Catégories :

Les audiophiles sont parfois comme les mauvais poètes qui ne s'attachent qu'à la versification. Ils comptent les Bit et les kHz et vérifient sur leurs audiogrammes avant d'écouter la musique et même d'évaluer comment elle est enregistrée. Pourtant, une mauvaise prise de son, même en 24-Bit, restera une mauvaise prise de son, car la haute définition ne peut rétablir un son dur ou une balance déséquilibrée. Voilà pourquoi les Prises de son d'exception, indépendamment du format technique du fichier, nous parlent de l'Art de la prise de son et de ses chefs-d'œuvre.

Les albums

CD14,99 €

Classique - Paru le 23 août 2013 | Warner Classics

Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de Son d'Exception
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2012 | Ambroisie

Hi-Res Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
CD14,99 €

Classique - Paru le 6 janvier 2012 | Warner Classics

Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception
Après son excellente intégrale Chostakovitch pour Naxos, Vasily Petrenko explore le chef-d’œuvre le plus méconnu de Rachmaninov, la Troisième Symphonie, partition aussi impressionnante qu'élancée, flamboyante et inquiète - la mélodie poignante de l'Adagio ma non troppo est inoubliable. Ce nouvel enregistrement du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra se distingue par sa grande souplesse rythmique - impressionnante - et sa tonalité intensément lyrique - sombre, bien que toujours chaleureuse. L'équilibre parfait ! A ne pas manquer !
CD18,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Choc de Classica - Prise de Son d'Exception
Après deux albums solos ambitieux (dont le premier Sonates & Études, extraordinaire), la Chinoise Yuja Wang - bourrée de talent - s'immerge avec un réel bonheur dans la musique concertante de Rachmaninov, soutenue avec une tendresse amoureuse par Claudio Abbado et le Mahler Chamber Orchestra. Le mythique Concerto pour piano n°2 trouve ici une version lumineuse, avant tout intimiste et anti-sentimentale, et la Rhapsodie sur un thème de Paganini se distingue par une rigueur imparable.