Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Robert deMaine - Williams: Cello Concerto

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Williams: Cello Concerto

Robert deMaine, Detroit Symphony Orchestra, Leonard Slatkin

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Dangereuse célébrité que celle de compositeur de musiques de films : celle de John Williams, planétaire, que dis-je, intergalactique, n’a sans doute pas facilité la diffusion de ses œuvres conçues pour le concert, même si nombre d’entre elles ont été créées par Masur, Slatkin, Dohnányi, Gil Shaham et tant d’autres stars. On lui doit pourtant, depuis les années 1970, une douzaine de concertos pour moult instruments – trompette, violon, flûte, tuba, clarinette, cor, alto, harpe, et naturellement le présent concerto pour violoncelle créé en 1994 par rien moins que Yo-Yo Ma. Et l’on rappellera au passage que Williams fut disciple de Castelnuovo-Tedesco ! Dégustez ici ce superbe concerto, tout à fait classique de forme même s’il emprunte, classiquement, au blues ou au song - au même titre que, voici bien longtemps, une sonate de Ravel empruntait elle-même au blues… Et ne croyez pas que Williams nous livre une redite d’une partition de film : c’est de la musique « pure » de parfaite facture et d’impeccable architecture. Au violoncelle, Robert deMaine, ancien premier violoncelle solo de Detroit, actuellement solo du Los Angeles Philharmonic. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Williams: Cello Concerto

Robert deMaine

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Cello Concerto (John Williams)

1
I. Theme & Cadenza -
00:09:36

Robert deMaine, Performer - Detroit Symphony Orchestra, Orchestra - Leonard Slatkin, Conductor - John Williams, Composer

(C) 2015 Portara (P) 2015 Portara

2
II. Blues -
00:04:12

Robert deMaine, Performer - Detroit Symphony Orchestra, Orchestra - Leonard Slatkin, Conductor - John Williams, Composer

(C) 2015 Portara (P) 2015 Portara

3
III. Scherzo -
00:04:53

Robert deMaine, Performer - Detroit Symphony Orchestra, Orchestra - Leonard Slatkin, Conductor - John Williams, Composer

(C) 2015 Portara (P) 2015 Portara

4
IV. Song
00:10:42

Robert deMaine, Performer - Detroit Symphony Orchestra, Orchestra - Leonard Slatkin, Conductor - John Williams, Composer

(C) 2015 Portara (P) 2015 Portara

Descriptif de l'album

Dangereuse célébrité que celle de compositeur de musiques de films : celle de John Williams, planétaire, que dis-je, intergalactique, n’a sans doute pas facilité la diffusion de ses œuvres conçues pour le concert, même si nombre d’entre elles ont été créées par Masur, Slatkin, Dohnányi, Gil Shaham et tant d’autres stars. On lui doit pourtant, depuis les années 1970, une douzaine de concertos pour moult instruments – trompette, violon, flûte, tuba, clarinette, cor, alto, harpe, et naturellement le présent concerto pour violoncelle créé en 1994 par rien moins que Yo-Yo Ma. Et l’on rappellera au passage que Williams fut disciple de Castelnuovo-Tedesco ! Dégustez ici ce superbe concerto, tout à fait classique de forme même s’il emprunte, classiquement, au blues ou au song - au même titre que, voici bien longtemps, une sonate de Ravel empruntait elle-même au blues… Et ne croyez pas que Williams nous livre une redite d’une partition de film : c’est de la musique « pure » de parfaite facture et d’impeccable architecture. Au violoncelle, Robert deMaine, ancien premier violoncelle solo de Detroit, actuellement solo du Los Angeles Philharmonic. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

Martha Argerich - Debut Recital

Martha Argerich

Chopin: Piano Concerto No. 1 / Liszt: Piano Concerto No. 1

Martha Argerich

A Love Supreme

John Coltrane

A Love Supreme John Coltrane
À découvrir également
Par Robert deMaine

Haydn: Cello Concerto Nos. 1 & 2

Robert deMaine

Fauré, Grieg & Rachmaninoff: Works for Cello & Piano

Robert deMaine

Playlists

Dans la même thématique...

Beethoven: Symphony No. 7 in A Major, Op. 92

Teodor Currentzis

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said
Les Grands Angles...
Les aventures de Christopher Hogwood chez L'Oiseau-Lyre

Disparu en 2014 à Cambridge des suites d’une tumeur au cerveau, Christopher Hogwood fut un des principaux acteurs de l’immense lame de fond provoquée par le mouvement historique qui s’est emparé de la musique baroque et classique à la fin du XXe siècle. En créant son propre ensemble, l’Academy of Ancient Music en 1973, il a jeté les bases d’une nouvelle conception de l’interprétation historiquement informée, mettant à bas les traditions poussiéreuses. Chef d’orchestre, claveciniste, écrivain et musicologue anglais, il laisse un abondant catalogue pour le label L'Oiseau-Lyre, qui a accompagné son remarquable travail de défricheur.

Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...