Catégories :

Les albums

HI-RES2,24 €
CD1,49 €

Musique concertante - Paru le 30 août 2019 | Maqam Records

Hi-Res
HI-RES20,39 €23,99 €(15%)
CD13,59 €15,99 €(15%)

Musique concertante - Paru le 12 avril 2019 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Alpha a produit trois enregistrements avec la pianiste Anna Vinnitskaya sur les cinq dernières années, consacrés à Shostakovich, Brahms et Rachmaninov. Evgeni Koroliov est un grand maître du piano, grand spécialiste de la musique de Bach dont il a gravé des enregistrements de référence. Avec sa femme, Ljupka Hadzi-Georgieva, ils forment un duo connu depuis des années sur toutes les scènes internationales. Koroliov est également un pédagogue très réputé et fut le professeur d’Anna Vinnitskaja à Hambourg. « Je n’étudie plus avec lui depuis sept ans mais je le rencontre plusieurs fois par semaine et je parle avec lui », a-t-elle confié à Resmusica. « Cela m’amène encore plus loin dans mon développement en tant que personne, pas seulement comme pianiste, car il est très érudit. » Les trois pianistes slaves avaient depuis de nombreuses années l’objectif d’enregistrer ensemble les concertos de Bach. Ils ont décidé de faire appel à un ensemble allemand également grand connaisseur de la musique de Bach, l’orchestre de chambre de Potsdam et ils ont gravé ce double album dans la mythique église « Jesus Christus » à Berlin. © Alpha Classics
HI-RES25,19 €
CD17,99 €

Concertos pour violon - Paru le 15 mars 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Après un double album de sonates en duo avec Kristian Bezuidenhout, la violoniste Isabelle Faust poursuit une aventure discographique dédiée à Bach, commencée il y a neuf ans par une intégrale des Sonates et Partitas, devenue aujourd’hui référence. Isabelle Faust, Bernhard Forck et ses partenaires de l’Akademie für Alte Musik Berlin ont patiemment exploré une multitude d’autres œuvres de Bach : concertos pour clavecin, sonates en trio pour orgue, séquences instrumentales de cantates sacrées… Toutes s’avèrent parentes directes ou indirectes de ces trois monuments que sont les Concertos BWV 1041-43. Cette réalisation passionnante à tous égards nous rappelle à point nommé que l'auteur du Clavier bien tempéré était aussi un virtuose du violon ! © harmonia mundi
HI-RES18,00 €
CD11,99 €

Musique concertante - Paru le 10 septembre 2018 | Channel Classics Records

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Prise de son d'exception - Hi-Res Audio
Ce nouvel enregistrement, venu du Pays de Galles, sous la direction de la violoniste Rachel Podger et de ses amis musiciens du Brecon Baroque, est dans la continuité du précédent consacré aux concertos pour violon de Bach. Cette fois, ce sont les doubles et triple concertos très proches des Concertos Brandebourgeois dans leur écriture, où chaque voix devient soliste à son tour. Une version lumineuse, intimiste, de la musique de chambre avec un seul musicien par partie dans le ripieno. Prise de son pleine de chaleur et de naturel. FH
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Concertos pour violon - Paru le 8 juin 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Déjà la presse s’en empare : « Le Nouveau Menuhin », « Graine de star », « L’Archet prodige »… si Daniel Lozakovich, dix-sept ans, a la tête dans les étoiles, il a les pieds bien sur terre. Avec une maturité étonnante, il sait comment gérer une carrière qu’il sent éclatante. Né en Suède dans une famille provenant de l’ex-URSS, il apprend le violon en 2007 à l’âge de six ans. Deux ans plus tard, il joue son premier concerto sous la direction de Vladimir Spivakov. Suivra la difficile quête pour trouver un professeur qui « ne changera pas ma musicalité mais qui me rendra plus fort ». Daniel Lozakovich vit actuellement à Genève où il travaille avec Eduard Wulfson, un pédagogue rencontré au Festival de Verbier et qui enseigne en privé. C’est d’ailleurs dans ce festival qui fait la part belle aux jeunes talents que l’adolescent rencontre Valery Gergiev qui le prend immédiatement sous son aile protectrice et émancipatrice. En contrat pour la Deutsche Grammophon (DG), Daniel Lozakovich va prochainement enregistrer le Concerto en ré majeur de Beethoven avec son mentor, « une œuvre dont la structure est si limpide », dit-il, « mais dont la musique est si difficile ». Daniel Lozakovich écoute beaucoup de disques pour parfaire son jeu et sa connaissance musicale. Il apprend beaucoup à l’écoute des grands maîtres du passé, notamment Bruno Walter dont il aime le sens du détail, le son qu’il obtient de son orchestre et les phrasés chantants. Un goût qui en dit long sur le goût de ce très jeune musicien que l’on découvre ici pour son premier disque, consacré à Bach. À l’écoute de la Deuxième Partita (avec sa Chaconne si bien structurée) et des Concertos en mi majeur et en la mineur, on est aussitôt conquis par la solidité de la conception, par une sonorité d’une grande beauté avec des longs phrasés et un discours sans cesse expressif. Ses parents, absolument pas musiciens, auraient souhaité qu’il devienne un grand joueur de tennis, mais le destin en a décidé autrement, car cet adolescent décidé au sourire lumineux a tout simplement reçu la grâce en héritage. © François Hudry/Qobuz
CD14,99 €

