Les albums

17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 3 mai 2019 | 4AD

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
UFO, on connaît. C’est la version anglaise d’ovni. Mais UFOF, c’est plus flou. Pour Big Thief, ce F supplémentaire est synonyme de Friends. Des ovnis et des amis donc ? La chanteuse Adrianne Lenker dégaine un embryon d’explication. « Se faire des amis avec l’inconnu, toutes mes chansons parlent de ça. » Avec le guitariste Buck Meek, le bassiste Max Oleartchik et le batteur James Krivchenia, elle signe un troisième album pas si non identifié que ça… La musique du quartet de Brooklyn est une sorte de folk abordé comme du rock indé. Sans sonner bien évidemment comme du Sonic Youth, cette cuvée 2019 de Big Thief en possède parfois l’ADN (comme sur Jenni). La vitrine est attirante, limite chatoyante. Mais à y regarder de plus près, UFOF est étrange et presque anormal. Et comme chez feu Elliott Smith (idole de Lenker auquel on pense sur Betsy), la beauté des mélodies et des guitares joliment artisanales cachent un mal de vivre évident ; ou des situations insolites voire décalées. L’effet ovni sans doute… Moins poli et lustré que Masterpiece (2016) et Capacity (2017), UFOF montre en tout cas un groupe capable de se remettre en question et faire évoluer son art. © Marc Zisman/Qobuz
17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 février 2018 | 4AD

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
Le fond ne rejoindra pas la forme. Mais l'enrobage n'a-t-il pas le meilleur moyen pour faire passer l'amertume ? C’est de cette recette qu'use Meghan Remy qui se cache derrière U.S. Girls, ce faux nom de girls band banal, vieux de dix ans et à la géométrie désormais variable. Violences conjugales sous fond de société patriarcale (Velvet 4 Sale) et déceptions politiques dans l’Amérique de Trump (M.A.H), autant de sujets actuels qui donnent à la pop énergétique et édulcorée de ce sixième album toute son épaisseur. Dans la lignée, parallèle plus que droite, du minimaliste Half Free, In A Unlimited Poem recourt à Cosmic Range, collectif jazz et funk de Toronto, tout en s'appuyant sur les fidèles Louis Perceval et Maximillian Turnball. Si le sillon pop oblique à tendance psychédélique dévie plus qu’il ne se creuse, c’est qu’en devenant quasiment un véritable groupe, U.S. Girls avale tour à tour funk (Time), R&B (Pearl Gates, Incidental Boogie), disco et glam façon Madonna, Blondie voire Chromatics (la reprise de Rage Of Plastics de Simone Schmidt, Rosebud) pour une secousse colorée et luxuriante. © Charlotte Saintoin/Qobuz
17,49 €
13,99 €

Electro - Paru le 6 novembre 2015 | 4AD

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
Son album Visions avait illuminé l'année 2012. Pour son grand retour avec Art Angels, Grimes réussit une fois de plus à exceller en matière d'electro pop espiègle et légèrement azimutée. Mais cette fois, la Canadienne arrondit un peu plus les angles en signant des mélodies de plus en plus pop et surtout de plus en plus accrocheuses. De l’eau dans son vin pas pour autant synonyme d’une identité évaporée ou d’une singularité perdue. Car Grimes ne fait en effet pas de l’électro pop comme ses congénères. Chaque chanson d’Art Angels renferme toujours un léger twist ou une dose vitale de bizarrerie qui en fait une composition fascinante. A noter la présence sur un titre de Janelle Monáe. © MD/Qobuz
17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 octobre 2015 | 4AD

