Catégories :

Les albums

HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Musique symphonique - Paru le 24 octobre 2019 | naïve classique

Hi-Res
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Musique symphonique - Paru le 31 octobre 2019 | naïve classique

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 6 septembre 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 23 août 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 30 mars 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 17 avril 2012 | Alpha

Hi-Res Livret
HI-RES8,49 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 20 octobre 2017 | harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 20 octobre 2014 | L'Encelade

Hi-Res Livret
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 13 octobre 2013 | Indésens

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES6,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 8 mars 2011 | Analekta

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 6 juin 2018 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Attention, à ne pas manquer ! Depuis dix ans, tant d'enregistrements des Variations Goldberg envahissent le marché, tant au piano qu'au clavecin, que l'on n'espérait plus connaître une telle surprise, éprouver une telle sidération. Après quelques projets absolument passionnants, tout d’abord chez Pan Classics (Scarlatti, Soler) puis un premier album chez harmonia mundi dédié à des Sonates rares du Padre Soler (Qobuzissime), revoici le claveciniste espagnol Diego Ares – né à Vigo en 1983 – chez Johann Sebastian Bach, avec probablement l’une des œuvres les plus complexes du Cantor ; Diego Ares y est stupéfiant de rigueur, d’imagination et de liberté, à la fois dans les phrasés, les registrations, les ornementations, le sens de la surprise (Variation 25). Les harmonies sonnent implacables, souvent rudes, et rayonnent pourtant d’une suprême manière (Variation 28) ; c’est la main gauche, pleine et chantante, mais surtout incroyablement souple, sachant aussi se cabrer, créer des suspensions du temps parfois surprenantes, toujours fluides et cohérentes, qui ouvre de véritables espaces d’expression et distingue le sens narratif inouï que déploie Diego Ares tout au long de cette interprétation. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz« [...] Ares revisite l'usage des deux claviers en déployant toutes les combinaisons possibles (voire le quatre pieds seul dans la neuvième variation). Il peut les fragmenter pour illuminer un détail (Var. 26), avec un talent de funambule épatant. [...] Le musicien explore avec un flair infaillible les possiblités d'ornementation les plus spirituelles (Var. 8), des articulations originales et diablement éloquentes (Fughetta) et montre l'étendue d'une culture de l'orchestre transposée au clavier. [...] Disque déroutant, éclairant, attachant : le triomphe de la liberté conquise sur la vraie rigueur. » (Diapason, juillet-août 2018 / Philippe Ramin)
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 23 août 2019 | Alpha

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 26 novembre 2012 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
En 2011, Ophélie Gaillard recevait les louanges de la critique pour ses Suites pour violoncelle seul (BWV 1007-1012) de Jean-Sébastien Bach, exécutées sur son instrument à cinq cordes aux sonorités inédites. Après un récital tourné vers Schumann et Liszt, la jeune virtuose francilienne revient au compositeur allemand afin d'explorer ses arias, non plus en solo mais avec son Ensemble Pulcinella aujourd'hui constitué de Sandrine Piau, Christophe Dumaux et Emiliano Gonzalez-Toro.Pour ce faire, le répertoire choisi puise dans une gamme variée d'airs composés entre 1723 et 1750 ainsi que des chorals tirés des cantates Choral Schübler et l'Orgelbüchlein avec, comme le précisiait le maître, la prédominance du violoncelle piccolo au registre élevé d'un ton par rapport à son successeur plus grave. Les voix de la soprano, du contre-ténor et du ténor qui l'accompagnent tiennent de la haute voltige tant leurs talents conjugués offrent à l'opus un air de florilège réhaussé par les instruments anciens comme la théorbe, la sacqueboute ou la flûte de Jocelyn Daubigney.Du programme constitué de quatorze extraits se détachent les jolis « Bete Aber auch Dabei » (BWV 115) et « Ich fürchte nicht des Todes Schreken » (BWV 183) ou le Choral Schlüber (BWV 645 n°1), magnifiés par un Ensemble Pulcinella saississant de clarté et de profondeur. © Loïc Picaud / Music-Story
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 15 avril 2016 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Bach est à l'heure lyrique, décidément. Après un album à la fois extraordinaire et souvent déconcertant de Nelson Freire chez Decca, et quelques mois après le piano soufflant de François Dumont (Artalinna), voici Fabrizio Chiovetta, qui, pour le label Aparté, publie ses interprétations de trois grandes suites pour clavier du Cantor, l'Ouverture à la française, la Suite anglaise en fa majeur et l’inusable Partita en si bémol majeur. Dans la lignée du grand pianiste brésilien, et à dix mille lieux des architectures irrépressibles déployées par son jeune collègue français, Chiovetta décide de chanter, tranquillement, éperdument. Rarement l’introduction lente de l'Ouverture aura sonné aussi royale, et mélancolique. Le Prélude de la Suite en fa majeur, lui, déploie de longues lignes avec une imperturbable fluidité. L’Allemande qui suit prend des atours de gravité, qui donne en définitive le ton général de ce nouvel album Bach, un rien sombre, à l’image de sa belle couverture.
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 3 décembre 2012 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES8,49 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Alia Vox

