Catégories :

Les albums

HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 23 septembre 2016 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
L’alliance de l’ancien et du moderne, voilà ce qu’offre ce très vivant enregistrement de trois concertos de Mozart – l’un de jeunesse, le deuxième de la période intermédiaire, le troisième de la grande maturité, si l’on peut ainsi parler d’un musicien de trente ans… – sur un piano moderne, mais accompagné par un orchestre cherchant à transfigurer les sonorités de l’époque : effectif modéré, vibrato retenu, cuivres et bois aux tons « de l’époque ». Et ça marche, ça marche même du tonnerre. Rinaldo Alessandrini à la tête de l’orchestre Divertissement, le pianiste Olivier Cavé à la tête de son Steinway & Sons, nous offrent une lecture qui n’est ni dogmatique, ni bêtement « classique », mais d’une immense sensibilité musicale tout en explorant toutes les possibilités des sonorités orchestrales à l’ancienne. Étonnant et détonant. © SM/Qobuz« D’un côté, une petite formation attentive aux rebonds, au dynamisme de ces musiques souvent joviales, qui se distingue par des cuivres très volontaires et des cordes plutôt acidulées [...]. De l’autre, un pianiste volubile, tout en rondeur et en fluidité, mais assez sobre, si l’on excepte quelques appoggiatures bien serrées. Mis à part un même élan et un goût partagé pour la légèreté, les deux approches semblent difficiles à unir. Et pourtant, au fil de l’écoute, on se laisse séduire par cette interprétation singulière et contrastée, dans laquelle le piano apparaît comme un papillon passant en revue un détachement de chevau-légers. [...] (Diapason, octobre 2016 / Jérôme Bastianelli)
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 28 mai 2013 | ICA Classics

Livret Distinctions 5 de Diapason
Il s'agit en l'occurrence des richissimes greniers des radios allemandes. Voilà des enregistrements précieux de deux Concertos de Mozart (15 & 20) enregistrés lors d'un concert donné à Ludwigsburg, en 1956, dans le cadre de l'année du bicentenaire de la naissance du compositeur autrichien. Les témoignages mozartiens de l'illustre pianiste italien sont rares. Son interprétation est stricte, presque hautaine, mais il s'en dégage un mélange de rigueur (le mot est à la mode) et, paradoxalement, de liberté de ton, due à une virtuosité ailée. Le Concerto en ré mineur (K. 466) perd ainsi sa grandeur tragique en gagnant une sorte d'innocence. On a rarement entendu le Concerto en si bémol (K. 450) filant ainsi comme le vent; un tempo que Mozart aurait certainement adoré, lui qui trouvait que sa musique n'était jamais assez rapidement jouée. FH
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 18 avril 2006 | Naxos

Livret Distinctions 5 de Diapason
Mozart : Concerto pour piano n°9 "Jeunehomme" - Beethoven : Concerto pour piano n°1 - Liszt : Concerto pour piano n°1 / Walter Gieseking, piano - Direction Hans Rosbaud, Henry Wood (Enr. 1932, 1936, 1937)

Le genre

Classique dans le magazine