Les albums

8,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Encore un Double de Brahms, mais celui-là est le bon ! Avec Schneiderhan, Fricsay et le Radio-Symphonique de Berlin !
8,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1987 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'élément le plus réussi de l'intégrale des années 70, Une "Eroica" suprêmement architecturée, d'un dynamisme phénoménal (écoutez le Finale).Excitant.
9,90 €

Classique - Paru le 20 janvier 2010 | Denon

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
10,99 €

Piano solo - Paru le 17 août 2018 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,49 €19,49 €
10,99 €13,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Il est facile d’abuser des superlatifs lorsqu’il s’agit d’évoquer le style de direction et les enregistrements de Carlos Kleiber. C’est peut-être l’image qui nous donne le plus immédiatement les secrets de son art, avec sa gestique d’une élégance folle qui semble susciter la musique par son énergie, sa souplesse et un sourire irradiant le visage d’un chef qui semble possédé par l’inspiration. L’écoute de ce seul album se suffit pourtant à lui-même. Vivant comme un reclus, annulant les trois quarts de ses concerts, n’enregistrant pratiquement pas, Carlos Kleiber a miraculeusement accepté de graver ces deux symphonies pour Deutsche Grammophon. En 1975, il enregistre la 5e Symphonie dans l’acoustique généreuse du Musikverein de Vienne avec un Philharmonique qui boit ses paroles en respectant la moindre de ses intentions. Sous sa baguette philosophale, « La 5e » devient un condensé d’énergie, une boîte de pandore explosive mettant le feu aux poudres, restituée exactement comme l’exige la partition. Les fatidiques quatre notes du destin sur lesquelles sont construites toute la symphonie sont à la fois l’assise et la clé de voûte de cette œuvre phare, ici magnifiquement architecturée par Kleiber. A-t-on déjà entendu une Septième Symphonie plus aérienne ? On pense immédiatement à Nietzsche : « Je ne pourrais croire qu’à un Dieu qui saurait danser ». Enregistrée l’année suivante au même endroit, cette Septième aux semelles de vent tourne, virevolte, exulte d’une joie panthéiste et salvatrice avec une légèreté qui semble mettre les musiciens en lévitation. « Maintenant je suis léger, maintenant je vole, maintenant je me vois au-dessous de moi, maintenant un dieu danse en moi ». Ainsi dirigeait Carlos Kleiber. © François Hudry/Qobuz
10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Les Berliner Philharmoniker, magnifiés par une prise de son envoûtante, sont transcendés par la force démiurgique du chef.
11,49 €

Classique - Paru le 19 janvier 1998 | RCA Gold Seal

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1981 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un extrait de l'intégrale jamais achevée des Sonates de Beethoven par Emil Gilels (sessions de 1981 ici). Une vision particulièrement anguleuse, moderniste, et en d'autres moments d'une rare générosité de l'univers beethovénien (Andante initial de la Sonate n°13). Aux côtés de la formidable Maria Grinberg, Gilels a laissé sans doute le Beethoven d'essence "russe" le plus convaincant. A redécouvrir d'urgence.
18,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C'est une grande rencontre que celle de Sviatoslav Richter et du grand Kirill Kondrachine. C'est même le luxe suprême d'avoir un tel chef pour accompagner les Concertos de Liszt. L'équilibre entre le piano et l'orchestre est idéal et l'héroïsme de Richter est parfaitement adoubé par le chef et par l'Orchestre Symphonique de Londres répondant à la moindre inflexion. Voilà une virtuosité transcendée par le génie des interprètes et qui donne à ces pages quelquefois un peu trop rutilantes, pour ne pas dire ronflantes, un éclat particulier. C'est de cette virtuosité combinée que provient notre propre jubilation, l’auditeur se trouvant entraîné dans ce torrent romantique. FH
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
La relation de Starker avec Arrau ne relevait pas, des propres dires du violoncelliste, du coup de foudre ! N'empêche, reste cet enregistrement du Triple Concerto de Beethoven dirigé par Eliahu Inbal avec Henryk Szeryng comme troisième compère !
13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1989 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Davantage que les Symphonies, les Ouvertures de Beethoven montrent un Karajan soucieux de dramatisme. Extatique !
18,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Enregistrée dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Beethoven, cette version de son unique opéra est portée par la direction incandescente de Karl Böhm dirigeant la splendide Staatskapelle de Dresde. Distribution de grand luxe et rompue à la scène. Florestan somptueux de James King. Leonore héroïque de Gwyneth Jones. Rocco pétri d'humanité un peu veule de Franz Crass. Don Pizarro féroce et abject de Theo Adam. Une très grande version.
20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Difficile de départager les trois intégrales des oeuvres pour violoncelle et piano de Beethoven enregistrées par Pierre Fournier, avec trois partenaires beethovéniens prestigieux : Arthur Schnabel (1947-48), Friedrich Gulda (1959) et Wilhelm Kempff (1965). Fournier et Gulda c'est un peu l'eau et le feu. Le violoncelliste français guide l'indomptable et solitaire Gulda qui avouera avoir appris la rigueur au cours de cet enregistrement et qui gardera durant toute sa vie une dette de reconnaissance pour Fournier. Le résultat est prodigieux d'écoute mutuelle, de clarté du propos et d'expression sans artifice ni emphase. FH
20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1997 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1993 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'une des grandes intégrales des Symphonies de Beethoven, complètement oubliée et réalisée à Vienne par l'immense Karl Böhm, aussi inoubliable que ses Bruckner de 1976 également chez Deutsche Grammophon. Puissante, grandiose, la direction de Böhm est d'une précision rythmique étonnante, et d'une attention au détail et à l'architecture admirables (écoutez l'Allegretto de la Septième, ou la Sixième, parmi les plus belles de la discographie !).
20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1994 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1993 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Margaret Price, soprano - Christa Ludwig, mezzo-soprano - Wieslaw Ochman, ténor - Walter Berry / Wiener Philharmoniker, Karl Böhm (Enregistrement réalisé à Vienne, Musikverein, les 21-24 octobre 1974)
20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1992 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
41,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Livret Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Le legs de Rostropovitch pour DECCA est inestimable et même historique par la nature même du violoncelliste russe et par les partenaires rassemblés ici : Benjamin Britten dont il était un ami très proche et Sviatoslav Richter pour les 5 Sonates de Beethoven. Ecouter les Suites pour violoncelle solo de Britten par le dédicataire et sous la bienveillante attention du compositeur est un privilège unique. FH

Le genre

Classique dans le magazine