Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Joni Mitchell|Song to a Seagull

Song to a Seagull

Joni Mitchell

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

C’est à David Crosby que l’on doit Song to a Seagull, premier album représentatif de Joni Mitchell, enregistré en 1967. L’ex-membre de The Byrds, marqué par un de ses concerts, devient un soutien de premier ordre. En plus de faire écouter la jeune Joni Mitchell à tous ses amis et de la propulser sur la scène californienne, il accepte de produire son premier disque. La réputation de David Crosby, responsable avec The Byrds de la naissance du folk-rock, rassure la maison de disques et permet ainsi une liberté artistique totale à la chanteuse.

Songs to a Seagull  est divisé en deux faces : la première I Came to the City est consacrée aux sujets urbains, la seconde Out of the City and Down by the Seaside à l’apologie de la nature. L’accompagnement musical est réduit à une guitare acoustique dont Joni Mitchell tire des accords « ouverts », très élaborés pour un disque dit « folk », couplés à une voix de soprano pouvant atteindre trois octaves. Les textes extrêmement soignés sont écrits avec un raffinement qui la distingue immédiatement de ses contemporains. Elle s’en explique sur les notes de pochette en dédiant l’album à Mr. Kratzman, son professeur d’anglais durant ses années de collège, qui « lui enseigna l’amour des mots », l’incitant à écrire sur ce qu’elle ressentait, partant de son point de vue au lieu de se couler dans des formules toutes faites.

L’album est d’une qualité étonnante pour un premier essai : plusieurs titres s’en détachent. « I Had a King » est une évocation de son mariage raté relaté comme un conte ancestral. Aucune animosité ne vient assombrir cette chanson à la mélodie poignante. « Michael from the Mountains » brille par la voix de Joni Mitchell qui maintient des notes hautes tout au long du morceau : Judy Collins en fera une très bonne version plus orchestrale dans son album Wildflowers« Night in the City » rapporte l’excitation vécue à Manhattan par une jeune canadienne habituée à la campagne : c’est la chanson la plus « rock » du recueil bénéficiant de l’ajout d’un piano « jazzy » et d’une basse prenante tenue par Stephen Stills.

« Nathan La Franeer » décrit la non-rencontre entre la chanteuse et un chauffeur de taxi misanthrope et négligeant : deux « banshees », dont l’un joué par la chanteuse, permettent d’imiter le son des ambulances new-yorkaises. Beaucoup d’histoires d’amour comme « Marcie », où une jeune fille naïve attend la lettre d’un homme volage, et « Cactus Tree » où, à l’inverse, une jeune femme pour préserver sa liberté « so busy being free » se dérobe à plusieurs hommes. Le seul regret à propos de ce premier album est le son très étouffé dû à des dégradations sur les bandes maîtresses. Malgré ce détail, Song to a Seagull  est une forte entrée en matière pour une chanteuse qui ne cessera par la suite de se surpasser artistiquement.
© ©Copyright Music Story François Bellion 2015

Plus d'informations

Song to a Seagull

Joni Mitchell

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
I Had a King (LP Version)
00:03:37

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

2
Michael from Mountains (LP Version)
00:03:41

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

3
Night in the City (LP Version)
00:02:29

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

4
Marcie (LP Version)
00:04:35

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

5
Nathan La Franeer (LP Version)
00:03:20

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

6
Sisotowbell Lane (LP Version)
00:04:05

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

7
The Dawntreader (LP Version)
00:05:04

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

8
The Pirate of Penance (LP Version)
00:02:44

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

9
Song to a Seagull (LP Version)
00:03:51

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

10
Cactus Tree (LP Version)
00:04:38

David Crosby, Producer - LEE HERSCHBERG, MasteringEngineer - Stephen Stills, Bass Guitar - Joni Mitchell, Guitar, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Art Cryst, Engineer

© 1968 WEA International ℗ 1968 WEA International

Descriptif de l'album

C’est à David Crosby que l’on doit Song to a Seagull, premier album représentatif de Joni Mitchell, enregistré en 1967. L’ex-membre de The Byrds, marqué par un de ses concerts, devient un soutien de premier ordre. En plus de faire écouter la jeune Joni Mitchell à tous ses amis et de la propulser sur la scène californienne, il accepte de produire son premier disque. La réputation de David Crosby, responsable avec The Byrds de la naissance du folk-rock, rassure la maison de disques et permet ainsi une liberté artistique totale à la chanteuse.

