Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD2,79 €3,99 €(30%)

Musique indienne - Paru le 23 février 2014 | Ocora Radio-France

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 1 mai 2012 | London Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Opéra - Paru le 10 janvier 2020 | London Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
CD2,00 €3,99 €(50%)

Musique indienne - Paru le 9 septembre 2016 | BnF Collection

CD2,50 €4,99 €(50%)

Musique indienne - Paru le 1 janvier 1962 | MLP

HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Opéra - Paru le 6 décembre 2019 | London Philharmonic Orchestra

Hi-Res
CD18,99 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2000 | Warner Classics (Parlophone)

1956 reste une année charnière pour Ravi Shankar : il a atteint une incontestable notoriété dans tout le sous-continent indien, ainsi que dans certains pays amis comme l’URSS. Mais, même s’il a entamé ses premières tournées en Europe et aux Etats-Unis, il n’est toutefois pas parvenu à ce statut de star absolu de la musique indienne, grand prêtre de ce que l’on ne nomme pas encore les « musiques du monde ».En revanche, son apprentissage musical, du sitar en particulier et des subtilités de la musique indienne en général, long et douloureux, auprès de son maître et gourou Ustad Allauddin Khan, a porté ses fruits : concurrence atomisée, Ravi Shankar est devenu le plus émérite et le plus virtuose praticien de son instrument au monde. C’est dans ce contexte de tremplin international que sont enregistrés ces trois ragas.Un raga est une pièce musicale (mais pas uniquement !) s’appuyant sur les Vedas. Les Vedas constituent les textes fondateurs de la religion révélée qu’est l’hindouisme. Pont entre vie spirituelle et vie terrestre, ils définissent entre autres les rituels que se doit de suivre le croyant. Le raga constitue donc cet instant musical (défini dans le temps et l’espace) en relation directe avec une sensation, un moment de la journée, une saison de l’année et offre une dimension mélodique à la religiosité. Interpréter le mauvais raga au mauvais moment ne constitue néanmoins pas un sacrilège : tout au plus une aberration.Ravi Shankar a porté ici son dévolu sur trois de ses propres compositions, trois de ces ragas, amples et dégagés des contraintes commerciales d’un quelconque marché occidental. Il se fait accompagner d’un simple trio (non identifié) et démontre, tout au long de ses pièces complexes et de plus éprouvantes physiquement pour l’artiste, une constance dans l’inventivité tout à fait remarquable.L’oreille occidentale, et plus spécifiquement l’amoureux de musiques populaires, plongera dans ces pièces de près d’une demi-heure, avec l’ivresse de la découverte d’un univers artistique insoupçonné. Three Ragas reste l’un des enregistrements fondateurs d’un musicien à la carrière exemplaire. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
CD9,99 €

Classique - Paru le 24 avril 2020 | East Meets West Music

CD16,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2000 | Warner Classics (Parlophone)

CD20,49 €

Classique - Paru le 18 novembre 1987 | Warner Classics

CD15,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 1998 | Warner Classics (Parlophone)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En tant que fille du légendaire Ravi Shankar, Anoushka a eu le privilège d’apprendre à jouer du sitar avec le meilleur professeur possible. Participant aux tournées de son père à partir de 1994, la jeune artiste publie son premier album éponyme en 1998 et dévoile au monde entier la virtuosité qu’elle a acquis au fil de ses expériences. Interprétant avec brio quatre des compositions de son père, ainsi qu’une de ses propres créations, Anoushka met en lumière toute la beauté et les possibilités de l’instrument à 20 cordes et prouve que, malgré son jeune âge, elle fait déjà partie de la cours des grands. Un album essentiel pour découvrir les sonorités exotiques et fascinantes de l’instrument indien. © LG/Qobuz
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 octobre 2010 | East Meets West Music

CD6,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 août 2005 | Naxos

Livret
CD18,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2000 | Warner Classics (Parlophone)

CD7,99 €

Classique - Paru le 24 avril 2020 | East Meets West Music

HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Bandes originales de films - Paru le 22 juillet 1968 | Columbia - Legacy

Hi-Res
CD16,49 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 1996 | Angel Records

CD11,49 €

Musique indienne - Paru le 16 mars 1987 | Private Music

Distinctions 4 étoiles Classica
Cet album reste avant tout un premier témoignage discographique, celui de la rencontre entre la star indienne Ravi Shankar et Peter Baumann, membre du groupe électronique allemand Tangerine Dream, claviériste et créateur d’un label qui, essentiellement dans les années 80, allait porter haut le meilleur (ou le pire, c’est selon) de la musique New Age planétaire. Ravi Shankar s’offre donc dans Tana Mana une première – et risquée – incursion dans l’univers du métissage. Sont en effet utilisés ici des instruments traditionnels indiens (sarod, tabla, ainsi que, naturellement, l’incontournable sitar), aux côtés de claviers électroniques, de synthétiseurs, sequencers et autres samplers. Mieux, alors qu’on a essentiellement vu le talent de Ravi Shankar s’épanouir dans le contexte resserré et chaleureux d’un simple trio, le maître décide d’aligner ici, pas moins de trois joueurs de tablas, deux percussionnistes, un adepte du sarod (sorte de luth), et… deux sitars (le second instrument emblématique de la musique indienne étant tenu par son fils Shubho Shankar, qui devait disparaître quelque temps plus tard). Sont également invités Ray Cooper, percussionniste attitré d’Elton John, et Al Kooper, producteur du groupe Blood, Sweat & Tears, et pianiste. Non crédité mais bien présent, l’ami de toujours George Harrison s’est quant à lui emparé de l’autoharp (instrument à cordes qui, contrairement à ce que son nom laisse supposer, n’est pas une harpe, mais plutôt une cithare). Malgré toutes les appréhensions, Tana Mana est un très bon disque : grâce à l’approche humble des musiciens occidentaux, au service non de leur ego, mais bien de la musique : par l’approche sereine, suave et impressionniste des différents climats musicaux et, naturellement, dans la personnalité plénipotentiaire du leader, charismatique et souverain. Qui a, sans nul doute, offert ailleurs des témoignages plus ancrés dans la tradition de ses racines. Mais qui parvient brillamment ici à frayer avec d’autres cultures musicales sans aliéner son savoir, ni vendre son âme au diable du commerce. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2012 | East Meets West Music

HI-RES1,25 €2,49 €(50%)
CD1,25 €2,49 €(50%)

Musique indienne - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret

Le compositeur

Ravi Shankar dans le magazine