Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sonny Rollins - Way Out West (Deluxe Version)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Way Out West (Deluxe Version)

Sonny Rollins

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Aussi essentiel que la photo de la pochette de William Claxton, Way Out West réunit plusieurs premières pour Sonny Rollins. Enregistré le 7 mars 1957 à Los Angeles (à l’ouest du pays, d’où le clin d’œil de cette tenue 100 % western), cet album réunit le contrebassiste Ray Brown et le batteur Shelly Manne, deux géants auxquels le saxophoniste ne s’était jusqu’ici jamais frotté. Pour la première fois aussi, Rollins se passe de pianiste et inaugure ses envolées puissantes surfant sur une simple rythmique basse/batterie. Une mise en exergue inédite de son ténor (ce son !) mais qui ne fait pas pour autant passer Brown et Manne pour de simples passe-plats, bien au contraire. Le trio avance d’un seul homme, subtil dans ses échanges et les improvisations qu’il distille, surpuissant dans ses instants rythmiquement plus soutenus. A la sortie de Way Out West (la révolution Coltrane n’a pas commencé), Sonny Rollins est plus que jamais sur l'Olympe du sax. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Way Out West (Deluxe Version)

Sonny Rollins

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
I'm An Old Cowhand
00:05:42

Johnny Mercer, ComposerLyricist - Sonny Rollins, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

2
Solitude
00:07:52

Duke Ellington, ComposerLyricist - Irving Mills, ComposerLyricist - Sonny Rollins, MainArtist - Eddie Delange, ComposerLyricist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

3
Come, Gone
00:07:53

Sonny Rollins, Composer, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

4
Wagon Wheels
00:10:12

Peter De Rose, ComposerLyricist - Sonny Rollins, MainArtist - Lester Koenig, Producer - Billy Hills, ComposerLyricist

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

5
There Is No Greater Love
00:05:16

Marty Symes, Author - Isham Jones, Composer - Sonny Rollins, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

6
Way Out West
00:06:32

Sonny Rollins, Composer, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

7
Monologue: You Gotta Dig The Lyrics
00:00:43

Sonny Rollins, Author, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

8
I'm An Old Cowhand (Alternate Version)
00:10:09

Johnny Mercer, ComposerLyricist - Sonny Rollins, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

9
Dialogue: Titling “Come, Gone”
00:00:51

RAY BROWN, Author - Shelly Manne, Author - Sonny Rollins, Author, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

10
Come, Gone (Alternate Version)
00:10:31

Sonny Rollins, Composer, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

11
There Is No Greater Love (Alternate Version)
00:05:16

Marty Symes, Author - Isham Jones, Composer - Sonny Rollins, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

12
Way Out West (Take 1)
00:07:33

Sonny Rollins, Composer, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

13
Way Out West (Alternate Version)
00:06:40

Sonny Rollins, Composer, MainArtist - Lester Koenig, Producer

℗ 2017 Craft Recordings, a division of Concord Music Group, Inc.

Descriptif de l'album

Aussi essentiel que la photo de la pochette de William Claxton, Way Out West réunit plusieurs premières pour Sonny Rollins. Enregistré le 7 mars 1957 à Los Angeles (à l’ouest du pays, d’où le clin d’œil de cette tenue 100 % western), cet album réunit le contrebassiste Ray Brown et le batteur Shelly Manne, deux géants auxquels le saxophoniste ne s’était jusqu’ici jamais frotté. Pour la première fois aussi, Rollins se passe de pianiste et inaugure ses envolées puissantes surfant sur une simple rythmique basse/batterie. Une mise en exergue inédite de son ténor (ce son !) mais qui ne fait pas pour autant passer Brown et Manne pour de simples passe-plats, bien au contraire. Le trio avance d’un seul homme, subtil dans ses échanges et les improvisations qu’il distille, surpuissant dans ses instants rythmiquement plus soutenus. A la sortie de Way Out West (la révolution Coltrane n’a pas commencé), Sonny Rollins est plus que jamais sur l'Olympe du sax. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
Us Peter Gabriel
Plays Live Peter Gabriel
À découvrir également
Par Sonny Rollins
A Silver Cup Sonny Rollins
Saxophone Colossus Sonny Rollins
Way Out West Sonny Rollins
Freedom Suite Sonny Rollins
Carousel Sonny Rollins

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Saxophone : les ténors du ténor

Comment le saxophone, cet instrument inventé par un Belge pour les orchestres militaires est-il devenu l’apanage d’un genre ? Comment les jazzmen ont-ils fait main basse sur l’invention d’Adolphe Sax ? Premier volet d’une série consacrée aux géants de l’instrument, en commençant – à tout seigneur tout honneur – par le ténor et ses nombreux adeptes, de Coleman Hawkins à Wayne Shorter.

ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans et la sortie du séminal « Free at Last » du Mal Waldron Trio, en novembre 1969. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

Le quartet américain de Keith Jarrett

Au début de sa dense carrière, Keith Jarrett passa sept années à expérimenter comme jamais à la tête de son quartet américain. Avec Charlie Haden, Paul Motian et Dewey Redman, le pianiste dirigera, entre 1971 et 1976, une sorte de laboratoire fou dans lequel se caramboleront hard bop, free-jazz, world et avant-garde. Une parenthèse spontanée à redécouvrir.

Dans l'actualité...