Les albums

17,99 €
11,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 février 2017 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Hi-Res Audio
Symphonies n°3 op.28 & n°4 op.32 / Daniel Roth, au grand orgue Aristide Cavaillé-Coll (1862), de l'église Saint-Sulpice, Paris
26,99 €
17,99 €

Classique - Paru le 24 février 2017 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Te Deum op.11 - Prélude et Fugue op.13 - Six Etudes op.5 - La Nativité op.4 - Twelve Choral Preludes op.7 - Sept Méditations sur le Saint-Esprit op.6 - Triptyque op.7 - Répons pour les temps liturgiques / Stephen Tharp, orgue (1 CD + 2 SACD)
17,99 €
11,99 €

Musique de chambre - Paru le 22 avril 2014 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Choc de Classica - Choc Classica de l'année - Hi-Res Audio
Il est étonnant que les Sonates pour violon solo d’Eugène Ysaÿe ne s’imposent pas plus au concert, car elles offriraient une magnifique alternative aux sempiternelles Sonates et Partitas que les violonistes jouent sans relâche en bis, sans la moindre imagination. Bien sûr Ysaÿe n’est pas Bach, mais les œuvres du grand violoniste belge explorent toutes les difficultés de l’instrument qu’elles soient virtuoses ou expressives. C’est ce dernier aspect que souligne avec art Tedi Papavrami. Sous ses doigts, cette musique devient particulièrement séduisante, voire fascinante. FH " Tedi Papavrami délivre un disque éblouissant, marqué par une liberté totale faisant oublier les pyrotechnies nichées au creux de chaque mesure." (Classica / Sylvain Gasser)
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 avril 2014 | Timpani

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Au début du XXe siècle, Philippe Gaubert est l'un des importants chefs de la capitale française. En 1920, il est en effet nommé premier chef à l'Opéra, où il deviendra Chef de la Musique en 1931, puis Directeur de la Musique en 1939 ; il y créera beaucoup d'oeuvres dont Turandot de Puccini et Elektra de Richard Strauss (1864-1949), Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas (1865-1935), Oriane de Florent Schmitt (1870-1958), Daphnis et Chloé de Maurice Ravel (1875-1937), Oedipe de Georges Enesco (1881-1955), ou bien encore Médée de Darius Milhaud (1892-1974). Ce fut aussi un remarquable compositeur, s'étant illustré dans les domaines les plu variés. Timpani lui a déjà consacré plusieurs albums, réalisant des premières discographiques de haute tenue, notamment avec la participation du chef Marc Soustrot (Le Chevalier et la Damoiselle, Symphonie). Le présent album regroupe quelques pages ambitieuses de musique de chambre. Pour violon et piano, la Sonate en la majeur, au lyrisme tortueux, d'une durée idéale, rappelle aussi bien César Franck que Gabriel Fauré. Partition culminant dans son Voiles blanches, au crépuscule, d'une élégance très poétique, les 4 Esquisses complètement idéalement la Sonate pour violon, qui date de de 1915, comme les 3 Aquarelles, pour piano, violon et violoncelle. Les 3 Pièces pour violoncelle et piano forment un chef-d'oeuvre total, d'une pureté mélancolique, rare, dans le paysage de la France des années 1920, déjà très éloignée des partitions ultimes de Ravel ou des débuts de Poulenc.
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 février 2014 | Timpani

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Choc de Classica - Choc Classica de l'année - Hi-Res Audio
Ce n’est pas forcément du sombrement flamboyant Florent Schmitt, le grand-maître de fresques orientales, érotiques ou sanglantes telles que Tragédie de Salomé, Salammbô ou Antoine et Cléopatre, que l’on attendrait une œuvre dépeignant l’enfance narrée par Hans Christian Andersen : c’est pourtant ce qu’il fit avec Le Petit elfe Ferme-l’Œil, ballet de 1923 créé à l’Opéra-Comique. L’ouvrage est en fait l’adaptation d’une série de pièces pour piano à quatre mains tournée vers le monde de l’enfance – comme Ma mère l’oye de Ravel – de 1912, complétée de plusieurs numéros supplémentaires et orchestrée – comme Ma mère l’oye de Ravel. Le parallèle s’arrête là, puisque Ma mère l’oye témoigne d’une étonnante modestie de moyens orchestraux, là où Florent Schmitt déploie un impressionnant éventail instrumental digne des grandes partitions de Stravinsky – ou de Dukas, car on ne manquera pas de remarquer de singulières ressemblances entre le début de Ferme-l’Œil de 1912-1923 et celui de La Péri de 1911 (on ne parle pas de la fanfare, mais du ballet à proprement parler). Quoi qu’il en soit, le ballet de Schmitt, incroyablement négligé par les scènes chorégraphiques et les orchestres symphoniques, mérite le détour. Royalement défendu par la Philharmonie de Lorraine, voilà un indispensable ajout à la discothèque du qobuzonaute averti. En complément de programme, l’on nous propose Introït, Récit et Congé, un rare ouvrage de la grande maturité puisque Schmitt accusait soixante-dix-huit printemps lorsqu’il l’écrivit. Une invraisemblable énergie se déploie de ce triptyque pour violoncelle et orchestre, d’une grande modernité, écrit pour André Navarra en 1948. (MT)
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 mars 2013 | Timpani

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Koechlin manquait dans l'immense panorama de la musique française peint par Timpani. Voici qui est réparé avec cet opus consacré aux œuvres pour ensembles (et c'est bien la premières fois que ces pièces sont regroupées). Esprit rêveur, perfection de l'écriture, chatoiement des couleurs, tout y est, et notamment la place réservée à un instrument mésestimé : le hautbois d'amour... Les Ensembles Initium et Contraste nous avaient séduit avec leur projet Onslow. Il se sont groupés de nouveau pour cette randonnée de plein air.
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 octobre 2010 | Saphir Productions

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Quoi de meilleur pour rêver avec Chausson que cette équipe où l'on retrouve le meilleur des interprètes français d'aujourd'hui, le pianiste Philippe Bianconi, le Quatuor Parisii (autrefois signataire d'une intégrale de Quatuors de Milhaud !) et la soprano Sandrine Piau. La musique de Chausson ici réunie est le coeur de la production du compositeur, ses trois plus grands chefs-d'oeuvre !

L'époque

Musique Moderne dans le magazine