Catégories :

Les albums

CD39,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 15 juin 2018 | Profil

Livret Distinctions 5 de Diapason
« Ainsi constitué, l’ensemble offre finalement un assez bon résumé de l’art et du répertoire de la pianiste athénienne Gina Bachauer. Des premières gravures de 1949 (Funérailles et Rhapsodie hongroise n°12 de Liszt, le triptyque BWV 564 de Bach/Busoni) se dégage une saisissante impression de grandeur, où tout sonne et résonne à plein clavier, tandis que les Concertos nos 24 et 26 de Mozart accompagnés par Alec Sherman, monsieur Bachauer à la ville, ravissent par leur naturel et leur élégance jamais forcée. Toujours avec Sherman, la spectaculaire Rhapsodie espagnole de Liszt tourne un peu à vide, tandis que le Concerto n° 2 de Saint-Saëns pourrait voir ses traits moins appuyés. [...] Aucune réserve, en revanche, concernant Pour le piano de Debussy et surtout un Gaspard de la nuit sanguin et fiévreux à souhait. [...] Du souffle et de l’énergie, le concerto de Grieg des Proms en a à revendre et nous laisse deviner comment les moyens colossaux de Gina Bachauer (puissance, projection, virtuosité) se déployaient en concert. Un bel hommage pour une somme qui peut se suffire à elle-même. » (Diapason, décembre 2018 / Laurent Muraro)
CD29,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 5 janvier 2018 | APR

Livret Distinctions Diapason d'or
« Ceux qui goûtent peu ses Debussy évanescents et ses Mozart des années 1950 seront surpris en trouvant Gieseking, deux décennies en amont, si charismatique et chantant ! [...] Un superbe enemble concertant, assorti de quelques bonus solo loin d'être négligeables : deux Pièces lyriques de Grieg qui nous laissent bouche bée (1937), et une Sonate KV 570 de Mozart contemporaine du "Jeunehomme" (1936). » (Diapason, octobre 2018 / Laurent Muraro)
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 11 août 2017 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
On trouvera ici Nelson Freire en 1966, âgé de vingt-deux ans pour ses « débuts » radiophoniques allemands (en l’occurrence la RIAS de Berlin), dans un répertoire quelque peu inhabituel : les Pièces lyriques de Grieg, assez éloignées de toute notion de virtuosité, puis quelques moments de Liszt parmi les plus éclatants – la Rhapsodie hongroise n° 5 que le compositeur avait lui-même appelée « Héroïde-élégiaque », et celle qui circule sous le nom légèrement plus sobre de Preludio. Vingt ans plus tard, toujours à Berlin mais en 1986, le même Freire donnait le Second Concerto de Saint-Saëns, accompagné du Radio-Sinfonieorchester Berlin devenu entre-temps le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, que dirigeait Ádám Fischer ; il s’agit d’un concert radiophonique capté en public et diffusé en direct, donc aucune tricherie possible – non pas que Freire, d’ailleurs, soit un grand adepte du traficoton. Ce sont là de fascinantes archives qui montrent le pianiste brésilien déjà en pleine possession de ses phénoménaux moyens à vingt-deux ans, et en belle maturité pourtant toujours juvénile et enjouée dans Saint-Saëns. © SM/Qobuz
CD55,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 11 avril 2014 | Sony Classical

Livret
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 18 avril 2006 | Naxos

Livret Distinctions 5 de Diapason
Mozart : Concerto pour piano n°9 "Jeunehomme" - Beethoven : Concerto pour piano n°1 - Liszt : Concerto pour piano n°1 / Walter Gieseking, piano - Direction Hans Rosbaud, Henry Wood (Enr. 1932, 1936, 1937)
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 28 avril 2003 | Naxos

