Les albums

15,99 €
11,49 €

Piano solo - Paru le 22 février 2019 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
« Le jeu incisif et affûté de Wilhem Latchoumia est à son affaire dans les pièces tirées par Prokofiev de sa Cendrillon (1941-1944) – un ballet qui n’a pas connu la célébrité de Roméo et Juliette, malgré de très beaux moments. [...] Nous découvrons, disséminées au sein de Cendrillon, quatre pages d’Henry Cowell. Qui aurait imaginé que le rapprochement puisse être à ce point pertinent ? [...] les délicieux jeux de sonorité de The Fairy Bells (1929) referment, sur une note mystérieusement angélique, un album aussi utile que beau. » (Diapason, mars 2019 / Bertrand Boissard)
15,99 €
11,49 €

Piano solo - Paru le 30 novembre 2018 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice - Le Choix de France Musique - Choc de Classica
Par son « éclat et sa maturité » (The Guardian), le pianiste russo-lituanien Lukas Geniušas s’est imposé sur la scène internationale comme un artiste parmi les plus intéressants de sa génération. On a déjà pu l’entendre au Wigmore Hall de Londres, au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Salle Verdi à Milan, à la Grande Salle du Conservatoire de Moscou, à la Roque d’Anthéron, ou encore auprès d’orchestres tels que le Philharmonique de Radio France, le National de Lyon, le NHK de Tokyo, le Philharmonique de Saint-Pétersbourg, le National de Russie, et la liste est encore bien longue. Il a choisi un programme Prokofiev mêlant œuvres de jeunesse – les Dix Pièces Op. 12 qui sont un travail de fin d’études, et pourtant si intimement prokofievien déjà ! –, œuvre de la première maturité avec la Deuxième Sonate de 1912, et œuvre de la pleine maturité avec la Cinquième Sonate. Mieux encore, cette Cinquième Sonate fut écrite « une première fois » en 1923 après son séjour parisien, puis révisée trois décennies plus tard, sous contrainte, sans doute, de l’infâme décret Jdanov qui avait accusé le malheureux compositeur de tous les maux anti-soviétiques, mais aussi dans un souci tout personnel d’épuration du geste pianistique. Et de la sorte, cette œuvre semble quasiment « parisienne » tant elle présente des similitudes avec le langage de Poulenc. © SM/Qobuz « [...] Geniušas, qui multiplie les prises de risques, tire de son clavier une palette dont la variété, la vérité et la beauté envoûtent. [...] Le pianiste paraît savoir tout faire mieux que personne, comme le jeune Prokofiev semble être à lui seul dix compositeurs. [...] Puisse Geniušas, après ce premier coup de maître, construire une intégrale des neuf sonates ! » (Diapason, janvier 2019 / Patrick Szersnovicz)
15,99 €
11,49 €

Duos - Paru le 30 mars 2018 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
« Contrastes vifs, élans intenses et soutenus, timbres riches, prises de risque : les premières mesures de l'Opus 80 promettent un disque hors du commun : la palette des nuances est aussi tendue au violon qu'au piano. La violoniste moldave [...] démontre qu'une personnalité ardente (Allegro brusco) peut rester maître de ses émotions. Quant au pianiste ouzbek Michail Lifits [...], il joint l'agilité à la puissance. La connivence de ces deux forts tempéraments nous aura tenus en haleine tout au long de la première sonate. Chaque phrase a quelque chose à dire, et les climats les plus étranges sont livrés "en chair et en os" sans que les deux jeunes musiciens n'aient jamais besoin de forcer. [...] » (Diapason, juillet-août 2018 / Jean-Michel Molkhou)
17,99 €
11,99 €

Ballets - Paru le 9 mars 2018 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 étoiles de Classica
14,99 €
9,99 €

Duos - Paru le 8 décembre 2017 | Melodiya

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
« [...] Aylen Pritchin, Grand Prix Long-Thibaud à Paris en 2014, nous avait conquis par une personnalité attachante autant que par sa virtuosité. Son deuxième album met en lumière, chez Prokofiev, la part inventive et infiniment poétique de son inspiration, qui saisit toute l’espièglerie, l’esprit sensuel et les gestes ludiques des Cinq mélodies. Le ciel se couvre de lourdes prémonitions aux abords de la première sonate, dont il habite pleinement les accès de violence comme les déchirements. En habile complicité avec son partenaire Yury Favorin, lauréat lui aussi de nombreux prix internationaux, il construit une vision grave et intense, dont la profondeur méditative n’est pas sans rappeler celle de David Oïstrakh. [...] À l’évidence les deux interprètes parlent ici leur langue maternelle. Superbe.» (Diapason, septembre 2018 / Jean-Michel Molkhou)
15,99 €
11,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 26 mai 2017 | Onyx Classics

