Les albums

6497 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique et 20,00 € à 50,00 €
39,99 €

Classique - À paraître le 19 juillet 2019 | Caprice

24,98 €

Classique - À paraître le 5 juillet 2019 | Nimbus Records

29,99 €

Classique - À paraître le 5 juillet 2019 | Tactus

Livret
35,96 €
23,96 €

Mélodies - À paraître le 5 juillet 2019 | PentaTone

Hi-Res Livret
52,49 €
34,99 €

Musique concertante - À paraître le 28 juin 2019 | Arcana

Hi-Res Livret
Girolamo Frescobaldi est une des figures les plus extraordinaires de l’histoire de la musique pour clavecin et pour orgue, et il a eu une très grande influence sur les autres compositeurs, jusqu’à Bach. Ses géniales toccatas révèlent un monde intérieur qui fascine l’auditeur d’aujourd’hui. L’inspiration de Frescobaldi naît à la cour de Ferrare et atteint sa maturité à Rome, ville où le compositeur se retrouve au milieu des plus grands artistes et crée un nouveau langage artistique. Ce coffret contient les quatre recueils de Frescobaldi qui, par leur exceptionnelle force d’innovation, ont laissé leur empreinte dans l’histoire de la musique pour clavier. Élève de Leonhardt et de Tagliavini, Francesco Cera est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands spécialistes de Frescobaldi, qu’il a contribué à défendre par des concerts et des classes de maître en Europe et aux États-Unis. Une partie des œuvres musicales a été enregistré dans l’acoustique exceptionnelle de la Sala della Vigna de la Delizia de Belriguardo, résidence d’été des ducs d’Este, fréquentée par le tout jeune Frescobaldi. Cera a choisi neuf instruments prestigieux, parmi lesquels l’orgue Guglielmi de 1615 en l’église de la Vallicella, à Rome, et un clavecin d’après Nicolò Albana, Naples, 1584. L’historien de l’art Denis Grenier se voit confier le commentaire de sept œuvres d'art qui témoignent du lien entre la musique de Frescobaldi et l’art dans la Rome de son temps. © Arcana
23,96 €

Classique - Paru le 21 juin 2019 | PentaTone

29,99 €

Classique - Paru le 21 juin 2019 | Accent

Livret
Il est assez difficile aujourd’hui d’imaginer l’immense importance et la popularité du luth dans l’histoire de la musique occidentale des XVIe et XVIIe siècles. En ce temps-là, on attendait de tout jeune homme cultivé une certaine adresse et compétence dans le jeu de luth. Comparé à d’autres instruments harmoniques, le succès du luth était dû à sa maniabilité qui permettait au musicien de jouer même en marchant ; d’autre part, ni le clavecin, ni l’orgue n’offraient une telle gamme de dynamiques différentes. Cet engouement exceptionnel pour cet instrument explique le nombre élevé de publications qui lui sont consacrées. Cet album reprend les enregistrements réalisés par Konrad Junghänel pour Accent entre 1978 et 1980. Divisé en trois volumes, il présente le répertoire italien avec des œuvres de Kapsberger et Piccinini, le répertoire allemand avec deux compositeurs qui ont largement prolongé l’utilisation du luth dans la première moitié du XVIIIe siècle comme Johann Sebastian Bach et, surtout, son exact contemporain, le grand Silvius Leopold Weiss qui occupe entièrement le troisième volume, dernier compositeur important pour cet instrument qui tombe peu à peu en désuétude alors que le clavecin règne en maître absolu sur tout le continent européen. Né en Allemagne en 1953, Konrad Junghänel demeure l’un des principaux artisans de la renaissance du luth dans le cadre des interprétations dites « historiquement informées ». En 1987, il fonde l’ensemble vocal Cantus Cölln avec lequel il a pu réaliser toute une série d’albums qui sont rapidement devenus des références avec des œuvres de Monteverdi, Buxtehude, Rosenmüller, Heinrich Schütz et Bach. Dans le présent enregistrement, il utilise le traditionnel luth à dix cœurs, mais également un chitaronne et un « liuto attiorbato » qui possèdent tous les deux un second chevillier avec une touche qui prolonge le manche. Konrad Junghänel compte parmi les plus célèbres luthistes de notre temps. Cette réputation est due notamment à son extrême virtuosité et à sa parfaite connaissance stylistique du répertoire pour luth, depuis les premières œuvres de la Renaissance jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. © François Hudry/Qobuz
20,24 €

