Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Patrick Watson - Wave

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Wave

Patrick Watson

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Concis. Quel bonheur de retrouver aujourd'hui un musicien qui ne s'épuise pas à proposer de nombreux titres d'une longueur démesurée. Non, uniquement dix, et qui n'excèdent pas chacun les quatre minutes trente ! Résultat : un album qui rappelle les années 1970 ou 1980, le strict nécessairement beau et convaincant. Car, fidèle à sa marque de fabrique, Patrick Watson a un certain don pour la structure, et un goût notable pour l’épure, depuis l’envoûtant Adventures in Your Own Backyard en 2012. Cette nouvelle fresque en dix épisodes tend vers le mélancolique, et reflète l’influence minimaliste dans les parties de piano – notamment – de la nouvelle école néoclassique qui envahit tout aujourd’hui, de Jean-Michel Blais (compatriote de Watson) à Alexis Ffrench, en passant par Dirk Maassen et, dans une moindre mesure, Nils Frahm. À cet égard, c’est au titre le plus lancinant et répétitif que Patrick Watson réserve la plus belle montée en puissance dramatique de ce nouvel opus : Broken agit comme une tarentelle lente, alors que l’épisode suivant, Turn Out the Lights fera office de guérison, relâchant la tension, grâce notamment à des contours mélodiques ainsi qu’une instrumentation plus variée. Si ce nouvel album, Wave, se coule dans une ambiance homogène, relevée par la voix tour à tour voilée, déterminée, plus sensuelle ici encore, de Patrick Watson, jamais il n’aurait été possible, après neuf premières chansons de tonalité nostalgique et éthérée, d’imaginer un finale aussi généreux. Le plus beau est bien dans ce Here Comes the River, sorte de nouvel Imagine des temps modernes. Inoubliable, et presque trop bref. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz


Plus d'informations

Wave

Patrick Watson

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Dream for Dreaming 00:03:39

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Robbie Kuster, Composer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

2
The Wave 00:04:16

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Robbie Kuster, Composer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher - Evan Tighe, Composer

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

3
Strange Rain 00:02:58

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher - Evan Tighe, Composer

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

4
Melody Noir 00:03:14

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Robbie Kuster, Composer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2018 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

5
Broken 00:04:37

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Robbie Kuster, Composer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2017 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co Ltd

6
Turn Out The Lights 00:04:14

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher - Evan Tighe, Composer

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

7
Wild Flower 00:03:39

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Joe Grass, Composer - Charlotte Loseth, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher - Evan Tighe, Composer

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

8
Look At You 00:03:12

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Jules Buckley, Composer - Rob Heaney, Mixer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher - Evan Tighe, Composer

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

9
Drive 00:03:27

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Rob Heaney, Mixer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

10
Here Comes The River 00:04:13

Patrick Watson, Composer, Lyricist, Producer, Mixer, MainArtist - Mishka Stein, Composer - Jules Buckley, Mixer - Rob Heaney, Mixer - Joe Grass, Composer - Secret City Publishing Inc., MusicPublisher

2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd. 2019 Secret City Records Inc. under exclusive license to Domino Recording Co. Ltd.

Descriptif de l'album

Concis. Quel bonheur de retrouver aujourd'hui un musicien qui ne s'épuise pas à proposer de nombreux titres d'une longueur démesurée. Non, uniquement dix, et qui n'excèdent pas chacun les quatre minutes trente ! Résultat : un album qui rappelle les années 1970 ou 1980, le strict nécessairement beau et convaincant. Car, fidèle à sa marque de fabrique, Patrick Watson a un certain don pour la structure, et un goût notable pour l’épure, depuis l’envoûtant Adventures in Your Own Backyard en 2012. Cette nouvelle fresque en dix épisodes tend vers le mélancolique, et reflète l’influence minimaliste dans les parties de piano – notamment – de la nouvelle école néoclassique qui envahit tout aujourd’hui, de Jean-Michel Blais (compatriote de Watson) à Alexis Ffrench, en passant par Dirk Maassen et, dans une moindre mesure, Nils Frahm. À cet égard, c’est au titre le plus lancinant et répétitif que Patrick Watson réserve la plus belle montée en puissance dramatique de ce nouvel opus : Broken agit comme une tarentelle lente, alors que l’épisode suivant, Turn Out the Lights fera office de guérison, relâchant la tension, grâce notamment à des contours mélodiques ainsi qu’une instrumentation plus variée. Si ce nouvel album, Wave, se coule dans une ambiance homogène, relevée par la voix tour à tour voilée, déterminée, plus sensuelle ici encore, de Patrick Watson, jamais il n’aurait été possible, après neuf premières chansons de tonalité nostalgique et éthérée, d’imaginer un finale aussi généreux. Le plus beau est bien dans ce Here Comes the River, sorte de nouvel Imagine des temps modernes. Inoubliable, et presque trop bref. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz


À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Playing the Room Avishai Cohen (tp)
À découvrir également
Par Patrick Watson
Love Songs For Robots Patrick Watson
Dream for Dreaming Patrick Watson
Mélancolie Patrick Watson
Dans la même thématique...
Portrait Yann Tiersen
Father of the Bride Vampire Weekend
"Let's Rock" The Black Keys
Les Grands Angles...
L'âge d'or du rock indé américain en 10 albums

Après des 80’s bien synthétiques, les guitares font un violent come-back durant la décennie suivante et infiltrent tous les courants du rock indépendant. Indépendant d’un système et de la masse. Comme un courant alternatif hérité de l’esprit subversif et bricolo du punk qu’on retrouve chez le Velvet Underground de Lou Reed ou les Stooges d’Iggy Pop. Retour sur 10 albums marquants de ces denses années 90.

Et Nirvana tua le rock'n'roll...

Il y a 32 ans naissait Nirvana, l’embardée punk la plus inattendue de la fin du XXe siècle. Carrière éclair, tubes mondiaux, hordes de fans et épilogue tragique pour un phénomène planétaire. Et si la bande de Kurt Cobain n’était autre que le dernier groupe de l’histoire du rock ? L’ultime phénomène générationnel du genre pour ne pas dire son dernier mythe ?

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Dans l'actualité...