Songs to a Seagull  est divisé en deux faces : la première I Came to the City est consacrée aux sujets urbains, la seconde Out of the City and Down by the Seaside à l’apologie de la nature. L’accompagnement musical est réduit à une guitare acoustique dont Joni Mitchell tire des accords « ouverts », très élaborés pour un disque dit « folk », couplés à une voix de soprano pouvant atteindre trois octaves. Les textes extrêmement soignés sont écrits avec un raffinement qui la distingue immédiatement de ses contemporains. Elle s’en explique sur les notes de pochette en dédiant l’album à Mr. Kratzman, son professeur d’anglais durant ses années de collège, qui « lui enseigna l’amour des mots », l’incitant à écrire sur ce qu’elle ressentait, partant de son point de vue au lieu de se couler dans des formules toutes faites.

L’album est d’une qualité étonnante pour un premier essai : plusieurs titres s’en détachent. « I Had a King » est une évocation de son mariage raté relaté comme un conte ancestral. Aucune animosité ne vient assombrir cette chanson à la mélodie poignante. « Michael from the Mountains » brille par la voix de Joni Mitchell qui maintient des notes hautes tout au long du morceau : Judy Collins en fera une très bonne version plus orchestrale dans son album Wildflowers« Night in the City » rapporte l’excitation vécue à Manhattan par une jeune canadienne habituée à la campagne : c’est la chanson la plus « rock » du recueil bénéficiant de l’ajout d’un piano « jazzy » et d’une basse prenante tenue par Stephen Stills.

« Nathan La Franeer » décrit la non-rencontre entre la chanteuse et un chauffeur de taxi misanthrope et négligeant : deux « banshees », dont l’un joué par la chanteuse, permettent d’imiter le son des ambulances new-yorkaises. Beaucoup d’histoires d’amour comme « Marcie », où une jeune fille naïve attend la lettre d’un homme volage, et « Cactus Tree » où, à l’inverse, une jeune femme pour préserver sa liberté « so busy being free » se dérobe à plusieurs hommes. Le seul regret à propos de ce premier album est le son très étouffé dû à des dégradations sur les bandes maîtresses. Malgré ce détail, Song to a Seagull  est une forte entrée en matière pour une chanteuse qui ne cessera par la suite de se surpasser artistiquement.
© ©Copyright Music Story François Bellion 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Five Leaves Left

Nick Drake

Five Leaves Left Nick Drake

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

Back To Black

Amy Winehouse

Back To Black Amy Winehouse

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Joni Mitchell

Blue

Joni Mitchell

Blue Joni Mitchell

Blue 50 (Demos & Outtakes)

Joni Mitchell

The Reprise Albums (1968-1971)

Joni Mitchell

Court And Spark

Joni Mitchell

Court And Spark Joni Mitchell

You Can Close Your Eyes (with James Taylor)

Joni Mitchell

Playlists

Dans la même thématique...

Raising Sand

Robert Plant & Alison Krauss

Raising Sand Robert Plant & Alison Krauss

BD Music Presents Joan Baez

Joan Baez

BD Music Presents Johnny Cash

Johnny Cash

Archives, Vol. 2: The Reprise Years (1968-1971)

Joni Mitchell

Local Valley

José González

Local Valley José González
Les Grands Angles...
10 reines du folk

Une guitare acoustique. Parfois à peine plus. Et une voix unique... Le revival folk de ces dernières années est à l'origine de l’apparition de nouvelles chanteuses majeures et parfois singulières, qui rappellent leurs aînées qui ont irradié les 60’s et surtout les 70’s. Parmi ces reines du folk, certaines sont installées au panthéon, d’autres, aussi essentielles, restent des secrets bien gardés. Cette sélection (subjective) en a réuni dix.

Daniel Johnston, icône troublée et troublante

Personne ne sonne comme Daniel Johnston. Artiste dépressif et méconnu devenu culte grâce à la reconnaissance de ses pairs, l’Américain, mort le 11 septembre 2019 à l’âge de 58 ans, est le symbole d’une musique naïve, lo-fi mais débordant d’émotions. Il n’est pas trop tard pour (re)découvrir cet authentique génie underground qui ne rate jamais le cœur de l’auditeur.

Joni Mitchell, la période bleue

Chef-d’œuvre immaculé du folk des 70’s, ‘Blue’ fête ses 50 ans sans avoir pris une seule ride. Mais pourquoi ce quatrième album que la Canadienne a conçu comme un journal intime mis en musique fascine toujours autant les songwriters de la Terre entière ?

Dans l'actualité...