Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Dominique A|Toute latitude

Toute latitude

Dominique a

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

L’espace et le temps sont au cœur de l’œuvre de Dominique A, mais ce dernier n’a sans doute jamais été aussi loin dans l’exploration de ces deux thèmes avec ce nouvel album. Celui qui fut l’instigateur de la « nouvelle scène française » dans les années 1990 a toujours donné une place considérable aux voyages et aux paysages exotiques dans ses chansons, mais sa virtuosité poétique dans l’art de la description géographique est toujours pour lui un prétexte pour dépeindre la psyché humaine. Le voyage intérieur est donc plus que jamais présent dans cet album, notamment dans le sublime Désert d’hiver. Le morceau Les Deux Côtés d’une ombre évoque, quant à lui, un trip quasiment psychédélique, une expérience onirique dans laquelle Dominique A arbore une voix murmurée, à la limite de la voix parlée. Il est accompagné par une rythmique dynamique et lumineuse, ce qui nous laisse croire que « l’ombre » dont il fait l’éloge n’est finalement pas si sombre qu’elle en a l’air. On retrouve le même genre de ligne de basse brillante dans La Mort d’un oiseau, et le même murmure dans Corps de ferme à l’abandon – mais un murmure plus inquiétant car le voyage est ici à la limite du cauchemar. Dans la chanson qui clôt l’album, Le Reflet, Dominique A abandonne presque complètement son chant chaleureux au célèbre vibrato pour laisser place à une voix parlée mettant en évidence la poésie intense du texte.

Chez Dominique A, l’espace est donc indissociable du temps : le temps qui passe, les utopies de jeunesse qui meurent, et, effet corollaire, la fin d'un sentiment de liberté et d’euphorie (Toute Latitude). Au fil du disque, l’utilisation appuyée du passé simple et de l’imparfait semble sauter au visage de l’auditeur (Lorsque nous vivions ensemble / Nous avions pour devise « peu importe », mais depuis…). C’est une manière pour lui d’enfoncer le clou d’une certaine nostalgie, qu’il assume pleinement, et qui forme une sorte de paradis perdu qu’il célèbre avec passion. Musicalement, cet album est un brassage subtil d’éléments électroniques et acoustiques (beau travail autour des guitares et des deux batteries), le tout mixé avec un goût exquis. Mais malgré cette finesse sonore, le ton d’ensemble est loin de celui de son précédent album, Eléor, plus doux et serein que ce nouvel opus aussi implacable que les machines dont il se sert pour créer ses compositions (et qui sont parfois présentes dans le mix final). Ici, la machine de Dominique A s’emballe souvent, un emballement qui tend tantôt vers une énergie positive, tantôt vers une sorte de chaos. © Nicolas Magenham/Qobuz


 


 

