Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Emmanuelle Guigues - Voyage d'Allemagne

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Voyage d'Allemagne

Emmanuelle Guigues

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

En fait de « voyage en Allemagne », la gambiste Emmanuelle Guigues l’étend jusqu’aux Pays-Bas puisque Johannes Schenck est originaire d’Amsterdam, même s’il fut actif à la cour de Düsseldorf de 1696 jusqu’à sa mort dont on ne connaît pas la date exacte. Son album explore donc ce que l’on peut appeler « l'école allemande » pour viole de gambe solo : il se déroule dans l'espace situé entre les années 1705 et 1729. Vingt-quatre années d'histoire de la musique séparent les pièces les plus éloignées les unes des autres, à savoir les œuvres de Schenck – L’Echo du Danube fut publié en 1705 – et de Telemann dont la Sonate TWV 40:1 parut en 1729 dans la revue musicale Der Getreue Music-Meister ; mais quelle évolution ! À sa manière, ce programme est emblématique de la place qu'occupait la musique instrumentale en Allemagne et dans le nord de l'Europe dans le premier quart du XVIIIe siècle, rendant compte des diverses influences qui se sont exercées sur ce répertoire : anglaises, italiennes et surtout françaises, mais toujours tempérée par le florissement extraordinaire de l'école d'orgue allemande et son stylus fantasticus. Le choix d'une transcription d'une Suite de Bach (1685-1750) conçut pour le violoncelle et non la viole de gambe est l'aboutissement d'un geste initié par Emmanuelle Guigues dans un album dédié à Bach, paru voici une dizaine d’années, et qui présentait le Prélude de la Cinquième Suite, désormais complétée ; notre virtuose joue une viole d'Edward Lewis (Londres, entre 1660 et 1690). © SM/Qobuz

Plus d'informations

Voyage d'Allemagne

Emmanuelle Guigues

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI (Johannes Schenck)

1
L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI: I. Adagio - Allegro - Adagio 00:03:59

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

2
L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI: II. Presto 00:01:30

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

3
L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI: III. Adagio - Aria. Largo 00:01:56

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

4
L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI: IV. Vivace - Largo 00:01:46

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

5
L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI: V. Allegro - Largo - Largo 00:02:31

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

6
L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI: VI. Aria Adagio 00:02:43

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

7
L'écho du Danube, Op. 9, Sonate VI: VII. Giga 00:01:44

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

Sonata for Viola da gamba, TWV 40:1 (Georg Philipp Telemann)

8
Sonata for Viola da gamba, TWV 40:1: I. Andante 00:02:59

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Georg Philipp Telemann, Composer

L'Encelade

9
Sonata for Viola da gamba, TWV 40:1: II. Vivace 00:01:58

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Georg Philipp Telemann, Composer

L'Encelade

10
Sonata for Viola da gamba, TWV 40:1: III. Recitativo - Arioso andante 00:02:59

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Georg Philipp Telemann, Composer

L'Encelade

11
Sonata for Viola da gamba, TWV 40:1: IV. Vivace 00:02:51

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Georg Philipp Telemann, Composer

L'Encelade

L'écho du Danube, 9, Sonate V (Johannes Schenck)

12
L'écho du Danube, 9, Sonate V: I. Adagio 00:02:37

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

13
L'écho du Danube, 9, Sonate V: II. Aria. Largo 00:03:42

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

14
L'écho du Danube, 9, Sonate V: III. Gavotta. Presto 00:01:17

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

15
L'écho du Danube, 9, Sonate V: IV. Adagio 00:02:01

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

16
L'écho du Danube, 9, Sonate V: V. Giga. Vivace 00:01:59

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

17
L'écho du Danube, 9, Sonate V: VI. Aria. Adagio 00:02:48

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johannes Schenck, Composer

L'Encelade

Suite pour violoncelle No. 5 (Johann Sebastian Bach)

18
Suite pour violoncelle No. 5: Allemande 00:06:27

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johann Sebastian Bach, Composer

L'Encelade

19
Suite pour violoncelle No. 5: Courante 00:02:43

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johann Sebastian Bach, Composer

L'Encelade

20
Suite pour violoncelle No. 5: Sarabande 00:03:40

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johann Sebastian Bach, Composer

L'Encelade

21
Suite pour violoncelle No. 5: Gavottes Nos. 1 & 2 00:05:21

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johann Sebastian Bach, Composer

L'Encelade

22
Suite pour violoncelle No. 5: Gigue 00:02:22

Emmanuelle Guigues, Performer, Soloist - Johann Sebastian Bach, Composer

L'Encelade

Descriptif de l'album

En fait de « voyage en Allemagne », la gambiste Emmanuelle Guigues l’étend jusqu’aux Pays-Bas puisque Johannes Schenck est originaire d’Amsterdam, même s’il fut actif à la cour de Düsseldorf de 1696 jusqu’à sa mort dont on ne connaît pas la date exacte. Son album explore donc ce que l’on peut appeler « l'école allemande » pour viole de gambe solo : il se déroule dans l'espace situé entre les années 1705 et 1729. Vingt-quatre années d'histoire de la musique séparent les pièces les plus éloignées les unes des autres, à savoir les œuvres de Schenck – L’Echo du Danube fut publié en 1705 – et de Telemann dont la Sonate TWV 40:1 parut en 1729 dans la revue musicale Der Getreue Music-Meister ; mais quelle évolution ! À sa manière, ce programme est emblématique de la place qu'occupait la musique instrumentale en Allemagne et dans le nord de l'Europe dans le premier quart du XVIIIe siècle, rendant compte des diverses influences qui se sont exercées sur ce répertoire : anglaises, italiennes et surtout françaises, mais toujours tempérée par le florissement extraordinaire de l'école d'orgue allemande et son stylus fantasticus. Le choix d'une transcription d'une Suite de Bach (1685-1750) conçut pour le violoncelle et non la viole de gambe est l'aboutissement d'un geste initié par Emmanuelle Guigues dans un album dédié à Bach, paru voici une dizaine d’années, et qui présentait le Prélude de la Cinquième Suite, désormais complétée ; notre virtuose joue une viole d'Edward Lewis (Londres, entre 1660 et 1690). © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
The Lion King Various Artists
Us Peter Gabriel
À découvrir également
Par Emmanuelle Guigues

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Strauss & Kempe : des affinités électives

Le nom du chef Rudolf Kempe (1910-1976) est indissociable de ceux du compositeur Richard Strauss et de l’orchestre de la Staatskapelle de Dresde. À l’occasion de la réédition par Warner des enregistrements réalisés entre 1970 et 1975, Qobuz met en lumière, entre autres, le legs straussien d’un chef à la direction précise, souvent incisive, toujours soucieuse du texte et sensible à ses voluptés.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...