Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Apollo5 - Where All Roses Go

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Where All Roses Go

Apollo5

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Encore une merveille venue d'Angleterre, sur le label Voces8 Records, qui nous avait proposé il y a quelques mois l'un des plus beaux récitals de musique vocale/chorale parus dans les dernières années avec l’opus After Silence. Membre de la Fondation Voces8, et installé au sein du Gresham Centre où siège ladite fondation, en plein cœur de la City londonienne, Apollo5 est un jeune quintette vocal a cappella souvent salué pour son engagement scénique, et qui aborde des répertoires d’une grande diversité, allant d’arrangements de pages classiques à la musique pop, en passant par le jazz rétro et les chants de Noël. La diversité de la tradition chorale anglaise dans toute sa splendeur !

Quel quintette vocal ! Dans cet album qui explore à travers diverses musiques d’hier et d’aujourd’hui la question de la joie et/ou du désespoir pouvant guider l’amour humain, la beauté des voix comme des phrasés, alliés à la naturelle clarté polyphonique et la précision des harmonies qu’encourage ce type de formation, vous immergent dans un océan de pure harmonie !

Quelques exemples. La première des Trois Chansons de Charles d'Orléans de Debussy (Dieu! Qu’il a fait bon regarder), à la diction sans doute imparfaite, mais nul doute que l’on peut profiter avec justesse de tous les étagements harmoniques imaginés par Claude de France. Ou encore le traditionnel Edo Lullaby, arrangé par Paul Smith, et ses tenues planantes, d’où s’élaborent des vagues mélodiques à la nostalgie chavirante (idem avec le final The Last Rose of Summer… ). Apollo5 rend hommage aussi à Gerald Finzi, à travers l’un de ses Partsongs Op. 17, Haste on, My joys!, pièce majeure de l’album, bijou de deux minutes, sorte d’étonnant kaléidoscope de l’histoire de la musique, à la fois madrigal de la Renaissance, choral à la Bach aux harmonies quelque peu disruptives, véritable « partsong » dans la descendance de Stanford avec des influences de Vaughan Williams. Avec son effectif réduit, Apollo5 se délecte ici des frottements et du caractère multistylistique de l’écriture de Finzi. Un album de pur plaisir. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Where All Roses Go

Apollo5

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Veni Domine
00:04:43

Francisco Guerrero, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

2
Ave Maris Stella: I
00:01:45

Emily Dickens, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

3
Civitas sancti tui
00:04:38

William BYRD, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

4
Oh, Virgen, cuando os miro
00:02:51

Francisco Guerrero, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

5
Ave Maris Stella: II Arr. Josh Cooter
00:01:34

Emily Dickens, Composer - Apollo5, MainArtist - Emily Dickens arr. Josh Cooter, Composer

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

6
Virgen Sancta
00:05:00

Francisco Guerrero, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

7
Psalm 2, the Third of Nine Tunes for Archbishop Parker's Psalter
00:00:58

Thomas Tallis, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

8
Lost Innocence
00:05:16

Paul Smith, Composer - W H Auden, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

9
Mother of God, Here I Stand
00:02:59

John Tavener, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

10
Music When Soft Voices Die
00:02:53

Apollo5, MainArtist - Taylor Scott Davis, Composer

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

11
Salve Regina
00:04:49

Francis Poulenc, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

12
Edo Lullaby Arr. Paul Smith
00:04:33

Traditional, Composer - Apollo5, MainArtist - Traditional Arr. Paul Smith, Composer

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

13
Where All Roses Go
00:04:58

Michael McGlynn, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

14
Ave Maris Stella: III Arr. Josh Cooter
00:02:01

Emily Dickens, Composer - Apollo5, MainArtist - Emily Dickens arr. Josh Cooter, Composer

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

15
Aye, Here’s to You
00:06:26

Apollo5, MainArtist - Fraser Wilson, Composer

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

16
This Marriage
00:03:03

Eric Whitacre, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

17
Dieu! Qu’il Fait Bon Regarder
00:02:26

Claude Debussy, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

18
The Good-morrow
00:04:12

Apollo5, MainArtist - David Fawcett, Composer

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

19
Haste on, My joys!
00:02:13

Gerald Finzi, Composer - Apollo5, MainArtist

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2021 VOCES8 Records

20
The Last Rose of Summer Arr. Fraser Wilson
00:04:49

Traditional, Composer - Apollo5, MainArtist - Traditional arr. Fraser Wilson, Composer

(C) 2020 VOCES8 Records (P) 2020 VOCES8 Records

Descriptif de l'album

Encore une merveille venue d'Angleterre, sur le label Voces8 Records, qui nous avait proposé il y a quelques mois l'un des plus beaux récitals de musique vocale/chorale parus dans les dernières années avec l’opus After Silence. Membre de la Fondation Voces8, et installé au sein du Gresham Centre où siège ladite fondation, en plein cœur de la City londonienne, Apollo5 est un jeune quintette vocal a cappella souvent salué pour son engagement scénique, et qui aborde des répertoires d’une grande diversité, allant d’arrangements de pages classiques à la musique pop, en passant par le jazz rétro et les chants de Noël. La diversité de la tradition chorale anglaise dans toute sa splendeur !

Quel quintette vocal ! Dans cet album qui explore à travers diverses musiques d’hier et d’aujourd’hui la question de la joie et/ou du désespoir pouvant guider l’amour humain, la beauté des voix comme des phrasés, alliés à la naturelle clarté polyphonique et la précision des harmonies qu’encourage ce type de formation, vous immergent dans un océan de pure harmonie !

Quelques exemples. La première des Trois Chansons de Charles d'Orléans de Debussy (Dieu! Qu’il a fait bon regarder), à la diction sans doute imparfaite, mais nul doute que l’on peut profiter avec justesse de tous les étagements harmoniques imaginés par Claude de France. Ou encore le traditionnel Edo Lullaby, arrangé par Paul Smith, et ses tenues planantes, d’où s’élaborent des vagues mélodiques à la nostalgie chavirante (idem avec le final The Last Rose of Summer… ). Apollo5 rend hommage aussi à Gerald Finzi, à travers l’un de ses Partsongs Op. 17, Haste on, My joys!, pièce majeure de l’album, bijou de deux minutes, sorte d’étonnant kaléidoscope de l’histoire de la musique, à la fois madrigal de la Renaissance, choral à la Bach aux harmonies quelque peu disruptives, véritable « partsong » dans la descendance de Stanford avec des influences de Vaughan Williams. Avec son effectif réduit, Apollo5 se délecte ici des frottements et du caractère multistylistique de l’écriture de Finzi. Un album de pur plaisir. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Eliminator (Hi-Res Version)

ZZ Top

Aqualung (Steven Wilson Mix and Master)

Jethro Tull

What The Dead Men Say

Trivium

Thick as a Brick (Steven Wilson Mix and Master)

Jethro Tull

À découvrir également
Par Apollo5

O Radiant Dawn

Apollo5

O Radiant Dawn Apollo5

The Crimson Sun

Apollo5

The Crimson Sun Apollo5

With a Song in My Heart

Apollo5

Where All Roses Go, EP Vol. 2

Apollo5

Gaude virgo mater Christi

Apollo5

Playlists

Dans la même thématique...

Händel: Suites pour clavecin

Pierre Hantaï

Debussy, Szymanowski, Hahn, Ravel

Fanny Robilliard

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine

The Royal Scottish National Orchestra

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

Vivaldi : I colori dell'ombra

Ophélie Gaillard

Vivaldi : I colori dell'ombra Ophélie Gaillard
Les Grands Angles...
Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Dans l'actualité...