Les albums

2887 albums triés par Date : du moins récent au plus récent et filtrés par Classique et 5 de Diapason
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 28 octobre 2008 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Taneiev : Suite de concert pour violon & orchestre - Rimski-Korsakov : Fantaisie sur des thèmes russes / Lydia Mordkovitch, violon - Royal Scottish National Orchestra - Neeme Järvi, direction
14,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1943 | Universal Music Australia Pty Ltd.

Distinctions 5 de Diapason
« Les chefs dont la discographie est aussi riche en coups de maître, aussi pauvre en déchets que celle d’Eduard Van Beinum (1900-1959) se comptent sur les doigts d’une main. Eloquence poursuit la réédition intégrale de ses enregistrements, partagés entre Decca (1945-1953) et Philips (1954-1959). […] Les quatre mouvements tirés de Psyché et les Variations symphoniques, dans lesquelles le jeune Geza Anda déploie des trésors de noblesse et d’intériorité, égalent en raffinement, mystère et pertinence stylistique des Ravel dignes en tout point des témoignages laissés par Monteux, Cluytens ou Martinon. […] » (Diapason, septembre 2018 / Hugues Mousseau)
16,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 janvier 1956 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

Distinctions 5 de Diapason
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1978 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
« Ce concert de gala diffusé en direct à la télévision puis édité en microsillon par Philips a dû attendre des lustres avant de nous revenir entier en CD sous étiquette Eloquence. L'affiche réunie à Strasbourg le 28 janvier 1978 (deux cent-vingt-deuxième anniversaire de la naissance de Mozart) ne manquait pas de brillant, Jessye Norman au sommet de ses moyens vocaux, partageait le grand air de concert Chio mi scordi di te avec Alfred Brendel — à quarante-sept ans pas encore le grand maître qu'il allait devenir. Mais la réédition n'est pas moins précieuse pour l'orchestre de Neville Marriner. [...] » (Diapason, juin 2018 / Alain Lompech)
9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1980 | Accent

Distinctions 5 de Diapason - 10 de Classica-Répertoire
Fantaisie K475 - Sonate K457 - Fantaisie K397 - 12 Variations sur "Ah vous dirai-je, Maman" K265 - Rondo K511 / Jos van Immerseel, pianoforte
9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 janvier 1989 | Delos

Distinctions 5 de Diapason
Once Upon More Beautiful Days, Mazurka, Vito, Fant. sur thèmes russes, Begegnung, Papillon, Herbstblume, Gnomentanz, Spanischer Carneval, Nocturne, Gavotte, Chanson Villageoise, Wiegenlied, Serenade, Feuillet d'album... / Janos Starker, violonc. - Shigeo Neriki, pia. - date de sortie : 22/10/2001
10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1989 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions 5 de Diapason
Extraits de l'Italienne à Alger, Trancrède, Otello, la Pietra del paragone, Cendrillon & du Stabat Mater / Cecilia Bartoli, mezzo-soprano - Chour Arnold Schoenberg - Orchestre du Volksoper de Vienne - Giuseppe Patanè, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 novembre 1991 | Chandos

Distinctions 5 de Diapason
BBC Philharmonic - Sir Edward Downes, direction
19,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1992 | Timpani

Distinctions 5 de Diapason - 10 de Classica-Répertoire - Grand Prix de l'Académie Charles Cros - Le Choix de France Musique
Cette anthologie largement saluée par la presse nous permet de découvrir une part moins connue (si tant est que le reste le soit plus, malheureusement) de la musique d'Arthur Honegger. Se distançant vite du ton primesautier du Groupe des Six où il fut plongé malgré lui, le compositeur suisse, né au Havre et qui fit toute sa carrière en France, réalise dans sa musique une synthèse des esprits français et allemands qui sont la source de sa double culture. Si la leçon de Beethoven est perceptible dans ses trois magnifiques Quatuors, c'est bien la France qui sous-tend les Sonates pour diverses instruments. Mais Honegger n'est pas un épigone ; il a su se forger son propre langage fait de robustesse rythmique et d'une relative simplicité harmonique pour toucher le plus grand nombre. FH
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 avril 1992 | Chandos

Livret Distinctions 5 de Diapason
BBC Philharmonic - Edward Downes, direction
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1993 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 1 janvier 1993 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1993 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 mars 1993 | Chandos

Livret Distinctions 5 de Diapason
Symphonie n° 1 en mi bémol majeur, op. 8 - Suite "Le Pavot rouge", op. 70 / BBC Phulharmonic, dir. Edwards Downes
13,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 4 mai 1993 | Berlin Classics

