Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Carter Burwell - Wonderstruck (Original Motion Picture Soundtrack)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Wonderstruck (Original Motion Picture Soundtrack)

Carter Burwell

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

À l’évocation du nom de Carter Burwell, on pense avant tout à l’univers comico-noir des frères Coen, le compositeur newyorkais figurant au générique de la plupart de leurs films. Mais on oublie souvent qu’il entretient des relations tout aussi assidues avec d’autres réalisateurs. C’est le cas de l’Américain Todd Haynes, pour qui Burwell a signé Velvet Goldmine, le téléfilm Mildred Pierce Carol et, cette année, Wonderstruck, adaptation du roman illustré pour enfants de Brian Selznick qui raconte l’histoire de deux enfants sourds (Ben et Rose) vivant à 50 années d’écart et qui se rendent à New York à la recherche d’un parent respectif disparu. La connexion entre les deux enfants/époques se fera au Museum d’Histoire naturelle. En 2013, Hail, Caesar ! des frères Coen comportait plusieurs films dans le film, très différents les uns des autres (péplum, film noir, comédie musicale…), et le défi de Carter Burwell fut d’unifier musicalement ces différents genres, en composant des mélodies communes notamment. Le challenge quelque peu similaire pour Wonderstruck puisque Burwell doit jouer avec deux périodes différentes (1927 et 1977). Et comme pour le film des frères Coen, il a tenté ici de trouver une unité musicale en se concentrant sur les personnages et leur monde intérieur : Rose est personnifiée par un thème lyrique dominé par les instruments acoustiques (Little Girl, Big City), tandis que Ben n’est, en revanche, pas associé à une mélodie claire – la musique exprimant plutôt sa désorientation due à sa perte d’audition (Coming To Ground). Puis une convergence musicale s’opère au Musée, parmi les dioramas. Elle se traduit par l’emploi d’instruments percussifs (glockenspiels, marimbas, wood-blocks), instruments qui émettent des vibrations, et que peuvent donc ressentir les personnes malentendantes. De plus, ils sont souvent associés au monde de l’enfance – ils sont notamment le cœur d’un système d’éducation musicale développé par Carl Orff. Parmi les morceaux les plus intéressants du point de vue percussif, citons le mystérieux Ben Robbed, l’onirique Dioramas, ou bien le souriant Home With Walter. Le thème principal du film (Silent Whispers) est, quant à lui, conforme à la patte si particulière de Carter Burwell, dans un mélange de chaleur et de tristesse, et où les cordes amples et les bois mélancoliques sont accompagnés par de discrets arpèges de harpes. À propos de discrétion et de neutralité (l’une des caractéristiques essentielles du style de Burwell), il faut enfin citer le passage dans lequel Ben résout le mystère qui l’anime : la scène est intense, mais la musique joue la carte de la retenue (Ben ?), grâce à l’utilisation subtile d’un allophone, une percussion en aluminium de la famille des cloches. © NM/Qobuz

Plus d'informations

Wonderstruck (Original Motion Picture Soundtrack)

