Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 20 janvier 2017 | Virgin EMI

Hi-Res
Pour son 26e album studio, Mike Oldfield se penche sur son passé. Et plus précisément sur Ommadawn qu’il enregistra en 1975. Le bien nommé Return To Ommadawn qu’il publie en décembre 2016 est donc une suite, pensée et conçue quatre décennies plus tard. Une œuvre dont l’idée lui a été soufflée par… ses propres fans ! Interrogeant ces derniers sur les réseaux sociaux, Oldfield fut surpris d’entendre grand nombre d’entre eux désireux qu’il revienne au style acoustique de ses trois premiers albums, citant Ommadawn comme leur favori ! Le résultat a donc été appréhendé comme un disque vinyle de deux faces. Composé de deux longues suites d’une vingtaine de minutes chacune, Return To Ommadawn livre l’intemporalité des grands disques. Mêlant guitare acoustique et électriques, séquences intimistes et plus grandiloquentes, il met surtout en exergue le grand mélodiste que reste Mike Oldfield. Un artiste qui fusionne, avec toujours autant de délicatesse, le rock progressif, la musique new age, la musique électronique et le folklore traditionnel. A 63 ans, le multi-instrumentiste britannique sait parfaitement entretenir sa légende. © CM/Qobuz
CD10,79 €

Pop/Rock - Paru le 1 février 2013 | earMUSIC

Il y a de cela quarante ans, un jeune anglais aux cheveux longs et entouré de synthés déboulait avec sous le bras l'album Tubular Bells qui allait non seulement changer sa carrière de musicien, l'établissant du jour au lendemain superstar du rock progressif mais aussi lancer et faire la fortune du petit label devenu multinationale aux multiples activités (vendeur de biens culturels aujourd'hui en faillite, chaîne de radios, compagnie aérienne, téléphonie mobile...), ci-nommée Virgin.L'époque a changé et le contexte est bien différent pour Mike Oldfield qui après de gros succès à la « Moonlight Shadow », quelques revers et chute d'inspiration s'est vu successivement s'auto-parodier, répéter et revisiter son oeuvre phare sous toutes les coutures, de Tubular Bells I, II et III pour finalement tomber dans la quiétude zen et ambient de The Song of Distant Earth, Voyager, etc. Seulement, à diversifier ses activités, le précurseur en a oublié son coeur de métier et ce n'est pas ce Tubular Beats cuisiné à la sauce du jour qui peut inverser la tendance.Concocté avec les remixeurs Torsten Stenzel alias York et Steve Brian selon les titres, Tubular Beats se propose de remonter le fil de la production pop, orchestrale ou électronique pour en extraire des versions liquéfiées, amoindries voire soporifiques de « Ommadawn » et « Moonlight Shadow » ou à l'inverse grandiloquente de « Far Above The Clouds » (les cloches à l'épreuve de la house), disco-poum de « Guilty », vocoderisée de « To France ». Par son approche tribale et funky, « Northstar » échappe au désastre d'une refonte prête à tous les artifices pour sonner jeune. Les relectures attendues de « Tubular Bells I & II », et la pièce finale « Never Too Far » chantée par l'ex-Nightwish Tarja Turunen ne peuvent surmonter la facilité de l'ensemble. © Loïc Picaud / Music-Story
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 29 janvier 2016 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res
Paru en 1984, la même année que sa bande originale pour le film La Déchirure (The Killing Field), Discovery fut un vrai tournant pour Mike Olfield. Disque d’or en France, l’album met essentiellement en exergue des chansons et non des instrumentaux, spécialité habituelle du Britannique. Au micro, Maggie Reilly et Barry Palmer se partagent le travail. Derrière, Olfield signe une musique pop rock de facture classique toujours construite autour de thèmes forts comme le single d’ouverture To France le montre à la perfection. Mélodiste chevronné et instrumentiste virtuose, Mike Olfield montre avec ce neuvième album studio qu’il maîtrise tous les domaines de son art. © CM/Qobuz
CD16,99 €

Diction - Paru le 26 mai 2003 | WM Spain

CD14,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2008 | Decca (UMO)

CD16,99 €

Pop - Paru le 31 août 1998 | WM UK

CD16,99 €

Pop - Paru le 31 août 1998 | WM UK

CD16,99 €

Pop - Paru le 31 août 1998 | WM UK

CD1,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Decca (UMO)

CD16,99 €

Pop - Paru le 21 novembre 1994 | WM UK

CD13,49 €

New Age - Paru le 1 janvier 2011 | UMC (Universal Music Catalogue)

CD16,99 €

New Age - Paru le 31 août 1998 | Rhino

HI-RES10,79 €
CD8,09 €

Classique - Paru le 5 octobre 2007 | Brilliant Classics

Hi-Res
CD1,07 €

Électronique - Paru le 17 avril 2020 | Music Television (Special Marketing)

CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2000 | Virgin Records

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD17,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2000 | Virgin Records

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD13,49 €

Rock - Paru le 20 janvier 2017 | Virgin EMI

Succédant à Man on the Rocks (2014), Return to Ommadawn, 26ème effort studio du compositeur et icone progressive britannique Mike Oldfield, voit le jour en 2017 et s'inscrit dans la continuité de son troisième album de 1975, Ommadawn. Divisé en deux parties d'une vingtaine de minutes selon un procédé rappelant les grandes heures du vinyle, l'album voit Oldfield offrir une nouvelle création foisonnant d'instruments et d'idées constituant une suite de haute tenue à l'un des albums les plus appréciés des fans de l'auteur de "Tubular Bells". © TiVo