Classique - Paru le 1 avril 2019 | Brilliant Classics

29,99 €

Classique - Paru le 15 juin 2019 | dB Productions

Livret
20,24 €

Classique - Paru le 15 juin 2019 | Gerung-Arts&Music

23,96 €

Musique de chambre - Paru le 14 juin 2019 | Profil

Livret
29,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Profil

Livret
29,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | SWR Classic

Livret
Fauché accidentellement par la mort quelques jours avant ses trente-six ans, le ténor Fritz Wunderlich est resté dans les mémoires comme un incomparable interprète de Mozart et de Schubert. Cet album vient nous montrer de manière éclatante que la réputation de Wunderlich est incomplète et qu’il était, dès ses débuts, un extraordinaire interprète de la musique de son temps. Enregistrées par les radios sud-allemandes entre 1956 et 1960, les œuvres ici présentes ont pour origine un groupe de musiciens ignorés ou vilipendés par le régime nazi mais qui sont restés dans le pays contre vents et marées. C’est le cas de Günter Raphael, maître de chapelle et organiste de St. Thomas de Leipzig, qui perd son emploi dès 1934 pour avoir été classé comme « demi-juif » par les autorités. Très apprécié en RDA après la guerre, il possédait aussi un certain sens de l’humour comme dans sa Sonate Palmström qui met en musique des poèmes ridicules de Christian Morgenstern en combinant des éléments hétéroclites comme le jazz, la chanson populaire et le cabaret. Pionnier de la musique baroque sur instruments anciens en Allemagne, Fritz Neumeyer s’est amusé à composer pour son ami Wunderlich une suite de Studentenlieder (« Chants d’étudiants ») délicieusement néo-classiques sur des textes drôles du XVIIe siècle que le ténor interprète avec sa ferveur habituelle. Cette passionnante publication propose aussi des extraits d’opéras et de lieder pour chant et diverses formations de Dietrich von Bausznern, un ami et condisciple de Fritz Wunderlich, d’Everett Helm, Heinrich Feischner, Hans Pfitzner, Hermann Reutter, Alban Berg (Wozzeck), Carl Orff auxquels les éditeurs ont ajouté un air tiré de l’oratorio Oedipus Rex de Stravinski. Superbement restaurés, ces enregistrements offrent une plongée dans un univers germanique d’après guerre très peu connu tout en présentant une autre facette d’un artiste que l’on croyait pourtant bien connaître. © François Hudry/Qobuz
41,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

20,24 €

Classique - Paru le 13 juin 2019 | Karlheinz Gabor Audiobooks

24,98 €

Classique - Paru le 13 juin 2019 | Ameritz Music Ltd

20,24 €

Classique - Paru le 12 juin 2019 | Karlheinz Gabor Audiobooks

20,24 €

Classique - Paru le 11 juin 2019 | Karlheinz Gabor Audiobooks

20,24 €

Classique - Paru le 10 juin 2019 | Karlheinz Gabor Audiobooks

20,24 €

Classique - Paru le 9 juin 2019 | Karlheinz Gabor Audiobooks

Le genre

Classique dans le magazine
  • Lise Davidsen, la voix royale
    Lise Davidsen, la voix royale Qobuzissime pour le premier album Strauss et Wagner de la jeune soprano norvégienne !
  • Sandrine Piau, en mélodie
    Sandrine Piau, en mélodie Avec "Si j'ai aimé", la grande soprano signe un beau récital autour de la mélodie française romantique...
  • Hilary Hahn seule avec García Abril
    Hilary Hahn seule avec García Abril Le compositeur espagnol Antón García Abril signe 6 partitas pour la grande violoniste américaine...
  • Cap au Sud pour Garanča
    Cap au Sud pour Garanča Avec "Sol y Vida", la grande mezzo-soprano lettone Elīna Garanča signe un album de chansons populaires mucho caliente !
  • Francesco Tristano à Tokyo
    Francesco Tristano à Tokyo Avec son nouvel album "Tokyo Stories", le pianiste luxembourgeois signe une œuvre fascinante mêlant son amour pour la musique minimaliste, Bach, le jazz et l'électro...
  • Vanessa Wagner, intérieur minimaliste
    Vanessa Wagner, intérieur minimaliste Avec l'envoûtant et mélancolique "Inland", la pianiste française poursuit son exploration des compositeurs minimalistes...
  • Benjamin Alard, fou de Bach !
    Benjamin Alard, fou de Bach ! Le jeune claveciniste-organiste français poursuit son impressionnante intégrale des œuvres pour claviers du Cantor de Leipzig...
  • Les Arts Flo ont 40 ans !
    Les Arts Flo ont 40 ans ! Fondé en 1979, l'ensemble baroque de William Christie et Paul Agnew magnifie depuis quatre décennies les œuvres de Lully, Charpentier, Rameau, Monteverdi, Purcell, Haendel et bien d'autres génies d...
  • Schiff et Schubert, à la folie...
    Schiff et Schubert, à la folie... Le grand pianiste hongrois András Schiff poursuit son exploration de la musique de Franz Schubert et consacre son nouveau disque aux quatre Impromptus D 899 et aux compositions datant de 1828...
  • Lang Lang, le piano de A à Z
    Lang Lang, le piano de A à Z Avec "Piano Book", le virtuose chinois revisite tous les thèmes les plus tubesques de la musique pour piano...