Plus d'informations

Toute latitude

Dominique A

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Cycle
00:02:38

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

2
Désert d'hiver
00:03:03

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

3
Toute latitude
00:03:18

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

4
Les deux côtés d'une ombre
00:05:40

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

5
La mort d'un oiseau
00:03:08

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

6
Aujourd'hui n'existe plus
00:02:31

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

7
La clairière
00:02:46

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

8
Enfants de la plage
00:02:34

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

9
Lorsque nous vivions ensemble
00:03:28

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

10
Corps de ferme à l'abandon
00:04:31

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

11
Se décentrer
00:04:15

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

12
Le reflet
00:04:14

Dominique Ané, Composer, Lyricist - Dominique a, MainArtist

Cinq7 / Wagram Music Cinq7 / Wagram Music

Descriptif de l'album

L’espace et le temps sont au cœur de l’œuvre de Dominique A, mais ce dernier n’a sans doute jamais été aussi loin dans l’exploration de ces deux thèmes avec ce nouvel album. Celui qui fut l’instigateur de la « nouvelle scène française » dans les années 1990 a toujours donné une place considérable aux voyages et aux paysages exotiques dans ses chansons, mais sa virtuosité poétique dans l’art de la description géographique est toujours pour lui un prétexte pour dépeindre la psyché humaine. Le voyage intérieur est donc plus que jamais présent dans cet album, notamment dans le sublime Désert d’hiver. Le morceau Les Deux Côtés d’une ombre évoque, quant à lui, un trip quasiment psychédélique, une expérience onirique dans laquelle Dominique A arbore une voix murmurée, à la limite de la voix parlée. Il est accompagné par une rythmique dynamique et lumineuse, ce qui nous laisse croire que « l’ombre » dont il fait l’éloge n’est finalement pas si sombre qu’elle en a l’air. On retrouve le même genre de ligne de basse brillante dans La Mort d’un oiseau, et le même murmure dans Corps de ferme à l’abandon – mais un murmure plus inquiétant car le voyage est ici à la limite du cauchemar. Dans la chanson qui clôt l’album, Le Reflet, Dominique A abandonne presque complètement son chant chaleureux au célèbre vibrato pour laisser place à une voix parlée mettant en évidence la poésie intense du texte.

Chez Dominique A, l’espace est donc indissociable du temps : le temps qui passe, les utopies de jeunesse qui meurent, et, effet corollaire, la fin d'un sentiment de liberté et d’euphorie (Toute Latitude). Au fil du disque, l’utilisation appuyée du passé simple et de l’imparfait semble sauter au visage de l’auditeur (Lorsque nous vivions ensemble / Nous avions pour devise « peu importe », mais depuis…). C’est une manière pour lui d’enfoncer le clou d’une certaine nostalgie, qu’il assume pleinement, et qui forme une sorte de paradis perdu qu’il célèbre avec passion. Musicalement, cet album est un brassage subtil d’éléments électroniques et acoustiques (beau travail autour des guitares et des deux batteries), le tout mixé avec un goût exquis. Mais malgré cette finesse sonore, le ton d’ensemble est loin de celui de son précédent album, Eléor, plus doux et serein que ce nouvel opus aussi implacable que les machines dont il se sert pour créer ses compositions (et qui sont parfois présentes dans le mix final). Ici, la machine de Dominique A s’emballe souvent, un emballement qui tend tantôt vers une énergie positive, tantôt vers une sorte de chaos. © Nicolas Magenham/Qobuz


 


 

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

I Dream Of Christmas

Norah Jones

I Dream Of Christmas Norah Jones

...‘Til We Meet Again - Live

Norah Jones

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3

Yannick Nézet-Séguin

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3 Yannick Nézet-Séguin
À découvrir également
Par Dominique A

Vie étrange

Dominique A

Vie étrange Dominique A

Éléor

Dominique A

Éléor Dominique A

La fragilité

Dominique A

La fragilité Dominique A

Vers les lueurs

Dominique A

Vers les lueurs Dominique A

Le silence ou tout comme

Dominique A

Playlists

Dans la même thématique...

Tambour Vision

Bertrand Belin

Tambour Vision Bertrand Belin

Multitude

Stromae

Multitude Stromae

Cœur

Clara Luciani

Cœur Clara Luciani

Brûler le feu

Juliette Armanet

Brûler le feu Juliette Armanet

Nonante-Cinq

Angèle

Nonante-Cinq Angèle
Les Grands Angles...
Tango : La revanche du Sud

Produit d’un métissage culturel où fleurit la géniale intuition de musiciens, poètes et danseurs, le tango devint un langage populaire au singulier raffinement, aussi identifié géographiquement que cosmopolite par essence. Sans cesse en mouvement au cours des décennies et de ses mutations, il produisit des artistes majeurs reconnus autour du monde. Aujourd’hui, il connecte des traditions centenaires avec la sono mondiale, dans une étonnante polychromie : de Gardel à Piazzolla et de Borges à Benjamin Biolay.

Les masques de Johnny Hallyday

En 2017, Johnny Hallyday disparaissait après plus de cinquante ans de carrière et quelque 110 millions d’albums vendus. Retour sur l’itinéraire d’une idole des jeunes devenue au fil du temps une icône nationale.

Jacques Brel et les antihéros

Indissociable de l’œuvre de Jacques Brel, la figure de l’antihéros hante les grandes chansons du poète belge, de « Ne me quitte pas » à « Madeleine », en passant par « Les Bonbons » et « Ces gens-là ». A l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition, retour sur la carrière d’un géant de la chanson à travers sa galerie de personnages ratés, mesquins ou désespérément idéalistes.

Dans l'actualité...