Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Aerosmith - Toys In The Attic

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Toys In The Attic

Aerosmith

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Avec ce troisième album, les Bostoniens se détachent pour de bon de leurs copains et rivaux les New York Dolls (trop bordéliques) et Kiss (plus vendeurs, mais beaucoup moins doués) et laissent éclater toute leur fantaisie et leur joie de jouer.

Il y a du Led Zeppelin de « Communication Breakdown » dans « Toys In The Attic », la chanson-titre, où Joe Perry a encore progressé d’un cran en tant que compositeur, même le bassiste Tom Hamilton livrant une chanson, véritable écrin pour sa basse et avec un délire total de Joe Perry à la talk-box, « Sweet Emotion », un de leurs classiques, toujours très attendu en concert (et dont Guns N’Roses piquera un passage à la batterie pour son « Paradise City »). Sur le mémorable « Walk This Way » (avec le drumming funky de Joey Kramer et le riff de guitare imparable, trouvé par Joe Perry un jour de soundcheck), Steven Tyler, aussi doué comme parolier que comme frontman, montre son goût pour les jeux de mots, les doubles sens et les histoires salaces et adopte une scansion qu’on assimilera quelques années plus tard à celle du rap, d’où, en toute logique, la reprise du morceau par Run D.M.C. dans les années 80.

En conclusion de la première face, on a droit à une blague de bon goût avec « Big Ten-Inch Record », reprise d’une vieille chanson coquine qui aura même droit aux honneurs du live. Ceux qui veulent du hard à l’état pur en trouveront aussi, et du costaud, avec « Adam’s Apple » et « No More No More ». Final incroyable avec « You See Me Crying », LA ballade majeure d’Aerosmith, sans doute plus encore que « Dream On », avec des orchestrations de toute beauté. L’auditeur aura beau chercher, il ne trouvera pas un titre faible ici. Un des très grands disques de rock américain des années 70.  
© ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2015

Plus d'informations

Toys In The Attic

Aerosmith

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Toys In The Attic Album Version
00:03:06

Brad Whitford, Guitar - Jay Messina, Engineer - Corky Stasiak, 2nd Engineer - Aerosmith, Arranger - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Composer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Lyricist - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - MICHAEL MAINLERI, Conductor - MICHAEL MAINLERI, Orchestrator - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Composer - Steven Tyler, Lyricist - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Dave Thoener, 2nd Engineer - Doug Sax, Mastering Engineer - Tom Hamilton, Bass - Jack Douglas, Producer - Jack Douglas, Arranger - Rod O'Brien, 2nd Engineer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums - Vic Anesini, Mastering Engineer

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

2
Uncle Salty Album Version
00:04:10

Brad Whitford, Guitar - Jay Messina, Engineer - Corky Stasiak, 2nd Engineer - Aerosmith, Arranger - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - T. Hamilton, Composer - T. Hamilton, Lyricist - MICHAEL MAINLERI, Conductor - MICHAEL MAINLERI, Orchestrator - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Composer - Steven Tyler, Lyricist - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Dave Thoener, 2nd Engineer - Doug Sax, Mastering Engineer - Jack Douglas, Producer - Jack Douglas, Arranger - Rod O'Brien, 2nd Engineer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums - Vic Anesini, Mastering Engineer

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

3
Adam's Apple Album Version
00:04:34

Brad Whitford, Guitar - Jay Messina, Engineer - Corky Stasiak, 2nd Engineer - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - MICHAEL MAINLERI, Conductor - MICHAEL MAINLERI, Orchestrator - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Composer - Steven Tyler, Lyricist - Steven Tyler, Arranger - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Dave Thoener, 2nd Engineer - Doug Sax, Mastering Engineer - Tom Hamilton, Bass - Jack Douglas, Producer - Rod O'Brien, 2nd Engineer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums - Vic Anesini, Mastering Engineer

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

4
Walk This Way Album Version
00:03:41

Brad Whitford, Guitar - S. Tyler, Composer - S. Tyler, Lyricist - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Tom Hamilton, Bass - Jack Douglas, Producer - J. Perry, Composer - J. Perry, Lyricist - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

5
Big Ten Inch Record Album Version
00:02:16

Brad Whitford, Guitar - Corky Stasiak, 2nd Engineer - Aerosmith, Arranger - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - Scott Cushnie, Piano - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Dave Thoener, 2nd Engineer - Tom Hamilton, Bass - Doug Sax, Mastering Engineer - Fred Weismantel, Composer - Fred Weismantel, Lyricist - JAY MESSINA, Engineer - Jack Douglas, Producer - Jack Douglas, Arranger - Rod O'Brien, 2nd Engineer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums - Vic Anesini, Mastering Engineer

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

6
Sweet Emotion Album Version
00:04:34

Brad Whitford, Guitar - Jay Messina, Marimba - S. Tyler, Composer - S. Tyler, Lyricist - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - T. Hamilton, Composer - T. Hamilton, Lyricist - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Tom Hamilton, Bass - Jack Douglas, Producer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

