Catégories :

Les albums

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Klarthe

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 9 janvier 2019 | Royal Concertgebouw Orchestra

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 décembre 2018 | SPEKTRAL

Hi-Res
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Musique concertante - Paru le 23 février 2018 | Alpha

Hi-Res Livret
Le duo de pianistes formé par Arthur Gold (1917-1990) et Robert Fizdale (1920-1995) connut une immense célébrité dans les années d’après-guerre. Poulenc leur écrivit une pièce, ainsi que Darius Milhaud, Samuel Barber, Luciano Berio ou John Cage... Ils enregistrèrent avec Leonard Bernstein. Surnommés Les Boys, ils firent le tour du monde et on louait leur « perfection sans faille et leur inimitable joie de vivre » (New York Times). Les Boys furent également célèbres pour leurs best-sellers et leurs émissions de télévision sur la cuisine, leur autre passion ! En 2007, le duo Jatekok (« jeux » en hongrois) se forme. À l’instar des Boys et contrairement à la plupart des duos de pianistes actuels, Adelaïde Panaget et Naïri Badal ne sont pas soeurs, mais des amies d’enfance… « Elles ont tout pour elles : rigueur dynamique et verve expressive, clavier prolixe et toucher polyglotte, et plus que tout, une manière d’osmose jubilatoire » écrivait "Le Monde". Pour ce premier enregistrement chez Alpha Classics, elles ont décidé de rendre hommage aux Boys avec un programme d’oeuvres écrites pour eux, la Sonate pour deux pianos de Poulenc ainsi que son Elégie et une composition d’une légende du jazz, le pianiste américain Dave Brubeck, Points of Jazz. Les Jatekok ont voulu elles aussi intégrer une pièce d’un de leurs contemporains : Trois Pièces de Baptiste Trotignon (dont une dédiée à Poulenc !) complètent ce programme. © Alpha Classics
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 8 décembre 2017 | SOMM Recordings

Hi-Res
HI-RES24,99 €
CD17,99 €

Musique concertante - Paru le 16 juin 2017 | Queen Elisabeth Competition

Hi-Res Livret
En 1988, après 37 ans d’alternance entre le violon, le piano et la composition (cette dernière discipline n’étant inscrite que depuis 1953), c’est la voix qui faisait son entrée au Concours Reine Elisabeth. Et ce n’est qu’en 2017 que le violoncelle fut enfin inscrit au concours, 80 ans donc exactement après la création de ce qui s’appelait initialement le Concours Ysaÿe. Les lauréats de la cuvée violoncellistique en étaient (dans l’ordre, du Premier au Sixième prix) le Français Victor Julien-Laferrière, le Japonais Yuya Okamoto, le Colombien Santiago Cañón-Valencia, le Français Aurélien Pascal, le Biélorusse Ivan Karizna, et l’Etats-Unien Brannon Cho. Ce sont donc en particulier ces six vainqueurs dont on entendra ici les épreuves (demi-finale et finale, avec orchestre ou en récital) enregistrées en live, mais aussi quelques-uns des autres concurrents qui ont accédé jusqu’au dernier tour. L’on ne peut que souhaiter bon vent à ces beaux talents ! Pour mémoire, le jury comptait rien moins que Gautier Capuçon, Henri Demarquette, David Geringas, Natalia Gutman, Gary Hoffman, Mischa Maisky, Antonio Meneses, Truls Mørk ou encore Pieter Wispelwey, véritablement le Gotha mondial du violoncelle. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 14 avril 2017 | Klarthe

Hi-Res Livret
La hautboïste française Hélène Devilleneuve, célèbre dans le monde entier comme soliste mais aussi Premier hautbois solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France dès 1995, a choisi quelques œuvres du répertoire français dont une belle proportion sort de l’habituel. Car si l’on donne assez souvent la Sonate de Poulenc, parfois celle de Dutilleux, on n’entend strictement jamais celles d’Eugène Bozza, de Pierre Sancan et encore moins – ce qui n’est pas peu dire – le Trio pour hautbois, clarinette et piano d’Edouard Destenay. Bozza, pourtant, fut couronné d’un Premier Grand Prix de Rome, et son style accepte avec bonheur toutes les influences de son temps, de Stravinski à Milhaud en passant par le jazz ainsi que, bien plus loin, la rigueur polyphonique de Bach ; Pierre Sancan, il est vrai plus connu comme grand pianiste et pédagogue, nous livre ici une délicieuse Sonate, avec des touches à la Debussy et quelques incursions modernistes peut-être facétieuses. Quant à Edouard Destenay (1850-1924), on ne sait pas grand’chose de sa vie de musicien, d’autant qu’il fit surtout carrière dans les plus hauts rangs de l’Armée française. Hélène Devilleneuve est accompagnée au piano par Rikako Murata, lauréate du Concours Maria Canals de Barcelone. © SM/Qobuz
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 15 avril 2016 | Ad Vitam records

