Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Yo La Tengo - Sleepless Night

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Sleepless Night

Yo La Tengo

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

En activité depuis le milieu des années 80, Yo La Tengo est un drôle de groupe. Sans génie, limité, un peu laborieux, mais attachant car travailleur, cultivé et bon élève appliqué. Le trio s’est toujours montré plus à l’aise pour digérer ses influences (des Byrds au Velvet Underground, en gros) que pour devenir lui-même influent. Sa discographie est pleine de reprises, et c’est souvent là que Yo La Tengo donne le meilleur de lui-même : en s’inspirant des autres. Sleepless est encore un disque de cinq reprises, plus un morceau original. Ces chansons furent diffusées à tirage limité en 2019, pour une exposition de l’artiste japonais Yoshitomo Nara. Les reprises vont des Delmore Brothers (un groupe de bluegrass des années 50) aux Byrds, en passant par Dylan, Ronnie Lane et The Flying Machine. Parfois versé dans le rock qui fait du bruit (son côté Velvet), Yo La Tengo montre ici son versant bucolique, tout en guitares acoustiques, harmonies vocales et ambiances country relax (son côté Byrds). Rien de neuf ni d’indispensable, mais c’est doux et confortable comme la vieille chemise en flanelle à carreaux qu’on garde depuis 1992 et qu’on ressort du placard une fois l’an. © Stéphane Deschamps/Qobuz

Plus d'informations

Sleepless Night

Yo La Tengo

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Blues Stay Away from Me
00:03:14

Rabon Delmore, ComposerLyricist - Alton Delmore, ComposerLyricist - Henry Glover, ComposerLyricist - Mark Nevers, Engineer - Yo La Tengo, Producer, MainArtist - Georgia Hubley, AssociatedPerformer - Ira Kaplan, AssociatedPerformer - JAMES MCNEW, AssociatedPerformer - Wayne Rayney, ComposerLyricist

2020 Matador Records 2020 Matador Records

2
Wasn't Born to Follow
00:02:06

Carole King, ComposerLyricist - Gerry Goffin, ComposerLyricist - Dave Schramm, AssociatedPerformer - Yo La Tengo, Producer, MainArtist - Georgia Hubley, AssociatedPerformer - Ira Kaplan, AssociatedPerformer - JAMES MCNEW, AssociatedPerformer - Gene Holder, Engineer

2020 Matador Records 2020 Matador Records

3
Roll On Babe
00:04:03

Yo La Tengo, Producer, MainArtist - Georgia Hubley, AssociatedPerformer - Ira Kaplan, AssociatedPerformer - JAMES MCNEW, Engineer, AssociatedPerformer - Deroll Adams, ComposerLyricist

2020 Matador Records 2020 Matador Records

4
It Takes a Lot to Laugh, It Takes a Train to Cry
00:02:58

Bob Dylan, ComposerLyricist - ROGER MOUTENOT, Engineer - Yo La Tengo, Producer, MainArtist - Georgia Hubley, AssociatedPerformer - Ira Kaplan, AssociatedPerformer - JAMES MCNEW, AssociatedPerformer

2020 Matador Records 2020 Matador Records

5
Bleeding
00:03:27

Yo La Tengo, Producer, MainArtist - Georgia Hubley, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Ira Kaplan, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - JAMES MCNEW, Engineer, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

2020 Matador Records 2020 Matador Records

6
Smile a Little Smile for Me
00:03:11

Geoff Stephens, ComposerLyricist - Yo La Tengo, Producer, MainArtist - Tony Macaulay, ComposerLyricist - Georgia Hubley, AssociatedPerformer - Ira Kaplan, AssociatedPerformer - JAMES MCNEW, Engineer, AssociatedPerformer

2020 Matador Records 2020 Matador Records

Descriptif de l'album

En activité depuis le milieu des années 80, Yo La Tengo est un drôle de groupe. Sans génie, limité, un peu laborieux, mais attachant car travailleur, cultivé et bon élève appliqué. Le trio s’est toujours montré plus à l’aise pour digérer ses influences (des Byrds au Velvet Underground, en gros) que pour devenir lui-même influent. Sa discographie est pleine de reprises, et c’est souvent là que Yo La Tengo donne le meilleur de lui-même : en s’inspirant des autres. Sleepless est encore un disque de cinq reprises, plus un morceau original. Ces chansons furent diffusées à tirage limité en 2019, pour une exposition de l’artiste japonais Yoshitomo Nara. Les reprises vont des Delmore Brothers (un groupe de bluegrass des années 50) aux Byrds, en passant par Dylan, Ronnie Lane et The Flying Machine. Parfois versé dans le rock qui fait du bruit (son côté Velvet), Yo La Tengo montre ici son versant bucolique, tout en guitares acoustiques, harmonies vocales et ambiances country relax (son côté Byrds). Rien de neuf ni d’indispensable, mais c’est doux et confortable comme la vieille chemise en flanelle à carreaux qu’on garde depuis 1992 et qu’on ressort du placard une fois l’an. © Stéphane Deschamps/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
À découvrir également
Par Yo La Tengo
Dans la même thématique...
Shore Fleet Foxes
Myopia Agnes Obel
What Kinda Music Tom Misch
Les Grands Angles...
L'âge d'or du rock indé américain en 10 albums

Après des 80’s bien synthétiques, les guitares font un violent come-back durant la décennie suivante et infiltrent tous les courants du rock indépendant. Indépendant d’un système et de la masse. Comme un courant alternatif hérité de l’esprit subversif et bricolo du punk qu’on retrouve chez le Velvet Underground de Lou Reed ou les Stooges d’Iggy Pop. Retour sur 10 albums marquants de ces denses années 90.

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Dans l'actualité...