Catégories :

Les albums

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 3 novembre 2014 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Qobuzissime
Nés tous les deux à Genève, la ville natale de Jean-Jacques Rousseau, Louis Swizgebel et Thierry Fischer font une brillante carrière mondiale, notamment au Royaume-Uni. Ce premier enregistrement avec orchestre du jeune pianiste sino-helvétique le place d'emblée aux côtés des élus. Sa fine musicalité, alliée une imagination de chaque instant, la simplicité avec laquelle il aborde les deux premiers Concertos de Beethoven forcent l'admiration. Avec la parfaite complicité de Thierry Fischer à la tête des magnifiques instrumentistes de l'Orchestre Philharmonique de Londres , ce Beethoven là sonne juste. Il est jeune, joyeux et impertinent. Après un album consacré à la musique de chambre de Brahms et un autre en récital, ce troisième disque paru sous le label APARTE confirme un talent qui semble touché par la grâce et le naturel, sans aucune esbroufe ni recherche expressive superflue, avec un art du chant souverain. FH
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 10 novembre 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« [...] le pianiste suisse Oliver Schnyder joue un merveilleux instrument historique, un Bechstein de 1921 ayant appartenu à Wilhelm Backhaus, entouré de l'Orchestre symphonique de Lucerne et du chef américain James Gaffigan. [...] Un enregistrement qui a parfaitement digéré les acquis de la révolution baroque, avec un orchestre affûté et une sonorité pianistique cristalline (le mouvement lent de "L'Empereur"), une approche vive aux excellents tempi, qui fait merveille dans le Concerto n° 1 [...] (Classica, mars 2018 / Yannick Millon)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 2 mars 2018 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
Comme son compatriote et aîné Christian Zacharias, le pianiste allemand Lars Vogt, né en 1970, s’adonne avec passion à la direction d’orchestre. Cet album est la dernière pièce composant sa nouvelle intégrale des concertos de Beethoven (y compris le Triple Concerto) qu’il dirige du clavier, à la tête du Royal Nothern Sinfonia, dont il est le directeur musical depuis 2015. Cet orchestre de chambre anglais de « formation Mozart » (quarante musiciens environ), basé à Newcastle, joue avec les plus grands musiciens de la jeune génération d’aujourd’hui. L’enregistrement des six concertos de Beethoven a été réalisé au cours de trois concerts pris d’assaut par le public. On y retrouve tout l’art du pianiste allemand démultiplié par les musiciens de l’orchestre auxquels il infuse sa façon de chanter par des phrasés larges et amples, mais aussi par cette manière particulière de faire rebondir la musique de Beethoven en accentuant systématiquement les syncopes au risque de la surarticuler. L’ensemble est très vivant grâce à un parcours musical constamment inventif au cours duquel le piano et l’orchestre s’adonnent à une brillante conversation. La prise de son privilégie le piano au point de souligner une certaine dureté de l’interprète qui sait heureusement doser le rêve, la réflexion et l’action, éléments essentiel du langage beethovénien. © François Hudry/QOBUZ/fév. 2018
CD11,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 14 février 2014 | Sony Classical

Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
Le pianiste norvégien ne laisse rien au hasard et n'entreprend rien à la légère. Son "Projet Beethoven" est un long voyage, au propre et au figuré, à travers les cinq Concertos et la Fantaisie chorale, Op. 80 de Beethoven. Au figuré d'abord, avec une immersion totale dans les œuvres pour en ressortir tout le suc et les mille et une inflexions stylistiques. Au propre ensuite, avec une tournée dans 19 villes d'Europe, des Etats-Unis et du Japon, avec les orchestres et les chefs les plus prestigieux pour jouer ce répertoire en concert. Un projet qui culmine avec l'enregistrement de ces concertos réalisés pour Sony Classical, sa nouvelle maison de disques, et l'Orchestre de Chambre Gustav Mahler qu'il dirige depuis son clavier. Ce deuxième volume confirme les bonnes impressions du premier, car Andsnes fait ici de la musique de chambre. La "concertation" n'est pas un vain mot ; ce n'est plus un soliste accompagné par un orchestre quelconque, mais des musiciens qui conversent en s'écoutant dans le respect de l'autre avec un chant intérieur très expressif. En musique, la démocratie prend tout son sens. FH
HI-RES9,44 €13,49 €(30%)
CD6,29 €8,99 €(30%)