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique
« [...] le tandem Trpceski/Petrenko – déjà fêté par l’ami Lompech dans Rachmaninov – remet les pendules à l’heure. Le Concerto no 1, œuvre d’un créateur d’à peine vingt-deux ans prêt à en découdre, doit sa réussite à l’orchestre de Liverpool autant qu’au soliste. L’onirisme diaphane des cordes, la clarinette qui semble s’ébrouer (Andante assai), le dialogue gouleyant trompettes/cors (début du volet final) répondent à l’énergie plus piquante de Trpceski. [...] Le feu du Concerto no 3 se propage au clavier et à l’orchestre, sans effroi, mais de manière implacable. [...] Tout sonne avec une netteté ailée et le plus grand brio (y compris les bois, largement mis à contribution). Exemplaire. [...] Ecrite en 1919, l'Ouverture sur des thèmes juifs à l’origine pour piano et quatuor à cordes, fut orchestrée par le compositeur quinze ans plus tard. S’il y tient un rôle modeste (au point de n’user régulièrement que de sa seule main droite), le piano sonne distinctement, comme il se doit. Une bouffée d’air frais.» (Diapason, septembre 2017 / Bertrand Boissard)
49,99 €

Ballets - Paru le 22 avril 2016 | Melodia

Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica
« Gennady Rozhdestvensky est le seul à avoir enregistré les sept ballets de Prokofiev, à chaque fois dans leur version intégrale. Des œuvres à redécouvrir. [...] Avec trois orchestres différents et pendant plusieurs décennies, ses interprétations sont d’une grande constance. Et bien remasterisées. Contrastées, véhémentes, aussi russes que possible, elles exaltent la veine théâtrale et souvent ironique des partitions. Ce coffret apparaît donc de plein droit historique, d’autant que Guennadi Rojdestvenski ne possède aucun concurrent soviétique en ce domaine.» (Classica, mai 2016 / Bertrand Dermoncourt)
17,49 €
12,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 5 février 2016 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Le jeune Vadym Kholodenko, médaille d’or du Concours Van Cliburn 2013, et le chef péruvien Miguel Harth-Bedoya entament leur intégrale des concertos pour piano de Prokofiev en affrontant l’éblouissant 2e (1913) et le singulier et aussi peu orthodoxe 5e (1932). Dans la gigantesque cadence du premier mouvement du Concerto no 2, souvent massacrée par les tapeurs, le pianiste ukrainien aère les cascades d’accord, les arpèges fulgurants. [...] Son engagement physique et la subtilité, la vigueur de son jeu vont droit au but avec une parfaite maîtrise digitale. L’invention harmonique et technique de cette page unique dans toute la littérature concertante est particulièrement mise en lumière. [...] Les élans sombres et lyriques, les brusques changements d’atmosphère bénéficient d’autant de force que de finesse. [...] Dans le Concerto no 5, d’un dynamisme plus contrôlé, l’élan et le respect de l’écriture rythmique sont leur boussole pour sortir la tête haute de cette architecture étrange et splendide.» (Diapason, mars 2016 / Patrick Szersnovicz)
9,99 €

Symphonies - Paru le 11 septembre 2015 | Challenge Classics

Distinctions 4 étoiles de Classica
« L’Orchestre philharmonique de la Radio des Pays-Bas trouve la bonne pulsation de cette musique expérimentale et les couleurs fauves de la partition. Belle lecture sur le mode occidental, complémentaire d’un Gergiev avec le LSO.» (Classica, mai 2016)
15,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Onyx Classics

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« Techniquement stupéfiant, on s'en doute, incroyable si l'on compare la liberté de Mullova jouant le Concerto No. 2 à sa gravure de 1988. [...] Dans cette nouvelle gravure prise sur le vif, Mullova confirme que, tout en ayant encore magnifié sa maîtrise instrumentale, elle a découvert la liberté et développé son propre imaginaire en passant du noir et blanc à la couleur. [...] Habilement soutenue par Paavo Järvi, elle fait preuve d'ivresse (Allegro initial), rayonne dans la généreuse mélodie de l'Andante, tandis qu'elle mord à pleines dents le turbulent Finale [...] Avec une totale aisance, exploitant pleinement la lumineuse sonorité de son Stradivarius, Viktoria Mullova y démontre, une fois encore sur scène, lyrisme, virtuosité et ingéniosité. » Voilà ce qu’écrit Jean-Michel Molkhou dans Diapason de septembre 2015… Mentionnons qu’en plus du Concerto, Mullova se joint à l’excellent Tedi Papavrami pour nous donner la rare Sonate pour deux violons créée en 1932, un régal de joie et de vitalité dans lequel l’on reconnaîtra volontiers des tournures que le compositeur réutilisera dans son ballet Roméo et Juliette. Mullova revient en solo à la fin de l’album avec l’intrigante Sonate pour violon solo, une œuvre commandée en 1947 – l’ultime période de Prokofiev donc – pour servir de pièce de travail à de jeunes solistes talentueux. Qui devaient la jouer à plusieurs, à l’unisson ! D’où, sans doute, une certaine absence de virtuosité débridée qui n’aurait pas été compatible avec le propos. Mais Prokofiev en profite pour développer un poignant lyrisme, alternant avec une gaieté quasi-baroque. Étonnant Prokofiev, joué par une étonnante Mullova ! © SM/Qobuz
8,99 €
5,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 mai 2015 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 mai 2015 | BIS

Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
17,99 €
11,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 4 novembre 2014 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
14,99 €
9,99 €

Ballets - Paru le 14 octobre 2014 | CSO Resound

Hi-Res Livret
Pour palier la défection des majors, l'Orchestre Symphonique de Chicago, à l'instar de beaucoup d'autres, a fondé lui aussi son propre label discographique. Avec une prise de son très précise respectant l'acoustique de la salle, sans ajout apparent de réverbération, Riccardo Muti propose son propre découpage extrait des suites d'orchestre que Prokofiev a tirées de son vaste ballet Roméo et Juliette, résultant de la prise de trois concerts montés par la suite. Le grand chef italien nous propose une vision poétique, et même romantique, d'une partition étincelante dans laquelle Prokofiev reprend la grande tradition du ballet russe portée à un rare degré d'excellence par Tchaïkovski. Muti exalte bien sûr les couleurs instrumentales, mais sait faire monter la pâte orchestrale avec force, subtilité et raffinement. Sous cette baguette ardente, le drame de Shakespeare prend toute sa dimension. FH
9,99 €

Piano solo - Paru le 23 avril 2014 | Melodiya

Distinctions Pianiste Maestro - 4 étoiles de Classica
« L'orchestre se fait difficilement oublier, même avec deux pianos. [...] L'arrangement pour deux pianos de la Suite de ballet Roméo et Juliette ouvre l'espace autant qu'il multiplie les difficultés d'équilibres. Les astuces de l'auteur du "forfait", Arthur Ancelle, sont aussi convaincantes que brillantes : bruits sur le piano, jeux habiles des pédales, attaques différenciées [...] Une beauté sublimée par la puissance des deux pianos Yahama. [...] Cette lecture est avant tout dédiée à la chorégraphie. Changement de décor avec Cendrillon dont Mikhail Pletnev a réalisé l'arrangement. Nous sommes dans l'univers symphonique, voire concertant, les deux instruments se transmettant la prima voce. Tout paraît plus pianistique dans le geste, plus accompli dans le polissage des masses sonores. L'œuvre originelle le réclame aussi. [...] Voilà un disque déroutant et passionnant ! (Pianiste, Stéphane Friédérich)
15,99 €
11,49 €

Poèmes symphoniques - Paru le 24 mars 2014 | Onyx Classics

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Un album passionnant pour qui veut découvrir l'univers symphonique foisonnant de Prokofiev. Son fort corpus de Sept Symphonies est occulté par la popularité de deux d'entre elles, la Première (Symphonie Classique) et la brillante Cinquième. Occasion rêvée pour découvrir la dramatique et expressive Troisième, provenant en grande partie de la réécriture de l'opéra L'Ange de feu que son auteur ne voulait pas laisser sombrer dans l'oubli. Quant à la Septième elle est, paradoxalement, déchirante par le grand effet émotionnel qu'elle induit grâce à sa simplicité d'écriture dont on a dit que c'était, comme Pierre et le loup, une "Symphonie pour les enfants". Kirill Karabits et l'Orchestre Symphonique de Bournemouth offrent une vision colorée et rythmée à souhait de ces deux grandes fresques sonores du siècle dernier. FH
14,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 19 mars 2014 | Melodiya

Distinctions 5 de Diapason
9,99 €

Piano solo - Paru le 1 février 2014 | SOMM Recordings

8,99 €
5,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Marin Alsop et l'Orchestre Symphonique de Sao Paulo présentent le second volet de leur cycle Prokofiev, chez Naxos ! L'imposante Quatrième Symphonie et le Fils Prodigue, son dernier ballet écrit pour Serge Diaghilev, bien qu'ayant une inspiration commune, sont très différents : le conte moral du ballet contient des scènes de tentation sensuelle, de débauche, de vol et de remors, tandis que la symphonie n°4 dans sa version révisée de 1947 est allongée et enrichie dans l'orchestration par l'ajout d'une clarinette piccolo, d'un piano et d'une harpe, et fait l'usage élargi de thèmes du Fils Prodigue. Une série en construction qui s'incrit comme l'un des projets discographiques les plus passionnants consacrés à Prokofiev.
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 26 mars 2013 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason

L'époque

Musique Moderne dans le magazine