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
Deux ans après Monomania , Bradford Cox et ses hommes signent un septième album assez étonnant car offrant de nouvelles perspectives pour Deerhunter. La formation d’Atlanta nous avait jusqu’ici habitué à de la pop sonique chloroformée avec une maîtrise mélodique étonnante. Une musique fascinante héritée du mur du son de My Bloody Valentine. Ce rock onirique assez hypnotique est certes toujours plus ou moins au programme de Fading Frontier mais Cox tend ici vers plus d’épure, plus de mélodies, bref vers des envies plus pop. Aucune vente d’âme au diable au programme, bien au contraire. Les fondamentaux du groupe sont si solides que ces bifurcations un brin plus commerciales ne modifient jamais l’ADN de sa musique. A cet égard, le démentiel et très groovy single Snakeskin montre cet équilibre parfait. Bref, est-ce d’avoir frôlé la mort dans un grave accident de voiture qui a assagi le charismatique et toujours très en colère leader de Deerhunter ? Difficile à dire… Quoi qu’il en soit, Fading Frontier confirme que Deerhunter reste l’un des groupes indé américains les plus intéressants de ces dix dernières années. © MD/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 octobre 2015 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music
Deux ans après Monomania , Bradford Cox et ses hommes signent un septième album assez étonnant car offrant de nouvelles perspectives pour Deerhunter. La formation d’Atlanta nous avait jusqu’ici habitué à de la pop sonique chloroformée avec une maîtrise mélodique étonnante. Une musique fascinante héritée du mur du son de My Bloody Valentine. Ce rock onirique assez hypnotique est certes toujours plus ou moins au programme de Fading Frontier mais Cox tend ici vers plus d’épure, plus de mélodies, bref vers des envies plus pop. Aucune vente d’âme au diable au programme, bien au contraire. Les fondamentaux du groupe sont si solides que ces bifurcations un brin plus commerciales ne modifient jamais l’ADN de sa musique. A cet égard, le démentiel et très groovy single Snakeskin montre cet équilibre parfait. Bref, est-ce d’avoir frôlé la mort dans un grave accident de voiture qui a assagi le charismatique et toujours très en colère leader de Deerhunter ? Difficile à dire… Quoi qu’il en soit, Fading Frontier confirme que Deerhunter reste l’un des groupes indé américains les plus intéressants de ces dix dernières années. © MD/Qobuz
13,99 €

Electro - Paru le 18 mai 2015 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music
Ses passionnantes expérimentations sonores et esthétiques ont fait d’Holly Herndon une actrice clef de la scène électronique actuelle. De son Tennessee d’origine à Berlin où elle s’est fait les dents sur la scène techno minimale, la jeune bidouilleuse ultra-douée réside désormais en Californie à San Francisco où elle avait déjà conçu Movement, son premier album paru en 2012. Salué par la critique, ce premier opus fissurait joliment les frontières entre genres musicaux, juxtaposait déconstructions et amplification de bruits, et retravaillait la matière sonore. Fraîchement signée sur le label 4AD, Herndon offre avec Platform un second disque un brin plus accessible, en préservant toutefois sa grande liberté artistique. Un album singulier fusionnant avec dextérité et équilibre les sphères discordantes de la musique électronique de club et l’académisme universitaire. Une véritable expérience sonore s’inscrivant dans la suite des travaux d’une Julia Holter ou d’une Björk. © CM/Qobuz
17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 novembre 2014 | 4AD

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
Avec Pom Pom, Ariel Pink signe sans doute son disque le plus accompli à ce jour. Le petit génie californien de la pop indé montre ici l’étendue de son talent d’auteur, compositeur, interprète… Capable de faire du tube à fredonner sous la douche ou des compositions nettement plus osées et complexes, Pink sait tout faire ! Vraiment vertigineux. © CM/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 novembre 2014 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music
17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 mai 2013 | 4AD

Hi-Res Distinctions 3F de Télérama - 5/6 de Magic - Pitchfork: Best New Music - Hi-Res Audio
Derrière un certain classicisme de façade, The National signe sans doute ici son plus grand disque. Avec ce sixième album, le gang de Brooklyn aligne des compositions de folk rock magnifiées par un jeu rythmique subtil et, surtout, de redoutables mélodies. Le genre d’album à grandir, grandir, grandir et grandir au fil des écoutes pour être à l’arrivée un… essentiel de 2013 ?
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 mai 2013 | 4AD

Distinctions 4F de Télérama - 5/6 de Magic - Pitchfork: Best New Music
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 août 2012 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music
13,99 €

Electro - Paru le 23 juillet 2012 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music - Disque Roi VoxPop
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 juin 2012 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music
Avec Confess, épreuve du siiiiii difficile deuxième album oblige, George Lewis – alias Twin Shadow – maitrise toujours aussi bien les différentes textures sonores et musicales de ses années 80 chéries. Les mimétismes sont même parfois troublants tant ce deuxième album semble réellement avoir été conçu par le bébé éprouvette de Prince, Scritti Politti, Duran Duran, David Sylvian, Depeche Mode et de quelques autres… Ni totalement dance, ni totalement pop, ni totalement funky, ce voyage jouissif ne dissimule jamais ses influences et les magnifie de manière tubesque.
13,99 €

