Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 20 avril 2018 | Bacci Bros Records

CD8,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2004 | EMI Marketing

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sorti en 1986, ce film de Roland Joffé avec Robert de Niro et Jeremy Irons relate le drame de conscience que vécurent les Jésuites, au XVIIIe siècle, lorsqu’ils furent contraints d’abandonner leur mission auprès des Guaranis, en Amérique du Sud. Comme souvent avec Ennio Morricone, la partition qu’il a écrite est le témoignage d’un mariage réussi entre un certain classicisme et des éléments externes (en l’occurrence ethniques) venant se greffer à l’ensemble. Le morceau d’introduction (le générique fin du film) représente cette esthétique avec une force et une émotion hors-normes : on y croise un chœur céleste d’indigènes, des percussions tribales, ainsi qu’un hautbois mystique (On Earth as it is in Heaven). Dans Falls, c’est une flûte de pan mystérieuse et envoutante qui interprète le thème, tandis que c’est à nouveau le hautbois – cette fois accompagné d’un clavecin – que le compositeur met en avant dans Gabriel’oboe. Les autres morceaux de la BO sont d’une richesse infinie, passant de la tendresse (le dialogue flûte/guitare de Brothers) à la noirceur (Remorse, Refusal, Alone), en passant par la mélancolie (Corlotta) et la musique d’action (Ascunsion). ©Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 15 avril 2016 | Editions Milan Music

Hi-Res Livret
CD11,49 €

Classique - Paru le 20 juillet 2010 | Sony Classical

CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 29 novembre 2019 | Universal Music Division Decca Records France

CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 18 mai 2004 | Capitol Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Bande originale du film de Sergio Leone "Le bon, la brute & le truand" publiée en 1966 composée par Ennio Morricone
CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 23 novembre 2018 | Bacci Bros Records

CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 1981 | Music Box - EMPF

CD29,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 mai 2009 | Gdm

CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 1982 | Geffen

CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 5 mai 2011 | Cinevox

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD1,19 €

Bandes originales de films - Paru le 28 juin 2013 | EMI Music Publishing Italia Srl

CD8,99 €

Classique - Paru le 14 novembre 2014 | EMI General Music srl

CD6,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 mars 2011 | Lydiff Serie

CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 31 janvier 2006 | Cinevox

HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 mars 2014 | EMI General Music srl

Hi-Res
CD8,99 €

Lounge - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Publishing Ricordi srl

Western-opéra s’étirant sur près de trois heures, le film de Sergio Leone, Il était une fois dans l’Ouest doit son succès autant à sa musique qu’à son image. Articulée autour des quatre protagonistes du film, cette magnifique bande originale est, au travers de 13 titres, le plus bel hommage musical qui puisse être rendu au Western. Lyrisme, violence et romantisme sont finement liés dans une interprétation de haute tenue par les fidèles musiciens du Maestro. Le thème pour harmonica, symbole de vengeance et de mort, est évidemment la plus fameuse illustration du film. Les trois notes ahanées par le musicien Franco de Gemini sont devenues mythiques dans l’histoire du cinéma et sont déclinées ici selon la souffrance ou la vengeance que s’apprête à accomplir («As a Judgement» et «Man with a Harmonica») le personnage interprété par Bronson, le tout renforcé par des cuivres soulignant la tragédie de la situation. Le thème principal du film, associé à l’unique personnage féminin, Jill-Claudia Cardinale («Once upon a time in the West», «Jill’s America», «Finale») apporte un sentiment de lyrisme pour lequel l’intervention de la soliste Edda Dell’Orso est tout bonnement bouleversant. La voix de la chanteuse émeut aux larmes et restitue à elle seule le grand Ouest filmé par Leone. Le thème de Jason Robards (Cheyenne) est illustré quant à lui au banjo («Farewell to Cheyenne») par Bruno Battisti d’Amario qui amène une certaine légèreté, impression renforcée par l’interprétation du siffleur vedette de Morricone, Alessandro Alessandroni. Enfin, c’est la cruauté du personnage d’Henry Fonda, Frank, qui est amenée par des percussions et des effets sonores («The Transgression», «The Man», «Death Rattle») mais surtout par les guitares électriques («As a Judgement») qui amènent une dimension anachronique apocalyptique. Les autres titres de l’album achèvent de planter le décor avec brio («The first Tavern», «The Second Tavern») selon que l’ambiance est étouffante, violente, parfois gaie — «Bad orchestra» offre comme son nom l’indique, une orchestration caricaturale avec piano bastringue — ou légère avec une variante pour violoncelle et vibraphone du thème principal dans «A Dimly Lit Room». Véritable chef-d’œuvre de l’histoire de la musique de film, Il était une fois dans l’Ouest, resté trois années durant parmi les cinquante meilleures ventes de disque en France, est l’album que se doit de posséder tout amateur du genre. © ©Copyright Music Story Guillaume Andreu 2016
CD29,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 novembre 2011 | Armonia

HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Bandes originales de films - Paru le 5 décembre 2011 | EMI General Music srl

Hi-Res
CD1,29 €

Comédies musicales - Paru le 15 octobre 2018 | Soundtrack Records

Le compositeur

Ennio Morricone dans le magazine