Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

CD9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 3 avril 2012 | Glossa

Ilse Eerens, soprano - Michael Chance, contralto - Markus Schäfer, ténor - David Wilson-Johnson, baryton / Cappella Amsterdam - Orchestre du XVIIIe siècle - Frans Brüggen, direction
CD14,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 5 avril 2011 | Glossa

Livret
Frans Brüggen entretient depuis toujours une proximité intime avec la musique de Bach, son style, son contenu expressif. Pour cette Passion selon Saint-Jean de Bach enregistrée live en 2010, le chef d'orchestre a réuni une équipe vocale somptueuse, avec Markus Schäfer en Evangéliste, Thomas Oliemans en Jésus, la soprano Carolyn Sampson, l'alto Michael Chance ou bien encore la basse Peter Kooij. Poignant !
CD14,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 29 mars 2010 | Glossa

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 octobre 2009 | Glossa

Livret
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 2009 | Glossa

Distinctions Choc de Classica - Prise de Son d'Exception
C’est de Cadix, la ville portuaire du sud de l’Espagne, que Joseph Haydn reçut la commande d'une passion instrumentale pour la Semaine Sainte. Créées en 1786, Les Sept Dernières Paroles du Christ sur la Croix, qui allaient contribuer dans une grande mesure à accroître la réputation internationale de Haydn, existent aussi en transcriptions — quatuor à cordes, piano, oratorio — mais la version pour orchestre seul, celle que nous présentons ici, est l’originale. Le compositeur considérait cet ouvrage comme l’une de ses meilleures œuvres et aujourd’hui, plus de deux siècles après sa création, nous ne pouvons qu’acquiescer. Haydn a "traduit" les dernières paroles du Christ, à partir des différents Évangiles, en sept mouvements lents, sobres et d’une spiritualité imposante.Après Cadix, l’œuvre sortit de son contexte liturgique et aujourd’hui, on tente de redonner l’œuvre dans les conditions originales de la création, mais, dans une salle de concert et plus encore à l'enregistrement, les textes parlés — prononcés par l’évêque de Cadix à la création en 1786 — représentent une difficulté. Pour la dépasser mais en même temps créer un espace cohérent entre les différents mouvements, Frans Brüggen proposa au compositeur hollandais-étasunien, Ron Ford (Kansas City, 1959), d’écrire des intermezzi instrumentaux. "Un véritable défi" selon Ford : « Je recherchais un équilibre entre la production d’un contraste et la création de connexions appropriées. Face à cette sorte de commande, on doit se demander : que peut-on trouver d'autre ? Haydn est un musicien concret, logique, direct. Ce qui manque est peut-être une sorte d’inspiration et d’expiration. J’explorais cette voie, en ayant en tête le son de l’Orchestre du XVIIIe siècle dont la façon de respirer la musique est unique au monde. » (Glossa) Sous la baguette ferme de Frans Brüggen, l'Orchestre du XVIIIe siècle sculpte l'équilibre des ensembles de la version orchestrale et l'habille de couleurs vives et chaudes. Le chef y met le ton sérieux et le sens spirituel qui lui sied sans jamais l'enliser dans sa solennité intrinsèque. À chaque auditeur de considérer selon son propre point de vue esthétique si le langage contemporain des Intermezzi, demandés à Ron Ford pour remplacer les lectures de l'Evangile à l'origine destinées à séparer les mouvements, remplit cette fonction de manière satisfaisante. (Qobuz) 
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Glossa

Distinctions 9 de Classica-Répertoire - Prise de Son d'Exception

La collection

Glossa dans le magazine
  • Hervé Niquet, une rencontre-podcast
    Hervé Niquet, une rencontre-podcast Le chef Hervé Niquet raconte l’histoire de la sublime Messe à 40 et 60 voix d’Alessandro Striggio, sommet de sophistication datant du XVIe, qu’il vient d’enregistrer avec le Concert Spirituel chez ...
  • Niquet et le mythe Striggio
    Niquet et le mythe Striggio Quand le Concert Spirituel d'Hervé Niquet s'attaque à la fameuse Missa sopra Ecco si beato giorno à 40 et 60 voix d'Alessandro Striggio...