Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Max Cooper|Yearning for the Infinite

Yearning for the Infinite

Max Cooper

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

On salive toujours avant d’entrer dans un album de Max Cooper. Car si l’on sait à peu près où l’on met les pieds, on ne peut jamais prévoir ce qui va nous arriver. Après One Hundred Billion Sparks en 2018, composé en disséquant de la matière sonore dans un village gallois, Cooper a reçu un appel d’une institution culturelle britannique, le Barbican Centre de Londres, qui lui a commandé la bande-son d’un spectacle audiovisuel immersif dans le cadre de sa programmation autour du thème “Life Rewired” (“la vie recâblée”).

Avec son passé de biologiste moléculaire et ses expériences audiovisuelles, Cooper était l’artiste parfait pour le projet ; et il s’est vite montré ambitieux, en se lançant dans une “transposition musicale de l’infini”, s’inspirant de la Kabbale et des travaux du mathématicien allemand Georg Cantor (qui a démontré qu’il existait plusieurs infinis). Max Cooper a donc construit une sorte de “générateur de chaos” en récupérant des fragments de ses sessions d’improvisation. “Je me suis vraiment pris la tête, explique-t-il. J’ai un peu perdu le contrôle par moments, avec des morceaux qui comportaient plus de 200 couches de musique… Mais c’était un bon challenge !”

Le résultat final, qui tient parfaitement debout sans l’appui des vidéos, est un régal en termes d’harmonies et d’exploration sonique et spatiale, avec des sons (drone, synthé à l’arpeggiator, orages électroniques ou métal qui claque) toujours en mouvement, et reste pourtant très accessible, à l’instar du single Perpetual Motion et ses nappes de synthés cotonneux. Un album à écouter les yeux grands ouverts. © Smaël Bouaici/Qobuz

Plus d'informations

Yearning for the Infinite

Max Cooper

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Let There Be
Max Cooper
00:03:57

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

2
Repetition
Max Cooper
00:05:50

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

3
Parting Ways
Max Cooper, Six Sigma
00:07:22

Max Cooper, Composer, Artist - Manners McDade, OriginalPublisher - Max Cooper, Six Sigma, MainArtist - Six Sigma, Artist

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

4
Perpetual Motion
Max Cooper
00:04:58

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

5
Circular
Max Cooper
00:04:33

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

6
Aleph 2
Max Cooper
00:06:34

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

7
Scalar (feat. Alison Moyet)
Max Cooper
00:06:31

Alison Moyet, FeaturedArtist - Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

8
Nanotech
Max Cooper
00:04:43

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

9
Penrose Tiling
Max Cooper
00:05:02

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

10
Transcendental Tree Map
Max Cooper
00:07:29

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

11
Morphosis
Max Cooper
00:07:26

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

12
Void
Max Cooper
00:07:26

Max Cooper, Composer, Artist, MainArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

13
A Fleeting Life (feat. James Yorkston)
Max Cooper
00:02:11

Max Cooper, Composer, Author, Artist, MainArtist - James Yorkston, FeaturedArtist - Manners McDade, OriginalPublisher

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

14
In Pursuit of Ghosts
Max Cooper, Tom Hodge
00:03:06

Max Cooper, Composer, Artist - Tom Hodge, Artist - Manners McDade, OriginalPublisher - Max Cooper, Tom Hodge, MainArtist

2019 Mesh under exclusive license to Phases 2019 Mesh under exclusive license to Phases

Descriptif de l'album

On salive toujours avant d’entrer dans un album de Max Cooper. Car si l’on sait à peu près où l’on met les pieds, on ne peut jamais prévoir ce qui va nous arriver. Après One Hundred Billion Sparks en 2018, composé en disséquant de la matière sonore dans un village gallois, Cooper a reçu un appel d’une institution culturelle britannique, le Barbican Centre de Londres, qui lui a commandé la bande-son d’un spectacle audiovisuel immersif dans le cadre de sa programmation autour du thème “Life Rewired” (“la vie recâblée”).

Avec son passé de biologiste moléculaire et ses expériences audiovisuelles, Cooper était l’artiste parfait pour le projet ; et il s’est vite montré ambitieux, en se lançant dans une “transposition musicale de l’infini”, s’inspirant de la Kabbale et des travaux du mathématicien allemand Georg Cantor (qui a démontré qu’il existait plusieurs infinis). Max Cooper a donc construit une sorte de “générateur de chaos” en récupérant des fragments de ses sessions d’improvisation. “Je me suis vraiment pris la tête, explique-t-il. J’ai un peu perdu le contrôle par moments, avec des morceaux qui comportaient plus de 200 couches de musique… Mais c’était un bon challenge !”

Le résultat final, qui tient parfaitement debout sans l’appui des vidéos, est un régal en termes d’harmonies et d’exploration sonique et spatiale, avec des sons (drone, synthé à l’arpeggiator, orages électroniques ou métal qui claque) toujours en mouvement, et reste pourtant très accessible, à l’instar du single Perpetual Motion et ses nappes de synthés cotonneux. Un album à écouter les yeux grands ouverts. © Smaël Bouaici/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Dubnobasswithmyheadman

Underworld

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

Back To Black

Amy Winehouse

Back To Black Amy Winehouse

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Max Cooper

Unspoken Words

Max Cooper

Unspoken Words Max Cooper

Maps

Max Cooper

Maps Max Cooper

Emergence

Max Cooper

Emergence Max Cooper

Live at the Acropolis

Max Cooper

Everything

Max Cooper

Everything Max Cooper

Playlists

Dans la même thématique...

Fragments

Bonobo

Fragments Bonobo

Random Access Memories

Daft Punk

Promises

Floating Points

Promises Floating Points

Before I Die

박혜진 park hye jin

Before I Die 박혜진 park hye jin

Loving In Stereo

Jungle

Les Grands Angles...
Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Erased Tapes, un label pas si classique

Dès sa création en 2007, Erased Tapes s’est imposé comme un des labels les plus innovants des quinze dernières années, tout en rencontrant le succès auprès du public. Parfois trop vite réduit à sa vitrine néoclassique (Nils Frahm, Ólafur Arnalds), le label basé à Londres mène des explorations aux confins de l’ambient, l’electronica et l’expérimental à travers un catalogue mené de manière harmonieuse par l’Allemand Robert Raths, que Qobuz vous propose d’explorer.

Dans l'actualité...