Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD9,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | BDMUSIC

Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 10 juillet 2016 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Pour ce premier volume de l’intégrale de l’œuvre pour piano de Satie, la pianiste japonaise Noriko Ogawa – lauréate du Concours international de Leeds cuvée 1987, et grande défenderesse du répertoire français et de Debussy en particulier – a choisi un Érard de 1890, l’année même pendant laquelle Satie écrivait les Gnossiennes qui ouvrent l’album. Sur un tel instrument, bien des idées que l’on a pu concevoir au sujet de Satie volent en éclat : le confort un peu dandy et vaporeux parfois reproché à ce format d’œuvres (Gnossiennes et Gymnopédies, en particulier) s’efface au profit d’un discours limpide, dénué de tout sentimentalisme gratuit. Satie y trouve toute sa profondeur, qui n’est sans doute pas celle d’un grand bourgogne millésimé, mais celui d’un chablis frais et sec, minéral, si le lecteur de ces lignes veut bien pardonner à Qobuz son parallèle œnophile. Dans un autre registre, les pièces plus énigmatiques, aux titres déroutants – Avant-dernières pensées, Croquis et agaceries d’un gros bonhomme de bois, Embryons desséchés¬ – bénéficient de la sonorité percussive de cet Érard qui leur restitue en quelque sorte toute leur modernité. Vivement les volumes suivants ! © SM/Qobuz« [...] Noriko Ogawa prend le contrepied de cette image d'étrangeté dont jouit Satie, pour en donner une interprétation mesurée, sur un Erard 1890, moins vive que celle d'Aldo Ciccolini (Erato), mais sans effets, avec une horizontalité sereine. Ses Chapitres tournés en tous sens et Croquis et agaceries d'un gros bonhomme en bois séduisent par leur dimension organique, mais retenus, alors que ces titres de la période humoristique du maître d'Arcueil sont souvent joués de manière exaltée. Cette distanciation bienvenue teinte cet enregistrement d'un sens de la mesure associé à une absence d'affects qui présente un Satie débarrassé de son fatras satirique et de sa mystagogie.» (Classica, juin 2017 / Romaric Gergorin)
CD4,99 €

Classique - Paru le 12 mars 2018 | Syrinx

CD2,49 €

Classique - Paru le 23 mai 2019 | Armasi

CD2,99 €3,99 €(25%)

Classique - Paru le 15 janvier 2016 | Sony Classical

HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Mélodies (France) - Paru le 8 avril 2016 | Winter & Winter

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
CD35,99 €

Classique - Paru le 20 mai 2016 | Decca Music Group Ltd.

Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
« Enregistrée entre 1996 et 2002, cette intégrale tient une place à part dans la discographique. Le pianiste fut certes malmené lors de l'écoute en aveugle des Gymnopédies (lire Classica n° 180) mais son interprétation, volontairement subjective, souvent en apesanteur, riche de son et de nuances, refusant la dessiccation comme principe créateur, surprend et convainc souvent. À rebrousse-poil mais très intelligemment assumé. Un sixième CD, réunissant les pianistes Pascal Rogé et Jean-Philippe Collard visite la musique pour piano à quatre mains et les Choses vues à droite et à gauche (sans lunettes) avec la violoniste Chantel Juillet.» (Classica, juin 2016)
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 18 novembre 2013 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Piano solo - Paru le 12 novembre 2015 | Aparté

Hi-Res Livret
CD6,99 €

Classique - Paru le 29 août 2014 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Les Indispensables de Diapason N° 62Par ici la bonne soupe ! La soupe à la poire, concoctée avec autant d’humour que de rigueur par Erik Satie avec ses Trois morceaux en forme de poire. On ne s’étonnera pas que les trois morceaux annoncés soient en fait sept, et que de poire point n’y a – un lien assez ténu donc avec le monde gastronomique ! Cet album rassemble quelques-uns des plus beaux enregistrements réalisés par de très grands nomes : ce ne sont rien moins que Poulenc en personne et Jacques Février qui nous jouent ces morceaux piriformes, qui dit mieux… Rien que pour cette œuvre, le CD mérite amplement la Grand-Croix de la Discothèque idéale, décernée par Monsieur Qobuz en personne. Le reste du CD, s’il présente quelques moments un peu hétéroclites – seulement le dernier mouvement de Socrate, mais quand même par Suzanne Danco et Darius Milhaud à la baguette ; ou encore Je te veux, au piano solo par Jean Wiener –, est un indispensable témoignage de quelques monstres sacrés qui se sont penchés sur Satie qui, d’une manière ou d’une autre, fut leur maître à tous. Et pourquoi, demanderez-vous peut-être, ce titre persifleur ? il semblerait que l’on ait rétorqué à Satie (comme à Debussy, d’ailleurs) qu’il devrait « soigner la forme » de ses œuvres, sous-entendu une forme vaguement classique ou traditionnelle. Satie a donc fourni cet ouvrage, très rigoureusement architecturé en « miroir », tout en n’hésitant pas à se moquer de lui-même et de ses détracteurs avec une référence botanique. On attend qu’un célèbre pépiniériste facétieux nous crée une poire en forme de sonate. © SM/Qobuz

Classique - Paru le 19 octobre 2018 | Aevea Classics

Téléchargement indisponible
CD15,49 €

Classique - Paru le 20 janvier 2009 | harmonia mundi

Livret
Avec Avant-dernières pensées d’Harmonia Mundi, Alexandre Tharaud se penche sur la musique d'Erik Satie. Tharaud choisit ce qu'il aime et ce qui lui convient le mieux, divisant cet opus en deux disques : l’un avec des œuvres pour piano seul, l’autre avec des duos. Dans ceux-ci, Tharaud joue aux côtés d’un autre pianiste, Eric le Sage, mais aussi de la violoniste Isabelle Faust et de la chanteuse Juliette, pour les chansons cabaret de Satie. L’interprétation de Tharaud est très bien considérée, fruit d’une étude minutieuse. Son expérience de la musique française pour clavecin du XVIIIe siècle lui permet de bien exécuter certaines des instructions les plus obscures de Satie. En les plaçant dans un contexte historique et thématique mesurable, Tharaud a créé un guide utile et instructif de l’œuvre très variée de Satie.
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1980 | Decca Music Group Ltd.

CD38,69 €

Classique - Paru le 2 août 2013 | Parlophone Label Group

CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Universal Music Division Decca Records France

CD16,49 €

Classique - Paru le 1 novembre 2015 | Musikproduktion Dabringhaus und Grimm (MDG)

CD9,99 €

Classique - Paru le 2 août 2004 | Warner Classics

CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1995 | Decca Music Group Ltd.

CD15,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1984 | Decca Music Group Ltd.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 20 avril 2018 | Dynamic

Hi-Res

Le compositeur

Erik Satie dans le magazine