Concertos pour clavier - Paru le 13 janvier 2014 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Quel diable de musicien ce Fazil Say ! Voilà un Beethoven enjoué, truculent, déboutonné, impertinent, virtuose, brouillon quelquefois, mais tellement éloquent et ludique. Le tempo initial du Concerto en ut mineur annonce d'emblée le ton et la couleur, avec un véritable allegro con brio, narratif et plein de surprises. La diction de Fazil Say est toujours intelligible et va droit au but avec une plaisir évident. Compositeur lui-même, le pianiste joue une cadence vraiment pleine d'esprit, dans un strict style beethovénien fugué qui débouche sur un univers plus éthéré faisant allusion aux boîtes à musique, ces merveilles du temps passé. Un régal inventivité. Gianandrea Noseda lui donne une réplique pleine de subtilités en faisant sonner tous les pupitres de son orchestre en parfaite osmose avec le jeu du pianiste. Changement de registre avec la Sonate au Clair de lune d'une rêverie poétique rare en son premier mouvement pour se terminer par un feu d'artifice rageur dans le finale. L'opus 111 est dominée par un dramatisme et une hauteur de vue impressionnantes. Le jeune Beethoven encore emprunt des grâces légères du XVIIIe siècle a cédé la place à un créateur solitaire et conscient de sa mission d'artiste. Un très grand disque. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 13 octobre 2017 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Impossible, même pour les esprits chagrins, de résister au bain de jouvence d'une pareille interprétation : timbres fruités, vibrato parcimonieux, légèreté affable donnent un coup de jeune à une œuvre qui peut devenir pachydermique sous des archets et un clavier académiques. Nos trois artistes, particulièrement dans un délicieux dernier mouvement, se passent les thèmes avec un plaisir contagieux : que ce soit l'archet effilé et merveilleusement insinuant de Christian Tetzlaff, ou le piano racé et fringant de Lars Vogt [...] Petit bémol [...] en ce qui concerne le violoncelle tendu, parfois fragile, de Tanja Tetzlaff. Le Concerto pour piano n° 3 est joué avec une même transparence dynamique, une même souplesse rayonnante. [...] On ne s'ennuie pas un seul instant dans ce Beethoven débordant de vitalité et de verve. Dirigeant l'orchestre du clavier avec beaucoup d'à-propos, Lars Vogt souffle sur les braises d'une œuvre qui nous semblait devoir mourir à petit feu à force d'exécutions interchangeables. [...] (Diapason, janvier 2018 / Bertrand Boissard)
CD39,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 15 juin 2018 | Profil

Livret Distinctions 5 de Diapason
« Ainsi constitué, l’ensemble offre finalement un assez bon résumé de l’art et du répertoire de la pianiste athénienne Gina Bachauer. Des premières gravures de 1949 (Funérailles et Rhapsodie hongroise n°12 de Liszt, le triptyque BWV 564 de Bach/Busoni) se dégage une saisissante impression de grandeur, où tout sonne et résonne à plein clavier, tandis que les Concertos nos 24 et 26 de Mozart accompagnés par Alec Sherman, monsieur Bachauer à la ville, ravissent par leur naturel et leur élégance jamais forcée. Toujours avec Sherman, la spectaculaire Rhapsodie espagnole de Liszt tourne un peu à vide, tandis que le Concerto n° 2 de Saint-Saëns pourrait voir ses traits moins appuyés. [...] Aucune réserve, en revanche, concernant Pour le piano de Debussy et surtout un Gaspard de la nuit sanguin et fiévreux à souhait. [...] Du souffle et de l’énergie, le concerto de Grieg des Proms en a à revendre et nous laisse deviner comment les moyens colossaux de Gina Bachauer (puissance, projection, virtuosité) se déployaient en concert. Un bel hommage pour une somme qui peut se suffire à elle-même. » (Diapason, décembre 2018 / Laurent Muraro)
HI-RES30,78 €
CD21,98 €

Concertos pour clavier - Paru le 10 novembre 2017 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
L'interprétation des cinq concertos de Beethoven proposée par Jean-François Heisser et son orchestre de chambre permet d'apprécier l'évolution de l'écriture de Beethoven pendant la dizaine d'années décisives de leur composition, à cheval sur le XVIIIe et le XIXe siècle : soit comment le pianiste-improvisateur-virtuose des deux premiers Concertos conçus à la fin du Siècle des Lumières, dans le sillage de Mozart et de Haydn, s'affirme comme un compositeur dès le début du XIXe siècle par le Troisième Concerto pour culminer avec les surprises des deux derniers. © Mirare
CD29,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 5 janvier 2018 | APR