Livret
Le légendaire pianiste Vladimir Horowitz a connu une longue carrière, de ses débuts à Berlin en 1926 à ses derniers récitals dans les années 1980. Cet album comprend des enregistrements inédits de l'Etude N ° 5 "La chasse" de Paganini dans la version rarement entendue de 1838, de Liebesbotschaft que Horowitz retira de son répertoire peu après cet enregistrement, et de l'Etude N° 5 en fa majeur de Chopin, ainsi que tous les enregistrements jusqu'à la fin de 1930 tombés dans le domaine public. Le premier enregistrement européen de Horowitz, in 1930, fut le Concerto pour piano n° 3 de Rachmaninoff avec Albert Coates et le London Symphony Orchestra, premier enregistrement mondial de cette œuvre.
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 1 janvier 2002 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 10 mars 2002 | Naxos

Livret
CD20,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 1 janvier 1999 | Decca Music Group Ltd.

CD5,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 21 octobre 1999 | Naxos

Livret
CD5,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 2 octobre 1995 | Naxos

Livret
CD11,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 30 mars 1993 | Sony Classical

Le genre

Classique dans le magazine
  • Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité
    Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité Patricia Kopatchinskaja fait ce qu'elle veut. Chaque album est pour elle l'occasion d'emprunter un nouveau chemin. Loin d'être frivole, sa virtuosité au contraire est arrimée à un grand courage grâ...
  • Ainsi parlait Richard Strauss
    Ainsi parlait Richard Strauss Après Igor Stravinsky, Riccardo Chailly a choisi Richard Strauss pour l'Orchestre du Festival de Lucerne. Les œuvres du maître ès orchestration sont à cet ensemble éphémère, connu pour son art cons...
  • Imogen Cooper à l'heure espagnole
    Imogen Cooper à l'heure espagnole La pianiste britannique Imogen Cooper fêtait ce mercredi 28 août ses 70 printemps. Son nouvel album, radieux, s'aventure dans un répertoire qu'on ne lui connaissait pas.
  • Horowitz, un loup des steppes à New York
    Horowitz, un loup des steppes à New York Il fut comparé à Liszt, à Paganini. Pour Clara Haskil il est même le diable en musique. Un coffret en forme d'hommage rassemble des enregistrements inédits, richement agrémentés et illustrés de con...
  • Ivo ou le retour du pianiste prodigue
    Ivo ou le retour du pianiste prodigue Hormis quelques concerts, le pianiste Ivo Pogorelich se faisait rare ces vingt dernières années. Pour son retour au disque, il a choisi deux géants du répertoire : Beethoven et Rachmaninoff. Si son...
  • Aux grands motets, les grands remèdes (de Lully)
    Aux grands motets, les grands remèdes (de Lully) Jean-Baptiste Lully eut une influence décisive sur la musique française, en particulier sur l’opéra et le développement du grand motet, un genre emblématique du Grand Siècle. Enregistré à la Chapel...
  • Jake Runestad, l'as du chœur
    Jake Runestad, l'as du chœur Les partitions chorales ont ce pouvoir d'ouvrir l'espace sonore et de suspendre le temps. L'homogénéité des timbres de l'ensemble Conspirare, particulièrement fondus dans cet enregistrement, est mi...
  • Quand Mozart « enchante » le cinéma
    Quand Mozart « enchante » le cinéma Le cinéma s'est penché sur le cas Mozart. Côté biographie, on pense bien sûr au film Amadeus de Milos Forman. Mais d'autres réalisateurs ont préféré le terrain de ses opéras : Joseph Losey, Ingmar ...
  • Clara Schumann : Wonderwoman et la composition
    Clara Schumann : Wonderwoman et la composition La pianiste Clara Wieck, mieux connue sous son nom d'épouse Clara Schumann, fut aussi une compositrice majeure. Contrairement à Fanny Mendelssohn ou Alma Mahler, elle n'a pas été obligée de mettre ...
  • Daniel Müller-Schott, un été Strauss
    Daniel Müller-Schott, un été Strauss Le violoncelliste allemand enregistre, avec le Melbourne Symphony Orchestra dirigé par Sir Andrew Davis, le grand poème symphonique "Don Quixote", composé en 1897...