Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Hélène Grimaud|The Messenger

The Messenger

Hélène Grimaud

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Arrivée au mitan de sa vie, la pianiste Hélène Grimaud se questionne sur le Temps, ce grand sculpteur si bien évoqué par Marguerite Yourcenar, celui qui tisse nos destinées pour nous emporter insidieusement sur l’autre rive. Hélène Grimaud trouve une partie des réponses dans la musique de Mozart et du compositeur ukrainien Valentin Silvestrov dont la musique explore le passé pour mieux vivre le présent. On y entend le vent qui souffle, le temps qui passe dans une ambiance onirique peuplé de réminiscences et de poésie.

A ces réflexions existentielles vient s’ajouter la terrible pandémie que le monde connaît depuis le début de 2020, au moment même où Hélène Grimaud commençait à enregistrer cet album. L’onde de choc de cette crise sanitaire produit des ramifications dans toutes les couches de la société. Elle touche chacun de nous, fragilise l’économie, paralyse la vie dans des écosystèmes de plus en plus abîmés tout en suscitant des réactions profondes et des questionnements au sein de la communauté extra-sensible des artistes qui, tels des médiums, savent traduire l’inquiétude générale.

Du Temps il en fallu aussi à Hélène Grimaud pour apprivoiser la musique de Mozart qui n’était pour elle que perfection esthétique. C’est le Mozart le plus incandescent, le plus révolté qu’elle a choisi d’interpréter seule, ou avec la Camerata de Salzbourg dans les sombres tonalités mineures des deux sublimes Fantaisies entourant le Concerto N° 20, K. 466 traversé d’éclairs et de sombres pressentiments. Grimaud en exalte le romantisme échevelé en tirant son écriture du côté du dernier Beethoven (dont elle utilise d’ailleurs les cadences écrites pour ce concerto), loin de toute recherche hédoniste. Le résultat est radical et semble catalyser son angoisse qui est, peut-être, aussi la nôtre. © François Hudry/QOBUZ

Plus d'informations

The Messenger

Hélène Grimaud

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Mozart: Fantasia No. 3 in D Minor, K. 397
00:05:46

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Concerto No. 20 in D minor, K. 466 (Wolfgang Amadeus Mozart)

2
I. Allegro (Cadenza Beethoven)
00:13:53

Camerata Salzburg, Chamber Orchestra, MainArtist, AssociatedPerformer - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Ludwig van Beethoven, Composer, Cadenzor - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
II. Romance
00:09:00

Camerata Salzburg, Chamber Orchestra, MainArtist, AssociatedPerformer - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
III. Rondo. Allegro assai (Cadenza Beethoven)
00:07:32

Camerata Salzburg, Chamber Orchestra, MainArtist, AssociatedPerformer - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Ludwig van Beethoven, Composer, Cadenzor - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
Mozart: Fantasia No. 4 in C Minor, K. 475
00:11:36

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
Silvestrov: The Messenger (For Piano and Strings)
00:10:27

Camerata Salzburg, Chamber Orchestra, MainArtist, AssociatedPerformer - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Valentin Silvestrov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Two Dialogues with Postscript (Valentin Silvestrov)

7
I. Wedding Waltz
00:04:58

Camerata Salzburg, Chamber Orchestra, MainArtist, AssociatedPerformer - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Valentin Silvestrov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
II. Postlude
00:03:01

Camerata Salzburg, Chamber Orchestra, MainArtist, AssociatedPerformer - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Valentin Silvestrov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
III. Morning Serenade
00:02:49

Camerata Salzburg, Chamber Orchestra, MainArtist, AssociatedPerformer - Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Valentin Silvestrov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

10
Silvestrov: The Messenger (For Piano Solo)
00:09:36

Hélène Grimaud, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Valentin Silvestrov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Arrivée au mitan de sa vie, la pianiste Hélène Grimaud se questionne sur le Temps, ce grand sculpteur si bien évoqué par Marguerite Yourcenar, celui qui tisse nos destinées pour nous emporter insidieusement sur l’autre rive. Hélène Grimaud trouve une partie des réponses dans la musique de Mozart et du compositeur ukrainien Valentin Silvestrov dont la musique explore le passé pour mieux vivre le présent. On y entend le vent qui souffle, le temps qui passe dans une ambiance onirique peuplé de réminiscences et de poésie.

A ces réflexions existentielles vient s’ajouter la terrible pandémie que le monde connaît depuis le début de 2020, au moment même où Hélène Grimaud commençait à enregistrer cet album. L’onde de choc de cette crise sanitaire produit des ramifications dans toutes les couches de la société. Elle touche chacun de nous, fragilise l’économie, paralyse la vie dans des écosystèmes de plus en plus abîmés tout en suscitant des réactions profondes et des questionnements au sein de la communauté extra-sensible des artistes qui, tels des médiums, savent traduire l’inquiétude générale.

Du Temps il en fallu aussi à Hélène Grimaud pour apprivoiser la musique de Mozart qui n’était pour elle que perfection esthétique. C’est le Mozart le plus incandescent, le plus révolté qu’elle a choisi d’interpréter seule, ou avec la Camerata de Salzbourg dans les sombres tonalités mineures des deux sublimes Fantaisies entourant le Concerto N° 20, K. 466 traversé d’éclairs et de sombres pressentiments. Grimaud en exalte le romantisme échevelé en tirant son écriture du côté du dernier Beethoven (dont elle utilise d’ailleurs les cadences écrites pour ce concerto), loin de toute recherche hédoniste. Le résultat est radical et semble catalyser son angoisse qui est, peut-être, aussi la nôtre. © François Hudry/QOBUZ

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Hélène Grimaud

Hélène Grimaud Plays Rachmaninov

Hélène Grimaud

Johannes Brahms : Piano Concerto No.2 in B flat, Op.83 (Studio Master pour ce seul concerto enregistré au Musikverein de Vienne)

Hélène Grimaud

Memory

Hélène Grimaud

Memory Hélène Grimaud

Hélene Grimaud: Essentials

Hélène Grimaud

Hélene Grimaud: Essentials Hélène Grimaud

The Messenger

Hélène Grimaud

The Messenger Hélène Grimaud

Playlists

Dans la même thématique...

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cette artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

L’Oratorio de Noël de Bach

Encore lui ! Chaque fin d’année, c’est simple : l’Oratorio de Noël (BWV 248) de J. S. Bach est indétrônable. Au vu du nombre de concerts, mais aussi d’enregistrements, aucune autre œuvre sacrée n’a atteint un tel niveau de popularité et de diffusion. Trois cents ans après, Qobuz revient sur la genèse d’une des œuvres les plus connues du compositeur allemand.

Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Dans l'actualité...