Hi-Res Livret
La Passion selon Saint-Marc de Johann Sebastian Bach figure bel et bien au catalogue établi par son fils Carl Philip Emanuel. Elle a même été créée le 23 mars 1731 à Saint-Thomas de Leipzig, deux ans après la Saint-Matthieu. Tout cela est avéré et historique, sauf que si le livret de Picander pour une audition ultérieure en 1744 a été conservé, la musique, elle, a complètement disparu. Il appartient donc aux interprètes, en l’occurrence Jordi Savall qui s’est penché au plus près de l’Evangile de Marc, de l’inventer du début à la fin en reprenant des œuvres antérieures, procédé de « pasticcio » que Bach a abondamment utilisé durant toute sa vie, ce qui nous a valu des chefs-d’œuvre comme l’Oratorio de Noël ou la Messe en si mineur, sauf que Bach réalisait souvent des coutures et des transformations pour ces remplois utilisés à d’autres fins. Plusieurs reconstitutions ont été tentées et enregistrées avec plus ou moins de bonheur et d’authenticité historique, car, et quelle que soit la qualité du travail musicologique, le résultat ne sera jamais qu’une hypothèse. Ce que l’on sait, c’est que Bach a voulu donner un caractère différent des autres Passions à cette nouvelle œuvre, avec beaucoup moins de chœurs et d’airs et un nombre accru de chorals qui étaient familiers de l’assistance. Pour son travail, Jordi Savall s’est appuyé sur le livret de 1744. Pour ce faire, il a puisé dans l’Ode funèbre, les Passions selon Jean et Matthieu, et dans diverses cantates. C’est donc à la fois une nouvelle approche et un nouvel éclairage que Jordi Savall propose pour la reconstitution de cette oeuvre perdue. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 avril 2014 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Cette nouvelle version des oeuvres pour flûte de Johann Sébastian Bach se base sur les préceptes édités par le fameux flûtiste Johann Joachim Quantz qui a rencontré Bach à plusieurs reprises. Les multiples combinaisons d'articulations ont particulièrement intéressé François Lazarevitch qui les met en pratique dans cet enregistrement. Fasciné par le "coup de langue" si varié qui devait être celui des flûtistes du temps de Bach, Lazarevitch tente avec succès de retrouver un "savoir faire" qui est un élément fondamental et indispensable pour que la musique interprétée ici puisse prendre tout son sens. FH
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 7 février 2012 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Imaginé comme un concert dont Bach aurait pu être l’instigateur, ce disque explore l’art de la transcription du Cantor et révèle la richesse des influences qui traversent le territoire germanique dans la première moitié du XVIIIe siècle. Entre style fantastique et contrepoint, style germanique et italien, Bach s’approprie formes & styles, joue avec les couleurs de la viole de gambe et du clavecin. Deux jeunes talents signent ici leur premier disque et enrichissent ce concert d’une grande énergie et complicité.
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique concertante - Paru le 13 octobre 2011 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or
Café Zimmermann - Céline Frisch, clavecin & direction

Le genre

Classique dans le magazine
  • Les nuits de Véronique Gens
    Les nuits de Véronique Gens Un récital de mélodies sur la nuit signées notamment Fauré, Saint-Saëns, Liszt, Berlioz et Massenet pour mieux savourer l’art de diseuse incomparable de la grande soprano française...
  • Víkingur Ólafsson | One Cover One Word
    Víkingur Ólafsson | One Cover One Word Rencontre avec le pianiste islandais qui fait converser Rameau et Debussy sur son nouvel album qui paraît chez Deutsche Grammophon. Une interview One Cover One Word pour mieux cerner l'ADN musical ...
  • Leonardo García Alarcón, baguette et plume
    Leonardo García Alarcón, baguette et plume Le chef argentin dirige "El Prometeo", un opéra baroque oublié d'Antonio Draghi, et en compose l'acte III !
  • Il est grand le petit Lu !
    Il est grand le petit Lu ! Pour son 2e album consacré à Chopin, Brahms et Schumann, le jeune pianiste américain Eric Lu décroche un Qobuzissime...
  • Joyce DiDonato est Agrippina !
    Joyce DiDonato est Agrippina ! L'ardente mezzo-soprano du Kansas brille dans la célèbre héroïne de Haendel...
  • Kate Lindsey et le mythe d'Ariane
    Kate Lindsey et le mythe d'Ariane Après un premier album consacré à Weill, Zemlinsky et Korngold, la mezzo-soprano américaine explore son autre répertoire de prédilection, la musique du XVIIIe siècle...
  • Sheku Kanneh-Mason et la montagne Elgar
    Sheku Kanneh-Mason et la montagne Elgar A 20 ans seulement, le violoncelliste de Nottingham s'attaque au mythique concerto d'Edward Elgar, épaulé par Sir Simon Rattle à la tête du London Symphony Orchestra...
  • 2020, l’année des biopics musicaux !
    2020, l’année des biopics musicaux ! D’Hollywood à Paris, on annonce déjà des films consacrés à Aretha Franklin, Bob Dylan, David Bowie et même NTM !
  • La bonne année d'Andris Nelsons
    La bonne année d'Andris Nelsons Le 1er janvier, le chef letton était à la baguette du fameux Concert du Nouvel An pour une traditionnelle orgie viennoise ponctuée par quelques petites touches bien personnelles...
  • Christina Pluhar, son cher Rossi
    Christina Pluhar, son cher Rossi La fondatrice de l'Arpeggiata magnifie des pièces de son compositeur fétiche Luigi Rossi, maître de la musique vocale du XVIIe siècle italien...