Distinctions 5 de Diapason
Naturellement, Qobuz pourrait se faciliter la vie en vous vantant la cent millième version discographique de La traviata ou de Carmen mais, en vérité, quel besoin l’aimable lecteur a-t-il de tels enfonçages de portes ouvertes… Par contre, nous avons écouté pour vous le plus récent enregistrement – enfin, récent, récent : 1988 – de Palestrina de Hans Pfitzner, une bien belle œuvre qui n’a pas vraiment de vie hors de la sphère germanophone, quel dommage. Ecrit en 1917 et créé par Bruno Walter, l’ouvrage retrace une légende à peu près historiquement légendaire, à moins que vous ne préfériez l’histoire légendaire à peu près historique, selon laquelle le compositeur Palestrina aurait « sauvé » l’art du contrepoint et de la polyphonie, menacé par les interdits du Concile de Trente qui estimait que c’était là de la diablerie de protestant : il aurait écrit sa Missa Papae Marcelli et pof le pape aurait autorisé la polyphonie. Anerie historique apparemment, mais comme sujet d’opéra, cela donne une superbe matière à développements dans tous les sens. La musique de Pfitzner, riche, foisonnante, rutilante même, n’a a priori rien à envier à celle de son contemporain Strauss, mais avec un nom de famille à ce point imprononçable hormis à des germanophones natifs – sans parler de sa personne, apparemment assez acerbe et négative – pas étonnant que sa musique soit restée confinée entre le Rhin et l’Oder-Neisse dans un sens, la Baltique et les Alpes dans l’autre. Une misère, car c’est vraiment du très grand opéra postromantique ! Ainsi que le prouve cet enregistrement dirigé par le grand routier que fut Otmar Suitner, chanté par rien moins que Peter Schreier et Siegfried Lorenz pour les rôles principaux. Un régal. © SM/Qobuz
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1994 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
19,99 €

Piano solo - Paru le 15 février 1994 | Arion

Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles du Monde de la Musique - 9 de Répertoire
Si l’œuvre pour orgue de Louis Vierne est à juste titre hautement considérée, celle pour piano le mérite tout autant par sa personnalité et sa force expressive qui la mettent au même niveau que Ravel et Debussy mais bien entendu dans un style différent regardant vers Schumann, Liszt, Franck et Fauré. Ponctuée par des pages souvent poignantes, elle révèle une écriture postromantique inspirée, de grande facture, unique en son genre, flirtant avec l’atonalité, aux forts contrastes entre clairs-obscurs, intimité et puissance dramatique. Si vous avez besoin d’être convaincu, écoutez Seul. Entre son titre et la musique elle-même, cette pièce en dit long sur le compositeur en montrant que les tragédies qui l’ont violemment frappé ne l’ont pas laissé terrassé mais au contraire tendu énergiquement vers les autres avec « le seul but d’émouvoir » comme il aimait le répéter. « Puisqu’on ne saurait rester indifférent en matière d’art, et qu’il faut prendre parti, je n’hésite pas à affirmer ma préférence […] pour celui qui fait œuvre émotive en commentant la vie intérieure. Il ne saurait concevoir que dans l’ivresse, quel que soit le moyen qui la lui procure : c’est la condition de l’énergie créatrice. » dit-il encore. Un grand compositeur du XXe siècle, pourtant célèbre mais mal connu, à redécouvrir absolument (ne pas oublier non plus sa musique de chambre particulièrement), qui fut aussi le professeur — rappelons-le — de Nadia Boulanger, Marcel Dupré, Joseph Bonnet, André Marchal, Maurice Duruflé et Gaston Litaize. Abandonnant son clavier d'orgue pour celui du piano, Georges Delvallée, à qui nous devons cette remise en lumière lors de la sortie du premier volume en 1993, en est ici un magnifique serviteur tout en émotion touchante et sobriété. (Qobuz/GG)
9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1995 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason - Discothèque Idéale Qobuz
Le Mozart espagnol. Si la formule est jolie, elle ne reflète toutefois pas la réalité, même si la précocité du jeune musicien, mort à Paris avant sa vingtième année, est plus que remarquable. Il laisse trois quatuors qui sont des petits chefs-d'œuvre de perfection de forme, de style et d'expression. Le Quatuor Sine Nomine en livre ici une version absolument aboutie grâce à la juvénilité de leur jeu plein d'optimisme et de franche virtuosité. Une musique qui nous fait du bien par son chant éperdu et son style conquérant. FH
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1995 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
Stamitz : Sonate en si bémol majeur - Hummel : Sonate en mi bémol majeur - Vanhal : Sonate en mi bémol majeur - Dittersdorf : Sonate en mi bémol majeur / Anna Barbara Dütschler, alto - Ursula Dütschler, pianoforte
5,94 €

Musique concertante - Paru le 1 janvier 1995 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason

Le genre

Classique dans le magazine