Carter Burwell

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Silent Whispers
00:01:33

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

2
Talking Pictures
00:01:02

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

3
Daughter of the Storm
00:00:46

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

4
Coming to Ground
00:02:29

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

5
Serious Trouble
00:02:10

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

6
Runaways
00:04:03

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

7
Ride to Hell's Kitchen
00:01:56

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

8
Little Girl, Big City
00:02:15

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

9
A Helping Hand
00:01:06

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

10
Ben Robbed
00:00:54

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

11
My Mother's Advice
00:01:46

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

12
Lillian in the Light
00:01:10

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

13
Lillian in the Flesh
00:02:03

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

14
The Museum Beckons
00:03:47

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

15
Dioramas
00:01:55

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

16
The Meteorite
00:03:12

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

17
Wolves
00:01:23

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

18
Museum Pursuits
00:02:34

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

19
Secret Place
00:03:08

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

20
Rose in the Cabinet of Wonders
00:02:37

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

21
Closed to the Public
00:00:51

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

22
Home with Walter
00:01:55

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

23
Ben?
00:03:00

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

24
The Unisphere
00:02:01

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

25
The Panorama
00:00:53

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

26
The Story of Rose
00:03:21

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

27
Mementos
00:04:25

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

28
The City and the Stars
00:02:50

Carter Burwell, MainArtist

(C) 2017 Lakeshore Records (P) 2017 Lakeshore Records

Descriptif de l'album

À l’évocation du nom de Carter Burwell, on pense avant tout à l’univers comico-noir des frères Coen, le compositeur newyorkais figurant au générique de la plupart de leurs films. Mais on oublie souvent qu’il entretient des relations tout aussi assidues avec d’autres réalisateurs. C’est le cas de l’Américain Todd Haynes, pour qui Burwell a signé Velvet Goldmine, le téléfilm Mildred Pierce Carol et, cette année, Wonderstruck, adaptation du roman illustré pour enfants de Brian Selznick qui raconte l’histoire de deux enfants sourds (Ben et Rose) vivant à 50 années d’écart et qui se rendent à New York à la recherche d’un parent respectif disparu. La connexion entre les deux enfants/époques se fera au Museum d’Histoire naturelle. En 2013, Hail, Caesar ! des frères Coen comportait plusieurs films dans le film, très différents les uns des autres (péplum, film noir, comédie musicale…), et le défi de Carter Burwell fut d’unifier musicalement ces différents genres, en composant des mélodies communes notamment. Le challenge quelque peu similaire pour Wonderstruck puisque Burwell doit jouer avec deux périodes différentes (1927 et 1977). Et comme pour le film des frères Coen, il a tenté ici de trouver une unité musicale en se concentrant sur les personnages et leur monde intérieur : Rose est personnifiée par un thème lyrique dominé par les instruments acoustiques (Little Girl, Big City), tandis que Ben n’est, en revanche, pas associé à une mélodie claire – la musique exprimant plutôt sa désorientation due à sa perte d’audition (Coming To Ground). Puis une convergence musicale s’opère au Musée, parmi les dioramas. Elle se traduit par l’emploi d’instruments percussifs (glockenspiels, marimbas, wood-blocks), instruments qui émettent des vibrations, et que peuvent donc ressentir les personnes malentendantes. De plus, ils sont souvent associés au monde de l’enfance – ils sont notamment le cœur d’un système d’éducation musicale développé par Carl Orff. Parmi les morceaux les plus intéressants du point de vue percussif, citons le mystérieux Ben Robbed, l’onirique Dioramas, ou bien le souriant Home With Walter. Le thème principal du film (Silent Whispers) est, quant à lui, conforme à la patte si particulière de Carter Burwell, dans un mélange de chaleur et de tristesse, et où les cordes amples et les bois mélancoliques sont accompagnés par de discrets arpèges de harpes. À propos de discrétion et de neutralité (l’une des caractéristiques essentielles du style de Burwell), il faut enfin citer le passage dans lequel Ben résout le mystère qui l’anime : la scène est intense, mais la musique joue la carte de la retenue (Ben ?), grâce à l’utilisation subtile d’un allophone, une percussion en aluminium de la famille des cloches. © NM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Carter Burwell

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Quand Carter Burwell s’invite chez les frères Coen

Carter Burwell vient de signer la BO du film "Le Musée des merveilles" de Todd Haynes. L’occasion de revenir sur un pan essentiel de sa carrière, celui qui le lie à l’œuvre géniale des frères Coen.

Il était une fois… Ennio Morricone

Cela faisait 60 ans qu’Ennio Morricone se dévouait corps et âme à la musique de film. L'homme aux 500 musiques de film s'en est allé à l'âge de 91 ans, le 6 juillet 2020. Mais comment cette belle histoire a-t-elle commencé ? Retour sur l’éclosion d’un compositeur devenu phénomène culturel dès le milieu des années 1960, notamment grâce aux films de Sergio Leone.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...