Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Run The Jewels - Talk to Me

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Talk to Me

Run The Jewels

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Talk to Me

Run The Jewels

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Talk to Me
00:02:31

Run The Jewels, MainArtist - Aniyah's Music, MusicPublisher - Definitive Jux Music, MusicPublisher - Money Makes Me Dance, MusicPublisher - Eussicise Entertainment, MusicPublisher

(C) 2016 Run The Jewels, Inc. (P) 2016 Run The Jewels, Inc.

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Run The Jewels

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Run The Jewels, la rage contre la machine

Formé, à l'approche de la quarantaine, par Killer Mike – un rappeur noir d'Atlanta proche d'OutKast, versé dans le street rap baraqué – et El-P, un b-boy blanc de Brooklyn devenu le parangon du rap expérimental, Run The Jewels aurait pu s'ajouter à la longue liste des castings ratés de l'histoire du hip-hop. À l'inverse, le duo est devenu une institution, qui ravit les foules et réveille les consciences. Alors que sort “RTJ4”, son album le plus politique et dévastateur, retour sur les trajectoires croisées d'El-P et Killer Mike.

Le roman de MF DOOM

Daniel Dumile alias MF DOOM a eu mille vies et sa trajectoire a été une succession de faux départs et de fulgurances. Avant de disparaître le 31 octobre 2020, il fut tour à tour un jeune rappeur virtuose accueilli à bras ouverts par l'industrie musicale, un indésirable revenu sur la scène par la petite porte (et masqué) après des années d'errance, le “go-to guy” du rap indépendant des années 2000 et une sorte de messie indie adoubé par Thom Yorke ou Flying Lotus. Insaisissable, fantasque et volontiers fraudeur et cachetonneur, DOOM a dynamité les codes du rap, fait grincer des dents et ouvert la voie à toute une génération de MC's.

Le reggaeton en 10 albums

Mélange de dancehall jamaïcain, de hip-hop américain, de rythmes caribéens et de tchatche en espagnol, le reggaeton a, depuis sa naissance dans les années 90, donné plusieurs coups de butoir pour forcer la porte de la pop music. Des premières mixtapes de DJ Playero au “Barrio Fino” de Daddy Yankee, en passant par le “Tra-Tra-Tra” de Don Chezina, les musiciens de Porto Rico et leur succursale colombienne de Medellin ont tout tenté pour conquérir le monde et y sont parvenus dans la dernière décennie à travers Luis Fonsi, J. Balvin ou Bad Bunny. Retour en 10 albums sur l’histoire d’un genre qui n’a pas fini d’être populaire.

Dans l'actualité...