Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Halle - Sibelius Symphonies No 4 & 6

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Sibelius Symphonies No 4 & 6

Hallé & Sir Mark Elder

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Sir Mark Elder termine ici son intégrale Sibelius, alors que commence tout juste chez Alpha celle du très jeune chef finlandais Santtu-Matias Rouvali, qui se distingue déjà – dès le second volume – par une étonnante lourdeur et des hésitations récurrentes dans l’architecture. Point de cela avec Elder, qui pâtit certes d’une prise de son un peu uniforme, mais qui se distingue par la justesse de ses tempos et ses équilibres raffinés. Sir Mark Elder propose des versions assez classiques, fluides, avec une réelle tension organique et un vrai sens du lyrisme, notamment dans les registres mediums (Symphonie n° 4, III. Il tempo largo). Sir Mark Elder a su raviver l’intensité propre à cet orchestre dans ce répertoire, devenu sujet de prédilection depuis que Barbirolli l’installa définitivement dans les années 1940 avant de graver des interprétations définitives pour His Master’s Voice entre 1966 et 1969, ensemble discographique qui n’a jamais été surpassé. Sir Mark Elder est moins dans l’exacerbation – bien sûr fascinante – de la modernité de Sibelius que son prédécesseur, le battement intérieur – plutôt calme – crée à plusieurs reprises des ponts évidents avec Bruckner et Wagner par exemple ; pour autant, il n’édulcore en rien ce qui rend Sibelius si singulier, à commencer par les motifs en ostinato que l’on n’a pas entendus depuis très longtemps aussi obsédants (Symphonie n° 4, encore une fois). Quant à la Sixième Symphonie, ici... elle sourit presque. En tous cas, elle sonne heureuse, parfois même badine (III. Poco vivace), toujours loin des tonalités froides qu'on y entend régulièrement. Magnifique vision, fermant une intégrale que tous les fanatiques de la musique de Sibelius ne devront en réalité pas manquer. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz



Plus d'informations

Sibelius Symphonies No 4 & 6

Halle

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Symphony No.4 in A Minor, Op. 63: I. Tempo molto moderato, quasi adagio
00:11:43

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

2
Symphony No.4 in A Minor, Op. 63: II. Allegro molto vivace
00:05:09

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

3
Symphony No.4 in A Minor, Op. 63: III. Il tempo largo
00:12:46

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

4
Symphony No.4 in A Minor, Op. 63: IV. Allegro
00:11:41

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

5
Symphony No.6 in D Minor, Op. 104: I. Allegro molto moderato
00:08:52

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

6
Symphony No.6 in D Minor, Op. 104: II. Allegretto moderato
00:06:00

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

7
Symphony No.6 in D Minor, Op. 104: III. Poco vivace
00:03:44

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

8
Symphony No.6 in D Minor, Op. 104: IV. Allegro molto
00:10:02

Jean Sibelius, Composer - Hallé, Orchestra, MainArtist - Sir Mark Elder, Conductor, MainArtist

(C) 2020 Hallé Concerts Society (P) 2020 Hallé Concerts Society

Descriptif de l'album

Sir Mark Elder termine ici son intégrale Sibelius, alors que commence tout juste chez Alpha celle du très jeune chef finlandais Santtu-Matias Rouvali, qui se distingue déjà – dès le second volume – par une étonnante lourdeur et des hésitations récurrentes dans l’architecture. Point de cela avec Elder, qui pâtit certes d’une prise de son un peu uniforme, mais qui se distingue par la justesse de ses tempos et ses équilibres raffinés. Sir Mark Elder propose des versions assez classiques, fluides, avec une réelle tension organique et un vrai sens du lyrisme, notamment dans les registres mediums (Symphonie n° 4, III. Il tempo largo). Sir Mark Elder a su raviver l’intensité propre à cet orchestre dans ce répertoire, devenu sujet de prédilection depuis que Barbirolli l’installa définitivement dans les années 1940 avant de graver des interprétations définitives pour His Master’s Voice entre 1966 et 1969, ensemble discographique qui n’a jamais été surpassé. Sir Mark Elder est moins dans l’exacerbation – bien sûr fascinante – de la modernité de Sibelius que son prédécesseur, le battement intérieur – plutôt calme – crée à plusieurs reprises des ponts évidents avec Bruckner et Wagner par exemple ; pour autant, il n’édulcore en rien ce qui rend Sibelius si singulier, à commencer par les motifs en ostinato que l’on n’a pas entendus depuis très longtemps aussi obsédants (Symphonie n° 4, encore une fois). Quant à la Sixième Symphonie, ici... elle sourit presque. En tous cas, elle sonne heureuse, parfois même badine (III. Poco vivace), toujours loin des tonalités froides qu'on y entend régulièrement. Magnifique vision, fermant une intégrale que tous les fanatiques de la musique de Sibelius ne devront en réalité pas manquer. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz



À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
Plays Live Peter Gabriel
Us Peter Gabriel
À découvrir également
Par Halle
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Bruno Walter, souvenirs d’un esprit disparu

Écouter les enregistrements de Bruno Walter à la lumière des splendides remastérisations publiées par Sony Classical, c’est s’abreuver à une culture humaniste. Immense chef d’orchestre, la musique est pour lui un sacerdoce, un art de vivre et un art de penser. Ses enregistrements ont conservé son art du chant, intense mais jamais sentimental, grâce à une ligne claire animée d’un rythme souple, assurant clarté, cohérence et vitalité.

Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la Symphonie fantastique de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le Sacre du printemps de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés pas l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Histoire de labels : 5 questions à Klaus Heymann, fondateur de Naxos

A l'occasion du 30ème anniversaire de son label, Klaus Heymann a créé pour nous "sa" playlist de 30 plages, qui regroupe des enregistrements qui furent marquants dans l'histoire de Naxos, et d'autres plus récents, qui montrent la créativité et l'ambition actuelle de la marque.

Dans l'actualité...