Musique concertante - Paru le 4 décembre 2017 | Heritage Records

CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 24 mars 2017 | Sinetone PCA

CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 8 avril 2016 | Sinetone PCA

CD14,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 4 mars 2016 | CPO

Livret Distinctions Diapason d'or
Pour ce troisième volume consacré aux concertos de Bach, le Concerto Copenhagen présente des œuvres consacrées à au moins deux solistes : deux claviers, flûte-violon-clavier, trois claviers, et même quatre claviers ! Comme c’est le cas dans tant de concertos de Bach, il s’agit de transcriptions de transcriptions de transcriptions dont l’origine se perd dans la nuit des bibliothèques. Certaines ici présentées sont de la main de Bach, d’autres sont des reconstructions d’après les sources qui nous sont parvenues mais pour lesquelles l’on sait qu’il existait une version préalable. Ainsi par exemple le Concerto pour deux claviers BWV1060, très connu de nos jours sous sa forme pour violon et hautbois. Ainsi le BWV1061 aussi pour deux claviers, sans doute originalement conçu pour deux claviers – mais sans orchestre ! Le Concerto BWV1062 est archicélèbre de nos jours sous sa forme pour deux violons, mais dont la réécriture pour deux claviers est de sa propre plume. Pour le BWV1044, Bach a lui-même rassemblé des matériaux d’ouvrages antérieurs pour créer son autre Concerto pour violon, flûte et clavier sur le modèle instrumental du Cinquième Brandebourgeois. Les deux Concertos BWV1063 et 1064, pour trois claviers, sont sans nul doute aussi des transcriptions, sans doute à partir d’œuvres pour trois violons, réalisées par Bach, peut-être à titre pédagogique ? Enfin, c’est directement de Vivaldi que Bach a transcrit le Concerto pour quatre clavecins, conçu pour quatre violons par le Prêtre roux, témoignage de l’intense admiration que le Cantor vouait au génial Vénitien. Les clavecins tenus par Trevor Pinnock, Lars Mortensen, Marieke Spaans et Marcus Mohlin sont des copies d’après Gräbner (1722), Ruckers (1624), et un « gravicembalo » dans le style italien. Enregistrements réalisés entre janvier et avril 2011 et en novembre 2013 en l’Eglise de la Garnison (Garnisons kirke) de Copenhague, un bien beau bâtiment à l’acoustique remarquable, édifié au tout début du XVIIIe siècle. © SM/Qobuz« C'est l'heure des retrouvailles entre l'élève Mortensen et le maître Pinnock. [...] À quatre par ligne ou solistes, les cordes du Concerto Copenhagen réalisent un travail admirable sur les textures et les plans sonores. Chapeau [...] à tous pour le détail du phrasé et cette capacité à jouer piano sans perdre la couleur. [...] Nos deux grandes figures du clavecin s'en donnent à cœur joie et dispensent une virtuosité échevelée dans les difficiles soli du Ré mineur et du Do majeur. [...] Les deux clavecins principaux, somptueuses copies d'allemands, disposent d'un plein-jeu très brillant et de jeux individuels chantants et flûtés. [...] Reste le délicat Triple Concerto. [...] Difficile, là encore, de résister à la virtuosité éloquente de Mortensen, qui structure en maître de l'harmonie une partition dense. On pourra toujours trouver des réussites isolées pour tel ou tel concerto, mais comme ensemble, ce double album est maintenant sans rival.» (Diapason, avril 2016 / Philippe Ramin)
CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 25 novembre 2015 | P4Y

CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 9 septembre 2015 | Sinetone PCA

CD3,59 €5,99 €(40%)

Musique concertante - Paru le 4 septembre 2015 | Alpha

Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica
« La quintessence du concertato baroque. Il y a cinquante ans, Harnoncourt en avait explosé les codes interprétatifs. Deux décennies plus tard, Reinhard Goebel leur donnait un mouvement irrésistible. Au début des années 2000, Céline Frisch, Pablo Valetti, Amandine Beyer et leurs amis trasncendent ces essais pour prêter enfin aux Brandebourgeois une vitalité et une transparence sonore idéales. Les solistes chantent, les cordes survolent des basses dansantes et joliment articulées qui infusent leurs élans à tous les instrumentistes. » (Diapason / Jean-Luc Macia)
CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 24 août 2015 | MD Digital Classical

CD0,99 €

Musique concertante - Paru le 22 juillet 2015 | Music in Landrum

CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 15 février 2015 | Solstice

Livret
Concertos pour orgue, BWV 592-BWV 596 / George Baker, orgue
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 3 février 2015 | CPO

Hi-Res Livret
CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 12 novembre 2014 | Countdown

CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 11 novembre 2014 | Avie Records

Le genre

Classique dans le magazine
  • Lucas Debargue | One Cover One Word
    Lucas Debargue | One Cover One Word Rencontre avec le jeune pianiste français pour la sortie de son album consacré aux sonates de Scarlatti. Une interview One Cover One Word pour mieux cerner son ADN musical.
  • Les Hanson sur la tombe d'Haydn
    Les Hanson sur la tombe d'Haydn Qobuzissime pour le splendide premier album du jeune Quatuor Hanson consacré à Joseph Haydn...
  • Il était une fois Jessye Norman...
    Il était une fois Jessye Norman... Aussi renversante dans la mélodie française que le lied allemand, les opéras de Wagner ou Strauss, la grande soprano américaine s'est éteinte à l'âge de 74 ans...
  • Focus Nouvelles Musiques 2019
    Focus Nouvelles Musiques 2019 Du 30 septembre au 4 octobre 2019, l’Institut français, le Bureau Export, la FEVIS, Futurs Composés, l’ONDA et la SACEM organisent un Focus consacré aux musiques de création. Ce parcours de repérag...
  • Florian Noack au pays de Baba Yaga
    Florian Noack au pays de Baba Yaga Tôt séduit par l'âpreté de la musique de Prokofiev, dont le piano percussif sied à l'adolescent bouillant qu'il est, le maintenant presque trentenaire Florian Noack enregistre le compositeur... mai...
  • Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité
    Patricia Kopatchinskaja, un violon pour l'éternité Patricia Kopatchinskaja fait ce qu'elle veut. Chaque album est pour elle l'occasion d'emprunter un nouveau chemin. Loin d'être frivole, sa virtuosité au contraire est arrimée à un grand courage grâ...
  • Ainsi parlait Richard Strauss
    Ainsi parlait Richard Strauss Après Igor Stravinsky, Riccardo Chailly a choisi Richard Strauss pour l'Orchestre du Festival de Lucerne. Les œuvres du maître ès orchestration sont à cet ensemble éphémère, connu pour son art cons...
  • Imogen Cooper à l'heure espagnole
    Imogen Cooper à l'heure espagnole La pianiste britannique Imogen Cooper fêtait ce mercredi 28 août ses 70 printemps. Son nouvel album, radieux, s'aventure dans un répertoire qu'on ne lui connaissait pas.
  • Horowitz, un loup des steppes à New York
    Horowitz, un loup des steppes à New York Il fut comparé à Liszt, à Paganini. Pour Clara Haskil il est même le diable en musique. Un coffret en forme d'hommage rassemble des enregistrements inédits, richement agrémentés et illustrés de con...
  • Ivo ou le retour du pianiste prodigue
    Ivo ou le retour du pianiste prodigue Hormis quelques concerts, le pianiste Ivo Pogorelich se faisait rare ces vingt dernières années. Pour son retour au disque, il a choisi deux géants du répertoire : Beethoven et Rachmaninoff. Si son...