Electro - Paru le 12 mars 2012 | 4AD

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Music - Sélection Les Inrocks - Stereophile: Record To Die For
Si le terme de "witch house" (house occulte) est souvent utilisé à tort, les parties vocales fluettes et les beats discoïdes de Grimes sont peut-être ce qui se rapprocherait le plus de la définition du genre s'il devait être pris au pied de la lettre. Sur Visions, Claire Boucher développe un son unique ébauché sur Geidi Primes et Halfaxa, sur lesquels ses chansons prenaient leur envol dans l'espace un instant pour mieux attérir sur le dancefloor celui d'après. Sa voix évoquant un spectre d'enfant est toujours présente, mais Boucher a appris à maîtriser son espace et à ménager ses effets, donnant plus d'impact à sa fantaisie éthérée. Les titres les plus entraînants de Grimes sont ses plus inimitables, puisant leurs influences dans la pop des années 80 sans jamais souffrir de la comparaison. Frais et étonnamment accessible malgré ses bizarreries, Visions est simplement envoûtant. ~ Heather Phares
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 novembre 2011 | 4AD

Distinctions 3F de Télérama - Pitchfork: Best New Music
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 septembre 2011 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music - Sélection Les Inrocks
Pour leur troisième album, St Vincent consolide leur recette explosive mêlant la voix vaporeuse et onirique d’Annie Clark, ses guitares anguleuses et costaudes et un tsunami de synthés étranges… Comme pour Mary Me et le génial Actor, on pensera aux Cocteau Twins, à Kate Bush, au Bowie des années 80, à Gang Of Four… Femme-orchestre en quelque sorte, cette Annie est avant tout surprenante. L’envoûtement née du contraste saisissant entre son organe en apesanteur et le déluge sonore de sa bande son, ovni captivant.
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 juin 2011 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music - Sélection Les Inrocks - Stereophile: Recording of the Month
Sans doute l’album indé le plus attendu de l’année ! Comment donc Justin Vernon allait-il réussir à réitérer l’exploit de son premier album sorti en 2008, For Emma, Forever Ago ? Force est de reconnaitre que le cerveau de Bon Iver signe ici une nouvelle merveille, car assez différente de son prédécesseur. Moins axé autour des guitares et plus tourné vers les claviers, ce deuxième album confirme la talent d’un songwriter unique qui embarque l’idiome folk vers des cieux d’un onirisme bouleversant. Magique. © CM/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 9 mai 2011 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music
Trois ans après Saint Dymphna, les New-yorkais de Gang Gang Dance qu’on croyait disparu à jamais refont surface avec un cinquième opus parfait, le premier sur le label 4AD. L’electro suave du groupe, emmené par la voix stridente de Lizzi Bougatsos, sorte de Kate Bush electro sous acide, offre des sons revitalisés. Avec la participation d’Alexis Taylor de Hot Chip.
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 avril 2011 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music - Sélection Les Inrocks
Si le premier album de Merrill Garbus sous l'alias tUnE-yArDs se caractérisait par un son lo-fi façonné à la maison tout autant que par la voix et l'écriture de la chanteuse, c'est en studio professionnel que cette dernière entre pour l'enregistrement de son deuxième effort, W H O K I L L. Engageant Nathan Bennett à la basse et à la co-écriture de plusieurs titres, Garbus propulse tUnE-yArDs dans de nouvelles sphères sur des titres comme "Bizness".
13,99 €

Pop/Rock - Paru le 18 octobre 2010 | 4AD

Distinctions Pitchfork: Best New Music - Sélection Les Inrocks - 3 étoiles Technikart - Discothèque Insolite Qobuz - Disque Roi VoxPop
Sous ce sobriquet de Twin Shadow se cache en fait le dénommé Georges Lewis Jr, jeune Newyorkais né en République Dominicaine, élevé aux sonorités dandy funky de Bowie, Morrissey, du disco sucré, de la pop funky et de cette new wave synthétique sooooo 80’s. Produit par Chris Taylor de Grizzly Bear, son premier opus prend à la gorge avec une douceur exquise et un sens de la mélodie bluffant. Addiction immédiate garantie !