Hi-Res Livret
Première discographique pour La Voix humaine de Poulenc dans la version chant/piano ! Eh oui, jusqu’ici, les ayants droit avaient refusé l’autorisation… c’est à Caroline Casadesus, fille de Jean-Claude, qu’échoit l’honneur, voici donc l’ouvrage dans sa conception « dénudée » de toute couleur orchestrale qui pourrait détourner l’attention de l’auditeur de l’implacable drame que déroulent Cocteau et le compositeur. On est en 1958, l’ultime maturité de Poulenc qui vient de triompher avec les Dialogues des carmélites, et de prouver que nul n’est besoin d’écrire de l’avant-garde pour rester puissamment moderne. En 1961, il écrira encore La Dame de Monte-Carlo, encore un monologue tragique et déchirant, toujours sur un texte de Cocteau. Denise Duval et Georges Prêtre avaient créé ces deux ouvrages qui n’ont pas pris une ride depuis, même si on ne les donne pas si souvent en concert – il faut avouer que la tâche est écrasante pour la soprano qui doit chanter et jouer en solo, dans un éventail extraordinairement large de sentiments, de caractères, d’humeurs. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 janvier 2015 | COBRA RECORDS

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 6 octobre 2014 | Paraty Productions

Hi-Res Livret

Le genre

Classique dans le magazine
  • Lucas Debargue | One Cover One Word
    Lucas Debargue | One Cover One Word Rencontre avec le jeune pianiste français pour la sortie de son album consacré aux sonates de Scarlatti. Une interview One Cover One Word pour mieux cerner son ADN musical.
  • Les Hanson sur la tombe d'Haydn
    Les Hanson sur la tombe d'Haydn Qobuzissime pour le splendide premier album du jeune Quatuor Hanson consacré à Joseph Haydn...
  • Il était une fois Jessye Norman...
    Il était une fois Jessye Norman... Aussi renversante dans la mélodie française que le lied allemand, les opéras de Wagner ou Strauss, la grande soprano américaine s'est éteinte à l'âge de 74 ans...
  • Focus Nouvelles Musiques 2019
    Focus Nouvelles Musiques 2019 Du 30 septembre au 4 octobre 2019, l’Institut français, le Bureau Export, la FEVIS, Futurs Composés, l’ONDA et la SACEM organisent un Focus consacré aux musiques de création. Ce parcours de repérag...
  • Florian Noack au pays de Baba Yaga
    Florian Noack au pays de Baba Yaga Tôt séduit par l'âpreté de la musique de Prokofiev, dont le piano percussif sied à l'adolescent bouillant qu'il est, le maintenant presque trentenaire Florian Noack enregistre le compositeur... mai...
  • Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité
    Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité Patricia Kopatchinskaja fait ce qu'elle veut. Chaque album est pour elle l'occasion d'emprunter un nouveau chemin. Loin d'être frivole, sa virtuosité au contraire est arrimée à un grand courage grâ...
  • Ainsi parlait Richard Strauss
    Ainsi parlait Richard Strauss Après Igor Stravinsky, Riccardo Chailly a choisi Richard Strauss pour l'Orchestre du Festival de Lucerne. Les œuvres du maître ès orchestration sont à cet ensemble éphémère, connu pour son art cons...
  • Imogen Cooper à l'heure espagnole
    Imogen Cooper à l'heure espagnole La pianiste britannique Imogen Cooper fêtait ce mercredi 28 août ses 70 printemps. Son nouvel album, radieux, s'aventure dans un répertoire qu'on ne lui connaissait pas.
  • Horowitz, un loup des steppes à New York
    Horowitz, un loup des steppes à New York Il fut comparé à Liszt, à Paganini. Pour Clara Haskil il est même le diable en musique. Un coffret en forme d'hommage rassemble des enregistrements inédits, richement agrémentés et illustrés de con...
  • Ivo ou le retour du pianiste prodigue
    Ivo ou le retour du pianiste prodigue Hormis quelques concerts, le pianiste Ivo Pogorelich se faisait rare ces vingt dernières années. Pour son retour au disque, il a choisi deux géants du répertoire : Beethoven et Rachmaninoff. Si son...