Les albums

1442 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique et Joseph Haydn
9,99 €

Classique - À paraître le 8 février 2019 | DOREMI

Livret
17,49 €
12,49 €

Classique - À paraître le 1 février 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
9,99 €

Classique - À paraître le 1 février 2019 | Intense Media GmbH

14,99 €

Classique - Paru le 16 janvier 2019 | EXTON

19,98 €

Classique - Paru le 5 janvier 2019 | Gunther Hasselmann

8,99 €
5,99 €

Classique - Paru le 7 décembre 2018 | Naxos

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 7 décembre 2018 | Cantus Records

Hi-Res Livret
9,99 €

Classique - Paru le 16 novembre 2018 | haenssler CLASSIC

Livret
49,95 €

Classique - Paru le 10 novembre 2018 | Cascavelle

29,99 €
19,99 €

Classique - Paru le 2 novembre 2018 | First Hand Records

Hi-Res Livret
19,99 €

Musique de chambre - Paru le 2 novembre 2018 | Divox

Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 2 novembre 2018 | AMC Amchara Classical

Hi-Res
16,49 €

Classique - Paru le 26 octobre 2018 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

17,49 €
12,49 €

Concertos pour violon - Paru le 26 octobre 2018 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique
Dire que le concerto constituerait l’une des formes d’expression favorites de Haydn serait sans doute excessif, voire ridicule. Lui qui a écrit une forte centaine de symphonies, des dizaines de quatuors, de trios, de sonates pour piano, une quinzaine de messes et autant d’opéras, les oratorios que l’on sait… Or, on lui connaît trois concertos pour violon (les autres sont perdus ou apocryphes), deux pour violoncelle (les autres… idem), un pour cor (les autres…), un pour trompette (il n’y a point d’autres) et au mieux une petite dizaine pour piano. Des ouvrages musicalement fascinants, mais dont l’exigence virtuose va du modéré au plutôt difficile. Si, quand même, le Premier Concerto pour violoncelle ne manque pas de grandes difficultés, y compris le jeu rapide dans l’extrême aigu du dernier mouvement, un vrai feu d’artifice. On notera également que la majorité des concertos furent écrits pour Esterházy, en l’occurrence pour les premiers solistes de l’orchestre maison de la cour qu’étaient le Konzertmeister Luigi Tomasini et le premier violoncelle Joseph Weigl. Les accompagnements orchestraux offrent aux solistes de beaux tapis : on pense au délicieux deuxième mouvement du Concerto pour violon en ut majeur, une sorte de jeu de luth des cordes de l’orchestre accompagnant le violon solo, qui devient une sorte de sérénade à la Don Giovanni. Au violon pour cet enregistrement, Amandine Beyer, tandis que le solo de violoncelle est tenu par Marco Ceccato – tous deux membres de l’ensemble Gli Incogniti (Les Inconnus), une phalange à géométrie variable qui joue sans chef. De sorte que tout le monde s’écoute, une manière bien belle – et pas si fréquente à l’orchestre, hélas – de faire la musique. © SM/Qobuz « Taillés sur mesure pour un violoniste italien friand d'agilités dans l'aigu, les deux concertos trouvent enfin un(e) interprète sensible à leur fantaisie autant qu'à leurs raffinements. » (Diapason, décembre 2018)
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 26 octobre 2018 | Leaf Music

Hi-Res Livret
6,99 €

Classique - Paru le 20 octobre 2018 | Armasi

9,99 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | Hungaroton

Livret
1,49 €
0,99 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Coro

Hi-Res
8,99 €
5,99 €

Classique - Paru le 14 septembre 2018 | Naxos

Hi-Res Livret

Le genre

Classique dans le magazine