Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 juin 2019 | First Hand Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Stradivarius

Hi-Res Livret
CD1,29 €

Classique - Paru le 12 juillet 2019 | Digitalize - Tupynambá

CD19,99 €

Classique - Paru le 30 avril 1995 | BIS

HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 11 novembre 2013 | Alia Vox

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Lachrimae or Seaven Teares Figured in Seaven Passionate Pavans with divers other Pavans, Galiards, and Almands, set forth for the Lute, Viols or Violons (Pleurs ou Sept larmes représentées par sept pavanes passionnées...) se compose de vingt et une pièces pour le whole consort de violes (deux dessus, deux ténors et basse) et luth dont le matériau musical est en grande partie emprunté à des œuvres antérieures comme l'illustre la fameuse pavane Lachrimae qui donne son nom au recueil et sur laquelle Dowland adaptera les paroles "Flow My Tears". La gravité chaleureuse de l'interprétation de Jordi Savall, entouré de ses amis dont Christophe Coin, n'est pas loin de nous tirer des larmes.
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Musique vocale sacrée - Paru le 26 mars 2013 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
CD6,29 €8,99 €(30%)

Classique - Paru le 29 mars 2005 | naïve Astrée

Distinctions Diapason d'or
CD8,49 €

Classique - Paru le 25 août 2009 | Alia Vox

CD11,49 €

Classique - Paru le 26 décembre 2008 | deutsche harmonia mundi

CD24,99 €

Classique - Paru le 1 février 1993 | Decca Music Group Ltd.

CD14,99 €

Classique - Paru le 23 septembre 1999 | ECM New Series

Textes traditionnels mis en musique par John Dowland: Weep You No More - Sad Fountains - In Darkness let me dwell.../ John Potter, ténor - Maya Homburger, violon baroque - Stephen Stubbs, luth - John Surman, saxophone soprano & clarinette basse...
HI-RES2,70 €13,49 €(80%)
CD1,80 €8,99 €(80%)

Musique de chambre - Paru le 9 juin 2017 | Evidence

Hi-Res Livrets Distinctions Choc de Classica
Le Lachrimae, or Seven Teares de Dowland a fait partie du répertoire de l’ensemble Sit Fast depuis sa fondation voici quelques années. Remarquons au passage que l’ensemble, malgré son nom à consonance anglaise, est tout ce qu’il y a de français ; le nom a été emprunté à un titre d’une pièce d’un autre compositeur anglais de cette époque, Christopher Tye, qui signifiait par là que l’auditeur eût non pas à s’asseoir rapidement mais plutôt à bien poser son séant fermement sur le siège pour mieux goûter la captivante musique. Lachrimae est une œuvre centrale dans l’histoire de la musique, l’un des tout premiers ouvrages pour ensemble purement instrumental jamais publié en Angleterre ; on y voit Dowland amener la musique à un niveau de perfection abstraite tout à fait bouleversant, dans la pleine puissance de la mélancolie, un panégyrique de la lenteur contrôlée – les sept mouvements, tous des pavanes, se pavanent dans des tempi extraordinairement lents ! Ces Sept larmes furent publiées en 1604, inspirées de la célèbre pièce Flow, my tears publiée par le même compositeur en 1600, cette dernière pièce sans doute dérivée à son tour d’un Lacrimae pour luth solo encore plus ancien. Quelque quatre siècles plus tard, en 1990, George Benjamin écrivait Upon Silence pour violes et mezzo-soprano, où le consort est traité comme un ensemble de cordes qui lui permettait d’explorer maintes nouvelles techniques, sonorités et palettes de couleurs. Son inspiration semble plutôt avoir été les Fantaisies pour violes de Purcell d’une part, et la musique indienne d’autre part, plus précisément les introductions improvisées de certains ragas. Voilà une synthèse tout personnelle, dans un langage atonal teinté de consonances mélodiques, de poly—modalité, qu’enveloppe une polyphonie très dense et pourtant une grande délicatesse de texture. Lorsqu’il fut informé que son Upon Silence serait couplé avec les Seven Teares de Dowland sur un seul et même album de Sit Fast, Benjamin semble avoir été extraordinairement ému et heureux, à juste titre d’ailleurs. Gageons que l’auditeur ressentira la même émotion. © SM/Qobuz« Le quintette de violes Sit Fast offre une interprétation hypnotique, sensuelle et éloquente de Lachrimae, or Seven Tears de Dowland, qui compte comme l'une de ses plus convaincantes. [...] Rejoint par la mezzo-soprano Sarah Breton, le quintette se montre tout aussi à l'aise dans la musique de Benjamin, plus dynamique, plus instable, mais tout aussi saisissante.» (Classica, octobre 2017)
CD14,99 €

Classique - Paru le 28 novembre 2005 | Warner Classics

CD13,49 €

Classique - Paru le 3 août 2012 | Australian Broadcasting Corp (ABC)

CD11,49 €

Classique - Paru le 12 juin 2012 | harmonia mundi

Si la photo d’Alfred Deller trône à 100% sur la couverture, le célèbre contreténor britannique ne chante que dans vingt des quarante-trois pistes. On est ici en 1977, Deller (il ne lui reste alors que deux ans à vivre…) affiche soixante-cinq printemps et il sait merveilleusement sauvegarder sa voix ; aucun éclat, beaucoup de murmure, on aurait presque l’impression d’entendre parfois un crooner Renaissance nous égrener les merveilles de Dowland. Les vingt-trois autres pistes offrent des pièces, toujours de Dowland, pour luth solo – joué par Robert Spencer, l’un des membres principaux du fameux Deller Consort – ou pour ensemble, que joue ici le non moins célèbre Consort of Six rassemblant violons, violes, flûte et luth ou cistre. La mélancolie si particulière et si reconnaissable de John Dowland trouve en Deller et ses comparses les interprètes idéaux, souvent copiés, parfois égalés, jamais dépassés. © SM/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 1976 | Decca Music Group Ltd.

HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 28 octobre 2016 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
CD7,49 €

Classique - Paru le 30 août 2013 | Sony Classical

CD13,49 €

Classique - Paru le 1 juillet 1977 | Decca Music Group Ltd.

CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1976 | Decca Music Group Ltd.