Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Max Roach - Straight Ahead

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Straight Ahead

Abbey Lincoln

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Abbey Lincoln est l’une des plus grandes voix du jazz. Evidemment pour sa voix – logique – mais aussi pour sa personne, ses idées et tout son être. Lorsqu’elle enregistre cet album, en 1961, la condition des Noirs américains n’est pas des plus confortables et la chanteuse de Chicago se fait en partie la voix de leurs souffrances. D’une certaine manière, Abbey Lincoln poursuit le travail de Billie Holiday. Comparaison d’autant plus justifiée que sa voix, comme celle de Lady Day, ne joue jamais la carte de la facilité ou de la sensualité. Elle suinte le blues, la souffrance, le combat et son grain si singulier, tellement à part, en fait une voix qui ne ressemble à aucune autre… Cette militante et activiste pour les droits civiques est épaulée ici par d’autres sérieux complices parmi lesquels le contrebassiste Art Davis, le pianiste Mal Waldron, les saxophonistes Eric Dolphy et Coleman Hawkins, le trompettiste Booker Little et le batteur Max Roach qui sera son mari entre 1962 et 1970… Un disque d’une grande puissance intellectuelle et politique. © MD/Qobuz

Plus d'informations

Straight Ahead

Max Roach

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Straight Ahead
Abbey Lincoln
00:05:24

Abbey Lincoln, MainArtist - Coleman Hawkins, FeaturedArtist - Eric Dolphy, FeaturedArtist - Max Roach, FeaturedArtist

(C) 1989 Candid Productions Ltd (P) 1989 Candid Productions Ltd

2
When Malindy Sings
Abbey Lincoln
00:04:05

Abbey Lincoln, MainArtist - Coleman Hawkins, FeaturedArtist - Eric Dolphy, FeaturedArtist - Max Roach, FeaturedArtist

(C) 1989 Candid Productions Ltd (P) 1989 Candid Productions Ltd

3
In The Red
Abbey Lincoln
00:08:32

Abbey Lincoln, MainArtist - Coleman Hawkins, FeaturedArtist - Eric Dolphy, FeaturedArtist - Max Roach, FeaturedArtist

(C) 1989 Candid Productions Ltd (P) 1989 Candid Productions Ltd

4
Blue Monk
Abbey Lincoln
00:06:39

Abbey Lincoln, MainArtist - Coleman Hawkins, FeaturedArtist - Eric Dolphy, FeaturedArtist - Max Roach, FeaturedArtist

(C) 1989 Candid Productions Ltd (P) 1989 Candid Productions Ltd

5
Left Alone
Abbey Lincoln
00:06:48

Abbey Lincoln, MainArtist - Coleman Hawkins, FeaturedArtist - Eric Dolphy, FeaturedArtist - Max Roach, FeaturedArtist

(C) 1989 Candid Productions Ltd (P) 1989 Candid Productions Ltd

6
African Lady
Abbey Lincoln
00:03:46

Abbey Lincoln, MainArtist - Coleman Hawkins, FeaturedArtist - Eric Dolphy, FeaturedArtist - Max Roach, FeaturedArtist

(C) 1989 Candid Productions Ltd (P) 1989 Candid Productions Ltd

7
Retribution
Abbey Lincoln
00:03:50

Abbey Lincoln, MainArtist - Coleman Hawkins, FeaturedArtist - Eric Dolphy, FeaturedArtist - Max Roach, FeaturedArtist

(C) 1989 Candid Productions Ltd (P) 1989 Candid Productions Ltd

Descriptif de l'album

Abbey Lincoln est l’une des plus grandes voix du jazz. Evidemment pour sa voix – logique – mais aussi pour sa personne, ses idées et tout son être. Lorsqu’elle enregistre cet album, en 1961, la condition des Noirs américains n’est pas des plus confortables et la chanteuse de Chicago se fait en partie la voix de leurs souffrances. D’une certaine manière, Abbey Lincoln poursuit le travail de Billie Holiday. Comparaison d’autant plus justifiée que sa voix, comme celle de Lady Day, ne joue jamais la carte de la facilité ou de la sensualité. Elle suinte le blues, la souffrance, le combat et son grain si singulier, tellement à part, en fait une voix qui ne ressemble à aucune autre… Cette militante et activiste pour les droits civiques est épaulée ici par d’autres sérieux complices parmi lesquels le contrebassiste Art Davis, le pianiste Mal Waldron, les saxophonistes Eric Dolphy et Coleman Hawkins, le trompettiste Booker Little et le batteur Max Roach qui sera son mari entre 1962 et 1970… Un disque d’une grande puissance intellectuelle et politique. © MD/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
A Love Supreme John Coltrane
Moanin' Art Blakey & The Jazz Messengers
À découvrir également
Par Max Roach

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans et la sortie du séminal « Free at Last » du Mal Waldron Trio, en novembre 1969. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

Jazz : où sont les femmes ?

A l’exception des chanteuses, les femmes du jazz ont dû batailler ferme pour se frayer un chemin vers le devant de la scène. De Mary Lou Williams à Jaimie Branch en passant par Geri Allen ou Alice Coltrane, elles sont finalement assez peu nombreuses à s’être imposées dans un genre resté presque exclusivement masculin. Et toujours aussi macho ?

Il était une fois Blue Note en 10 albums

Le plus célèbre des labels de jazz avait tout bon ! Artistes cinq étoiles, répertoires originaux, directeurs artistiques associés ingénieux, prise de son d’exception, sublime esthétique des pochettes, éclectisme des genres (be-bop, hard bop, soul jazz, jazz modal, free), rien ne manquait à l’appel des enregistrements de l’écurie lancée en 1939 par Francis Wolff et Alfred Lion, deux Allemands ayant fui le régime nazi. Dans cet ample catalogue, Qobuz a choisi 10 albums clés. Certains sont des classiques célébrés. D’autres, des merveilles sous-estimées. Mais tous sont des incontournables ayant façonné l’esthétique Blue Note.

Dans l'actualité...