Livret Distinctions Diapason d'or
« Ceux qui goûtent peu ses Debussy évanescents et ses Mozart des années 1950 seront surpris en trouvant Gieseking, deux décennies en amont, si charismatique et chantant ! [...] Un superbe enemble concertant, assorti de quelques bonus solo loin d'être négligeables : deux Pièces lyriques de Grieg qui nous laissent bouche bée (1937), et une Sonate KV 570 de Mozart contemporaine du "Jeunehomme" (1936). » (Diapason, octobre 2018 / Laurent Muraro)
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 2 novembre 2018 | ICA Classics

Livret Distinctions Choc de Classica
CD55,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 29 septembre 2017 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Diapason d'or
CD6,29 €8,99 €(30%)

Concertos pour clavier - Paru le 3 novembre 2008 | naïve classique

Distinctions Choc du Monde de la Musique
Concerto pour piano n° 4 en sol majeur op. 58 - Quintette pour piano, hautbois, clarinette, cor & basson en mi bémol majeur, op. 16 / François-Frédéric Guy, piano - Philippe Jordan, direction
CD17,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 7 avril 2017 | RCA Red Seal

Distinctions Diapason d'or
« Quand il s’est installé aux Etats-Unis en 1939, contraint à l’exil par le régime nazi, Artur Schnabel avait déjà publié […] les trois dernières sonates de Schubert, les deux concertos de Brahms, l’intégrale des sonates et des concertos de Beethoven, les Variations Diabelli… Déjà connu par ses disques HMV dans son nouveau pays, il n’y occupera cependant pas la place qui était la sienne sur le vieux continent. La vie musicale y était dominée par des pianistes portés vers un répertoire plus virtuose et bien souvent venus de l’Est avant lui. Claudio Arrau, qui émigre aux Etats-Unis la même année, doit faire face à la même situation. […] Seuls les deux concertos de Beethoven à Chicago furent publiés en leur temps. Les Sonates op. 109 et 111 attendirent 1976 pour l’être en microsillons. Les Impromptus D 899 de Schubert ne le sont qu’aujourd’hui ! […] Le Chicago Symphony sonne mieux que le London Philharmonic dirigé par Malcolm Sargent chez HMV. Et Schnabel semble plus serein […], comme il semble se couler plus encore dans l’orchestre de "L’Empereur" avec Stock à Chicago qu’avec Sargent. Les Sonates op. 109 et 111 sont mieux enregistrées qu’à Londres pour Emi […] Les Impromptus D 899 sont supérieurs à ceux gravés pour Emi en 1950 […] » (Diapason, novembre 217 / Alain Lompech)
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 18 avril 2006 | Naxos

Livret Distinctions 5 de Diapason
Mozart : Concerto pour piano n°9 "Jeunehomme" - Beethoven : Concerto pour piano n°1 - Liszt : Concerto pour piano n°1 / Walter Gieseking, piano - Direction Hans Rosbaud, Henry Wood (Enr. 1932, 1936, 1937)
CD33,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 3 juillet 2006 | Warner Classics International

Voici l'intégrale des enregistrements que la pianiste Hélène Grimaud a réalisées entre 1995 et 2002 pour Erato et Teldec (Warner). En 1996, son très bel album Brahms fut salué par la critique pour son ton passionné et flamboyant. Un Concerto en fa de Gershwin d'une remarquable facture classique, un Concerto en sol de Ravel sous la direction fine et aérée de David Zinman, ou encore un célèbre Premier de Brahms avec Kurt Sanderling, sombre et crépusculaire, complètent ce bien beau coffret !
CD18,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 14 juillet 2017 | Sony Classical

CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 1 août 2005 | Naxos

Livret
Bien que Horowitz n’ait pas joué souvent la musique de Beethoven en public durant sa longue carrière, l’arrivée du disque Long Player (LP) au début des années 1950 lui permit d'enregistrer le Concerto « l'Empereur » avec Fritz Reiner et le RCA Victor Symphony Orchestra. Clarté, équilibre, beauté, richesse de la sonorité sont les traits marquants de cette interprétation, à propos de laquelle le critique britannique Joan Chissell écrivait en 1990 : « Plus que tous les disques de Horowitz parvenus jusqu’à moi ces dernières années, celui-ci ne me laisse aucun doute sur la raison pour laquelle il est devenu une légende.» Le Troisième concerto de Rachmaninov devint la carte de visite de Horowitz et le vecteur de sa virtuosité éblouissante. Cette lecture de 1951 est le deuxième de ses trois enregistrements commerciaux. © Naxos
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 7 avril 2017 | BIS

Hi-Res Livret
CD7,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 13 juin 2001 | Naxos

Livret
CD11,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 7 février 1994 | Living Stereo

Le genre

Classique dans le magazine