7
No More No More Album Version
00:04:34

Brad Whitford, Guitar - Jay Messina, Engineer - Corky Stasiak, 2nd Engineer - Aerosmith, Arranger - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Composer - Joe Perry, Lyricist - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - Scott Cushnie, Piano - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Composer - Steven Tyler, Lyricist - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Dave Thoener, 2nd Engineer - Doug Sax, Mastering Engineer - Tom Hamilton, Bass - Jack Douglas, Producer - Jack Douglas, Arranger - Rod O'Brien, 2nd Engineer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums - Vic Anesini, Mastering Engineer

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

8
Round And Round Album Version
00:05:03

Brad Whitford, Guitar - Brad Whitford, Composer - Brad Whitford, Lyricist - Jay Messina, Engineer - Corky Stasiak, 2nd Engineer - Aerosmith, Arranger - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Composer - Steven Tyler, Lyricist - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Dave Thoener, 2nd Engineer - Doug Sax, Mastering Engineer - Tom Hamilton, Bass - Jack Douglas, Producer - Jack Douglas, Arranger - Rod O'Brien, 2nd Engineer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums - Vic Anesini, Mastering Engineer

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

9
You See Me Crying Album Version
00:05:11

D. Solomon, Composer - D. Solomon, Lyricist - Brad Whitford, Guitar - Jay Messina, Engineer - Corky Stasiak, 2nd Engineer - Aerosmith, Performer - Joe Perry, Background Vocal - Joe Perry, Guitar - Joe Perry, Acoustic Baritone Guitar - Joe Perry, Slide Guitar - Joe Perry, Percussion - MAINIERI, MIKE, Conductor - MAINIERI, MIKE, Orchestrator - Steven Tyler, Vocal - Steven Tyler, Composer - Steven Tyler, Lyricist - Steven Tyler, Arranger - Steven Tyler, Percussion - Steven Tyler, Keyboards - Steven Tyler, Harmonica - Dave Thoener, 2nd Engineer - Doug Sax, Mastering Engineer - Tom Hamilton, Bass - Jack Douglas, Producer - Rod O'Brien, 2nd Engineer - Joey Kramer, Percussion - Joey Kramer, Drums - Vic Anesini, Mastering Engineer

(P) 1975 Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Avec ce troisième album, les Bostoniens se détachent pour de bon de leurs copains et rivaux les New York Dolls (trop bordéliques) et Kiss (plus vendeurs, mais beaucoup moins doués) et laissent éclater toute leur fantaisie et leur joie de jouer.

Il y a du Led Zeppelin de « Communication Breakdown » dans « Toys In The Attic », la chanson-titre, où Joe Perry a encore progressé d’un cran en tant que compositeur, même le bassiste Tom Hamilton livrant une chanson, véritable écrin pour sa basse et avec un délire total de Joe Perry à la talk-box, « Sweet Emotion », un de leurs classiques, toujours très attendu en concert (et dont Guns N’Roses piquera un passage à la batterie pour son « Paradise City »). Sur le mémorable « Walk This Way » (avec le drumming funky de Joey Kramer et le riff de guitare imparable, trouvé par Joe Perry un jour de soundcheck), Steven Tyler, aussi doué comme parolier que comme frontman, montre son goût pour les jeux de mots, les doubles sens et les histoires salaces et adopte une scansion qu’on assimilera quelques années plus tard à celle du rap, d’où, en toute logique, la reprise du morceau par Run D.M.C. dans les années 80.

En conclusion de la première face, on a droit à une blague de bon goût avec « Big Ten-Inch Record », reprise d’une vieille chanson coquine qui aura même droit aux honneurs du live. Ceux qui veulent du hard à l’état pur en trouveront aussi, et du costaud, avec « Adam’s Apple » et « No More No More ». Final incroyable avec « You See Me Crying », LA ballade majeure d’Aerosmith, sans doute plus encore que « Dream On », avec des orchestrations de toute beauté. L’auditeur aura beau chercher, il ne trouvera pas un titre faible ici. Un des très grands disques de rock américain des années 70.  
© ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Aerosmith

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La révolution des Talking Heads

Quarante ans après, la folie funky du “Remain in Light” de la bande de David Byrne a conservé toute sa force. Ce post-punk cérébral propulsé sur un dancefloor cosmopolite a même nourri l’ADN de milliers de groupes comme LCD Soundsystem, Vampire Weekend ou Arcade Fire. Avec ce 4e album produit par Brian Eno, les Talking Heads ont fait leur révolution. Et celle du rock.

Le grunge en 10 albums

Il y a trente ans, Seattle devenait la capitale du rock. La faute au grunge. Cet esprit “sale” et je-m’en-foutiste né sur les cendres du punk, du heavy metal et du rock alternatif passa en un éclair de l’underground au succès mondial. Trop vite récupéré par un système qu’il reniait, le genre s’étouffa dans sa propre caricature à la fin des 90’s. Retour sur 10 albums qui ont marqué le mouvement.

Kraftwerk, 50 ans d'avance

Groupe de musique électronique le plus influent de l’histoire, Kraftwerk, fondé par le duo Ralf Hütter et Florian Schneider, qui s’est éteint le 6 mai 2020 des suites d’un cancer, a toujours été en avance sur son temps. En avance sur la technologie, sur la composition, sur les performances scéniques, les Allemands ont prouvé au grand public que les machines étaient aussi capables d’émotions et ouvert la voie pour la techno, la new wave et même le hip-hop.

Dans l'actualité...