Les albums

3,99 €

Classique - Paru le 7 janvier 2019 | Marco Velocci

2,49 €

Classique - Paru le 5 septembre 2018 | Marco Velocci

2,99 €
1,99 €

Classique - Paru le 3 août 2018 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
1,99 €

Classique - Paru le 3 août 2018 | Decca (UMO) (Classics)

1,79 €

Classique - Paru le 2 février 2018 | Warner Classics

29,99 €
19,99 €

Opéra - Paru le 27 octobre 2017 | Dynamic

Hi-Res Livret
15,99 €
13,49 €

Opéra - Paru le 15 septembre 2017 | Warner Classics

Hi-Res
15,99 €
13,49 €

Opéra - Paru le 15 septembre 2017 | Warner Classics

Hi-Res
15,99 €
13,49 €

Opéra - Paru le 15 septembre 2017 | Warner Classics

Hi-Res
1,79 €

Opéra - Paru le 1 septembre 2017 | Warner Classics

17,99 €
11,99 €

Opéra - Paru le 11 août 2017 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
La création du premier opéra « professionnel » du jeune Bellini, Bianca e Fernando (PAS Gernando) devait avoir lieu lors d’une soirée de gala au Théâtre San Carlo de Naples en janvier 1826, mais elle fut annulée pour d’obscures raisons politiques – sans doute parce qu’à l’époque, l’usage du nom Fernando, héritier du trône des Bourbon, était radicalement interdit sur une scène royale. C’est donc en mai de la même année que la pièce fut donnée, sous le titre de Bianca e Gernando, un grand succès. Mais après le triomphe de Il pirata à Milan l’année suivante, Bellini reçut en 1828 une commande de la part du théâtre de Gènes – trop tard, par contre, pour qu’il puisse écrire un nouvel ouvrage. Le compositeur recourut donc au plus vieux truc musical du monde, le recyclage, et comme il n’avait pas encore grand’chose à recycler, son choix tomba sur Bianca e Gernando qu’il réécrivit de fond en comble, et auquel il redonna le titre initial avec Fernando. C’est cette partition qui traversa les ans, avec de diverses fortunes il est vrai, jusqu’aux années 1980. Mais en 2016, le célèbre festival Rossini in Wildbad décida de revenir à la partition originale, Bianca e Gernando, dont on précise qu’elle est plutôt radicalement différente de la réécriture ultérieure : c’est donc une véritable première mondiale depuis 1826 à laquelle assista le public, et qui fut enregistré en concert. Plateau impeccable et virtuose, orchestre de grande classe, pour une première mondiale d’un Bellini cent-quatre-vingt-dix ans après son baptême, cela s’imposait ; cela se fit, et l’on ne peut que dire : bravo. © SM/Qobuz
21,99 €
14,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Glossa

Hi-Res Livret
Qui dit Montaigus et Capulets dit Roméo et Juliette : or, s’il est un opéra qui s’est fait une indéboulonnable place au soleil des grandes scènes internationales, c’est l’opéra éponyme de Gounod d’après Shakespeare, et non pas celui de 1830 – titré I Capuleti e i Montecchi¬ – sur le même sujet, composé par Bellini. Enfin, non, pas exactement sur le même sujet, car le compositeur italien suit plutôt un texte conçu pour l’opéra Giulietta e Romeo de Vaccai, composé en 1825, qui avait donc déjà « occupé » le titre utilisant les prénoms des deux tragiques héros. L’une des caractéristiques principales de I Capuleti e i Montecchi est que le rôle de Roméo est confié… à une voix féminine ! De mezzo-soprano, pour être précis, et cet enregistrement dirigé par Fabio Biondi et son orchestre Europa Galante, que l’on connaissait jusqu’ici plutôt dans le répertoire baroque mais cette incursion est une merveille de justesse, a choisi Vivica Genaux. Genaux et Biondi connaissent une longue histoire puisqu’ils ont enregistré ensemble plusieurs disques de Vivaldi et Alessandro Scarlatti. Genaux donne la réplique à la douce et piquante Juliette de Valentina Farcas. © SM/Qobuz
11,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 28 août 2015 | RCA Red Seal

Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
« Montserrat Caballé se lance dans un de ses meilleurs personnages, et Domingo, Cossotto, Raimondi sont solides. Avec celle de Bartoli, voilà sûrement la seule Norma de studio recommandable des quarante dernières années. » (Classica, février 2016)
9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 mars 2015 | Myto Historical

Distinctions 10 de Classica-Répertoire
La Somnambule, 2 actes / Maria Callas (Amina), Cesare Valletti (Elvino), Giuseppe Modesti (Rodolfo), Gabriella Carturan (Teresa)... - Chœur & Orch. Scala de Milan, dir. Leonard Bernstein (Live, 5.3.1955) + Maria Callas dans "La Somnambule" à Milan en 1957
14,99 €

Opéra - Paru le 1 mars 2015 | Myto Historical

Livret
Joseph Rouleau (Rodolfo) - Noreen Barry (Teresa) - Joan Sutherland (Amina) - Agostino Lazzari (Elvino) - Jeannette Sinclair (Lisa)... - The Covent Garden Orchestra and Opera Chorus - Tullio Serafin, direction
15,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
14,99 €

Classique - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Maria Callas (Norma) - Mirto Picchi (Pollione) - Giacomo Vaghi (Oroveso) - Ebe Stignani (Adalgisa) - Joan Sutherland (Clotilde) - Paul Asciak (Flavio) - Chorus & Orchestra of the Royal Opera House - Vittorio Gui, direction
14,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Mario del Monaco (Pollione), Nicola Zaccaria (Oroveso), Maria Callas (Norma), Giulietta Simionato (Adalgisa), Gabriella Carturan (Clotilde) & Giuseppe Zampieri (Flavio) - Orchestre et Chœur du Théâtre de la Scala - Antonino Votto, direction

Le genre

Classique dans le magazine
  • Lise Davidsen, la voix royale
    Lise Davidsen, la voix royale Qobuzissime pour le premier album Strauss et Wagner de la jeune soprano norvégienne !
  • Sandrine Piau, en mélodie
    Sandrine Piau, en mélodie Avec "Si j'ai aimé", la grande soprano signe un beau récital autour de la mélodie française romantique...
  • Hilary Hahn seule avec García Abril
    Hilary Hahn seule avec García Abril Le compositeur espagnol Antón García Abril signe 6 partitas pour la grande violoniste américaine...
  • Cap au Sud pour Garanča
    Cap au Sud pour Garanča Avec "Sol y Vida", la grande mezzo-soprano lettone Elīna Garanča signe un album de chansons populaires mucho caliente !
  • Francesco Tristano à Tokyo
    Francesco Tristano à Tokyo Avec son nouvel album "Tokyo Stories", le pianiste luxembourgeois signe une œuvre fascinante mêlant son amour pour la musique minimaliste, Bach, le jazz et l'électro...
  • Vanessa Wagner, intérieur minimaliste
    Vanessa Wagner, intérieur minimaliste Avec l'envoûtant et mélancolique "Inland", la pianiste française poursuit son exploration des compositeurs minimalistes...
  • Benjamin Alard, fou de Bach !
    Benjamin Alard, fou de Bach ! Le jeune claveciniste-organiste français poursuit son impressionnante intégrale des œuvres pour claviers du Cantor de Leipzig...
  • Les Arts Flo ont 40 ans !
    Les Arts Flo ont 40 ans ! Fondé en 1979, l'ensemble baroque de William Christie et Paul Agnew magnifie depuis quatre décennies les œuvres de Lully, Charpentier, Rameau, Monteverdi, Purcell, Haendel et bien d'autres génies d...
  • Schiff et Schubert, à la folie...
    Schiff et Schubert, à la folie... Le grand pianiste hongrois András Schiff poursuit son exploration de la musique de Franz Schubert et consacre son nouveau disque aux quatre Impromptus D 899 et aux compositions datant de 1828...
  • Lang Lang, le piano de A à Z
    Lang Lang, le piano de A à Z Avec "Piano Book", le virtuose chinois revisite tous les thèmes les plus tubesques de la musique pour piano...