1920 à 1975, soit durant cinquante-cinq années, alors qu’il n’aimait guère jouer pour les micros. Mais il l’a toujours fait de bon cœur, voulant polir sans cesse ses interprétations pour laisser une trace la plus fidèle possible de son art, au fur et à mesure de sa propre évolution artistique et des innovations technologiques qui lui ont fait connaître tous les procédés d’enregistrement, depuis l’acoustique jusqu’à la stéréophonie. Le grand pianiste allemand a laissé trois intégrales des sonates de Beethoven. Une première fois dans les années 1930, pas tout à fait complète cependant, une deuxième au début des années 1950 et une dernière, réunies dans le présent enregistrement, au début des années 1960 pour la stéréophonie. Enregistrée assez rapidement si l’on considère la somme que cela représente, de janvier 1964 à janvier 1965, dans les studios de la Deutsche Grammophon Gesellschaft de Hanovre, elle représente le dernier état de la pensée de Wilhelm Kempff dont la proximité avec Beethoven s’était encore renforcée avec les années. Si le piano n’est parfois pas exempt de certaines duretés, cette intégrale est très homogène et fait ressortir la liberté du jeu de Kempff qui avait amené Beethoven vers la lumière, en le débarrassant de la lourdeur qui lui était souvent infligée par les pianistes allemands. Cette recherche de clarté et de simplicité se rapprochait du caractère improvisé qui était la marque de Beethoven qui « notait » ensuite ce que son imagination lui avait spontanément suggéré. © François Hudry/Qobuz
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1977 | Deutsche Grammophon (DG)

15,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
Cette sélection des 100 chefs-d’œuvre de la musique classique est l’illustration «sonore» de l’histoire de la Deutsche Grammophon. Elle propose, en 5 CDs, un panorama de cinquante années d’enregistrements, de 1955 à nos jours. Mais si elle reflète un passé prestigieux, cette sélection est avant tout l’image du présent et de l’avenir. Il est proposé ici au mélomane un choix des plus grands moments de la musique enregistrée, avec les meilleurs artistes qui ont établi et continuent d’assurer le renom du fameux logo jaune.
26,99 €34,99 €
19,49 €24,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 4 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Les disques de Carlos Kleber sont comme des pépites rares et précieuses. Cet enregistrement de studio de La Traviata est un must absolu. La direction du Maestro est légère, fluide, théâtrale, exaltante, caressante. Autour de lui Ileana Cotrubas est une Violetta fragile et touchante, Placido Domingo d'une vaillance encore juvénile et Sherill Milnes un Père Germont assez convenu. Du très bon studio pour cet opéra si fréquemment enregistré. © François Hudry/Qobuz
15,49 €21,49 €
10,99 €14,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,49 €21,49 €
10,99 €14,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 1970 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1996 | Deutsche Grammophon (DG)

41,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Deutsche Grammophon (DG)

35,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1988 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Diapason d'or
15,49 €

Classique - Paru le 26 janvier 2015 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
15,49 €19,49 €
10,99 €13,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Il est facile d’abuser des superlatifs lorsqu’il s’agit d’évoquer le style de direction et les enregistrements de Carlos Kleiber. C’est peut-être l’image qui nous donne le plus immédiatement les secrets de son art, avec sa gestique d’une élégance folle qui semble susciter la musique par son énergie, sa souplesse et un sourire irradiant le visage d’un chef qui semble possédé par l’inspiration. L’écoute de ce seul album se suffit pourtant à lui-même. Vivant comme un reclus, annulant les trois quarts de ses concerts, n’enregistrant pratiquement pas, Carlos Kleiber a miraculeusement accepté de graver ces deux symphonies pour Deutsche Grammophon. En 1975, il enregistre la 5e Symphonie dans l’acoustique généreuse du Musikverein de Vienne avec un Philharmonique qui boit ses paroles en respectant la moindre de ses intentions. Sous sa baguette philosophale, « La 5e » devient un condensé d’énergie, une boîte de pandore explosive mettant le feu aux poudres, restituée exactement comme l’exige la partition. Les fatidiques quatre notes du destin sur lesquelles sont construites toute la symphonie sont à la fois l’assise et la clé de voûte de cette œuvre phare, ici magnifiquement architecturée par Kleiber. A-t-on déjà entendu une Septième Symphonie plus aérienne ? On pense immédiatement à Nietzsche : « Je ne pourrais croire qu’à un Dieu qui saurait danser ». Enregistrée l’année suivante au même endroit, cette Septième aux semelles de vent tourne, virevolte, exulte d’une joie panthéiste et salvatrice avec une légèreté qui semble mettre les musiciens en lévitation. « Maintenant je suis léger, maintenant je vole, maintenant je me vois au-dessous de moi, maintenant un dieu danse en moi ». Ainsi dirigeait Carlos Kleiber. © François Hudry/Qobuz
10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica
Les amateurs du grand Wilhelm Kempff seront comblés avec ce nouveau coffret qui propose tous ses enregistrements concertants. On y trouvera avec bonheur ses deux intégrales (et demie !) des Concertos de Beethoven, ses Liszt, Brahms, Schumann et les rares, et si tendres, Concertos de Mozart qu'il a autrefois laissés pour Decca (en mono avec Münchinger) et pour DGG (en 78 tours avec van Kempen et en stéréo avec Leitner). Ah, si au moins on pouvait emporter le Concerto en si bémol (n°27, K.595) si ce n'est au paradis, du moins dans la tombe ! La simplicité presque enfantine de son jeu trouve ici sa plus haute expression et une lumière singulièrement émouvante. Qui a dit que les grands artistes ne meurent jamais ? FH
15,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1995 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Prise de son d'exception - Hi-Res Audio
Gundula Janowitz, soprano - Gerhard Stolze, ténor - Dietrich Fischer-Dieskau, baryton-basse - Chor der Deutschen Oper Berlin (Chef de chœur : Walter Hagen-Grol) - Orchester der Deutschen Oper Berlin - Eugen Jochum, direction
26,99 €
19,49 €

Classique - Paru le 1 octobre 1993 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
58,49 €78,49 €
41,99 €55,99 €

Symphonies - Paru le 2 janvier 1980 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret

Le genre

Classique dans le magazine