Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 4 juin 2012 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En cette année 1972, avec l'album Ziggy Stardust, tout bascule ! Déluge de guitares glam, naissance des doubles (ici Ziggy, plus tard le Thin White Duke, Halloween Jack et autres Aladdin Sane) et outrance à gogo, le Bowie le plus mythique est au cœur de cet album concept on ne peut plus précurseur. Ce mutant de Ziggy, reflet parfait de son époque, choque musicalement et visuellement. Un délire qui suinte même de la plume du dandy Bowie qui érige ici une tour de Babel où Oscar Wilde, la science-fiction, Vince Taylor et tout un tas d’idoles et d’idées s’entrechoquent. L’androgynie se ressent même dans ce rock’n’roll très électrique, sexuel et mégalo au possible (Moonage Daydream). Surtout, The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars offre des chansons renversantes comme Starman, Ziggy Stardust, Rock’n’Roll Suicide ou bien encore Suffragette City qui préfigure le punk. © MZ/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 4 juin 2012 | Parlophone UK

Hi-Res
Puisant fortement dans le glam rock de Marc Bolan et la commotion futuriste assénée par Orange mécanique, dans The Rise & Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, David Bowie revient au rock radical de The Man Who Sold the World. Les paroles fracturées et paranoïaques de Bowie évoquent un futur décadent, corroboré par une menace nucléaire apocalyptique que laisse sourdre la musique. Avec son son décalé, majoritairement métallique et étoffé par des guitares plus lourdes, des chansons de pure variété, des segments de cordes, des claviers et des fioritures cinématographiques, Ziggy forme un cocktail tape-à-l’œil de riffs, d’accroches, de mélodrame et de style pour une apothéose du glam. Le panache rentre-dedans de Mick Ronson gagne tous les musiciens, et le grand sens de la mise en scène de l'album est une première dans l’histoire du rock’n’roll. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
CD13,49 €

Rock - Paru le 4 juin 2012 | Parlophone UK

Puisant fortement dans le glam rock de Marc Bolan et la commotion futuriste assénée par Orange mécanique, dans The Rise & Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, David Bowie revient au rock radical de The Man Who Sold the World. Les paroles fracturées et paranoïaques de Bowie évoquent un futur décadent, corroboré par une menace nucléaire apocalyptique que laisse sourdre la musique. Avec son son décalé, majoritairement métallique et étoffé par des guitares plus lourdes, des chansons de pure variété, des segments de cordes, des claviers et des fioritures cinématographiques, Ziggy forme un cocktail tape-à-l’œil de riffs, d’accroches, de mélodrame et de style pour une apothéose du glam. Le panache rentre-dedans de Mick Ronson gagne tous les musiciens, et le grand sens de la mise en scène de l'album est une première dans l’histoire du rock’n’roll. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo