Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Héloïse Lefebvre - Sun Dew

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Sun Dew

Héloïse Lefebvre, Paul Audoynaud

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Associer les mots jazz et violon garantit l’habituel name dropping : Stéphane Grappelli, Didier Lockwood, Jean-Luc Ponty, Dominique Pifarely, Regina Carter, Mark Feldman, Joe Venuti, Michal Urbaniak…La jeune Héloïse Lefebvre, qui vient rejoindre ce clan assez restreint des jazzmen ayant opté pour l’instrument, ne ressemble pourtant à aucun de ses illustres ainés ; à moins que ce ne soit à tous. Une manière sans doute d’imposer une liberté de ton et un éclectisme stylistique assez inédit. Avec le guitariste Paul Audoynaud, la Tourangelle parle sa langue protéiforme sur une planète baptisée Sun Dew. Un sextet né à Berlin et que le tandem a formé avec Liron Yariv au violoncelle, Paul Santner à la contrebasse, Johannes Von Ballestrem au piano, au Fender Rhodes et au Wurlitzer et Christian Tschuggnall à la batterie et à la lap-steel. Une configuration instrumentale là aussi assez ovni qui permet à l’ensemble de barioler son jazz de griffures rock, de zébrures world ou de nuages de classique. Leur album assez intrigant qui parait chez Laborie Jazz reflète ces grands écarts et enchaine les filiations à 360°, qu’il s’agisse de celle des grands adeptes de la fusion comme Lockwood (qui fut le professeur d’Héloïse Lefebvre) et Ponty, du guitariste Bill Frisell (auquel on pense sur Insane Headache, un medley de Queens Of The Stone Age, et sur Le Mexicain) ou de la galaxie John Zorn (en filigrane tout au long du disque). La force de Sun Dew est sans doute de rendre ce fourre-tout totalement cohérent. D’arriver à alterner séquences quasi-chambristes et uppercuts nettement plus rock’n’roll de façon naturelle. On sent surtout chez ce gang de virtuoses inspirés même pas trentenaires une très grande soif narrative qui ne fait jamais défaut. © MZ/Qobuz

Plus d'informations

Sun Dew

Héloïse Lefebvre

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Le penseur
00:04:41

Héloïse Lefebvre, Performer - Paul Audoynaud, Composer, Performer

2017 Laborie Jazz

2
Méandres
00:07:38

Héloïse Lefebvre, Composer, Performer - Paul Audoynaud, Performer

2017 Laborie Jazz

3
Black Stache
00:06:26

Héloïse Lefebvre, Performer - Paul Audoynaud, Composer, Performer

2017 Laborie Jazz

4
Following Trees
00:05:48

Héloïse Lefebvre, Composer, Performer - Paul Audoynaud, Performer

2017 Laborie Jazz

5
Insane Headache (QOTSA Medley)
00:06:10

Héloïse Lefebvre, Performer - Paul Audoynaud, Performer - Queens Of The Stone Age, Composer

2017 Laborie Jazz

6
L'écho du songe
00:06:33

Héloïse Lefebvre, Composer, Performer - Paul Audoynaud, Performer

2017 Laborie Jazz

7
Tones from the Backwoods
00:04:59

Héloïse Lefebvre, Performer - Paul Audoynaud, Composer, Performer

2017 Laborie Jazz

8
Clint
00:05:41

Héloïse Lefebvre, Composer, Performer - Paul Audoynaud, Composer, Performer

2017 Laborie Jazz

9
Le Mexicain
00:08:07

Héloïse Lefebvre, Performer - Paul Audoynaud, Composer, Performer

2017 Laborie Jazz

Descriptif de l'album

Associer les mots jazz et violon garantit l’habituel name dropping : Stéphane Grappelli, Didier Lockwood, Jean-Luc Ponty, Dominique Pifarely, Regina Carter, Mark Feldman, Joe Venuti, Michal Urbaniak…La jeune Héloïse Lefebvre, qui vient rejoindre ce clan assez restreint des jazzmen ayant opté pour l’instrument, ne ressemble pourtant à aucun de ses illustres ainés ; à moins que ce ne soit à tous. Une manière sans doute d’imposer une liberté de ton et un éclectisme stylistique assez inédit. Avec le guitariste Paul Audoynaud, la Tourangelle parle sa langue protéiforme sur une planète baptisée Sun Dew. Un sextet né à Berlin et que le tandem a formé avec Liron Yariv au violoncelle, Paul Santner à la contrebasse, Johannes Von Ballestrem au piano, au Fender Rhodes et au Wurlitzer et Christian Tschuggnall à la batterie et à la lap-steel. Une configuration instrumentale là aussi assez ovni qui permet à l’ensemble de barioler son jazz de griffures rock, de zébrures world ou de nuages de classique. Leur album assez intrigant qui parait chez Laborie Jazz reflète ces grands écarts et enchaine les filiations à 360°, qu’il s’agisse de celle des grands adeptes de la fusion comme Lockwood (qui fut le professeur d’Héloïse Lefebvre) et Ponty, du guitariste Bill Frisell (auquel on pense sur Insane Headache, un medley de Queens Of The Stone Age, et sur Le Mexicain) ou de la galaxie John Zorn (en filigrane tout au long du disque). La force de Sun Dew est sans doute de rendre ce fourre-tout totalement cohérent. D’arriver à alterner séquences quasi-chambristes et uppercuts nettement plus rock’n’roll de façon naturelle. On sent surtout chez ce gang de virtuoses inspirés même pas trentenaires une très grande soif narrative qui ne fait jamais défaut. © MZ/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
Dans la même thématique...
GoGo Penguin GoGo Penguin
S3NS Ibrahim Maalouf
The Road to Ithaca Shai Maestro Trio
What Kinda Music Tom Misch
The Rocket Martin Tingvall
Les Grands Angles...
Jazz : où sont les femmes ?

A l’exception des chanteuses, les femmes du jazz ont dû batailler ferme pour se frayer un chemin vers le devant de la scène. De Mary Lou Williams à Jaimie Branch en passant par Geri Allen ou Alice Coltrane, elles sont finalement assez peu nombreuses à s’être imposées dans un genre resté presque exclusivement masculin. Et toujours aussi macho ?

Kamasi Washington, le sax des Anges

Un triple album l’a placé au sommet en 2015 (“The Eric”), et il est revenu avec un double en 2018, le tout aussi réussi “Heaven and Earth” ! Kamasi Washington intrigue et charme par-delà la jazzosphère. Aux côtés de Kendrick Lamar et Snoop Dogg mais surtout à la tête du collectif West Coast Get Down, le charismatique saxophoniste de Los Angeles souffle un vent de folie sur la scène jazz contemporaine.

Dans l'actualité...