Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Vladimir Horowitz - Vladimir Horowitz: Carnegie Hall Concert, May 9, 1965 "An Historic Return" (Unedited - Remastered)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Vladimir Horowitz: Carnegie Hall Concert, May 9, 1965 "An Historic Return" (Unedited - Remastered)

Vladimir Horowitz

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoute disponible dans 1 jour

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Vladimir Horowitz: Carnegie Hall Concert, May 9, 1965 "An Historic Return" (Unedited - Remastered)

Vladimir Horowitz

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

DISQUE 1

Toccata, Adagio and Fugue in C major, BWV 564

1
I. Preludio, quasi improvvisando. Tempo moderato 00:06:53
2
II. Intermezzo - Adagio 00:05:18
3
III. Fuga - Moderamente scherzando, un poco umoristico - Moderamente scherzando, un poco umoristico 00:05:19

Fantasy in C Major, Op. 17

4
I. Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen 00:12:34
5
II. Mässig - Durchaus energisch 00:07:57
6
III. Langsam getragen - Durchweg leise zu halten 00:10:11

DISQUE 2

1
Piano Sonata No. 9 in F Major, Op. 68 "Black Mass" (Remastered) 00:09:35
2
Poème in F-Sharp Major, Op. 32, No. 1 (Remastered) 00:03:34
3
Mazurka No. 4 in C-Sharp Minor, Op. 30 (Remastered) 00:03:59
4
Étude in F Major, Op. 10, No. 8 (Remastered) 00:02:40
5
Ballade No. 1 in G Minor, Op. 23 (Remastered) 00:08:58
6
Children's Corner, L. 113: III. Serenade for the Doll (Remastered) 00:03:22
7
Étude in C-Sharp Minor, Op. 2, No. 1 (Remastered) 00:03:10
8
Étude in A-Flat Major, Op. 72, No. 11 (Remastered) 00:01:44
9
Kinderszenen, Op. 15, No. 7: Träumerei (Remastered) 00:03:02

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Vladimir Horowitz

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Julius Katchen, 50 nuances de Brahms

Si les pianistes de notre époque, toutes générations confondues, enregistrent la musique pour piano de Brahms à tour de doigts – surtout les derniers opus, 116 à 119, qui ont la cote –, il n’en a pas toujours été ainsi. Lorsque le pianiste américain Julius Katchen commence ses enregistrements brahmsiens en 1962, il signe pour Decca la toute première intégrale des œuvres pour clavier du compositeur allemand. Il sera suivi une dizaine d’années plus tard par celle de l’Allemand Peter Rösel, et, plus récemment, d’une douzaine de pianistes.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Dans l'actualité...