Catégories :

Les albums

CD11,99 €

Musique vocale profane - Paru le 27 mai 2005 | INA Mémoire vive

Livret Distinctions Diapason d'or - Choc du Monde de la Musique - Timbre de platine - Discothèque Idéale Qobuz
Tout l'esprit de Darius Milhaud est présent sur cet album où ne figure pourtant aucune œuvre de lui. Debussy et Ravel étaient les musiques de son enfance et Erik Satie l'ami et le mentor de sa jeunesse. C'est au pupitre que l'on découvre ici Darius Milhaud, lors d'un concert enregistré à Rome, en 1954, dans le cadre du Festival du XXe siècle. Il dirige Socrate de Satie avec l'objectivité voulue par le compositeur, en compagnie d'une Suzanne Danco impeccable et volontairement neutre, suivant ainsi exactement les prescriptions du Maître d'Arcueil qui voulait que l'on chante Socrate avec la même absence d'expression qu'en lisant le Code Civil. FH
CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1955 | Westminster

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Quoi de plus mécanique qu’une locomotive à vapeur ? Et dans ces conditions, quoi de plus mécanique qu’un mouvement symphonique décrivant, presque à l’aide d’effets sonores, les entrailles de cette merveilleuse machine ? Voilà ce qu’a cherché à faire Honegger avec Pacific 231, une œuvre courte reprenant des sections de la musique qu’il avait écrit pour le film La Roue d’Abel Gance. Oui, l’orchestre est sensé faire du bruit, mais cela n’empêche pas que l’on puisse le faire bien ou le faire mal. Hermann Scherchen, avec sa direction analytique qui n’autorise aucun excès à qui que ce soit à l’orchestre, nous a légué un formidable enregistrement réalisé en 1955 avec le Royal Philharmonic. Très franchement, de tous les enregistrements disponibles sur Qobuz, voilà celui que nous avons l’impudence de considérer comme idéal. © SM/Qobuz

L'époque

Musique Moderne dans le magazine