Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Lise Davidsen - Sibelius: Luonnotar, Op. 70 & Other Orchestral Works

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Sibelius: Luonnotar, Op. 70 & Other Orchestral Works

Edward Gardner, Bergen Philharmonic Orchestra, Lise Davidsen

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Il y a quatre années paraissait chez Chandos un extraordinaire album de mélodies d’orchestre de Sibelius (« In the Stream of Life »), au sein duquel Edward Gardner accompagnait un très inspiré Gerald Finley, notamment dans l’habillage orchestral si poétique qu’Einojuhani Rautavaara (1928-2016) fit de sept mélodies avec piano du maître d’Ainola. Une révélation, qui laissait espérer d’autres voyages sibéliens sous la direction du prochain chef principal du London Philharmonic Orchestra.

Voici un second volet. Le chef britannique entre rapidement dans le vif, et s’entoure d’une des jeunes cantatrices les plus suivies du moment, la Norvégienne Lise Davidsen. Les deux premières partitions du programme, Luonnotar (1913) et Tapiola (1926), demeurent deux des partitions les plus redoutables du compositeur. De l’ultime poème pour orchestre de Sibelius, Edward Gardner donne une version élancée, particulièrement soucieuse des équilibres orchestraux. L’Orchestre Philharmonique de Bergen y déploie volontiers aussi ses teintes sombres. Autre monde, Luonnotar est un poème symphonique en même temps qu’une mélodie avec orchestre : Sibelius y reprend la grande veine dramatique et panthéiste qu’il avait déployée auparavant dans Kullervo, mais avec une économie de moyens stupéfiante, des procédés d’écriture que l’on retrouvera encore dans l’évocation de la forêt finlandaise douze années plus tard (« Tapio-la », étymologiquement, veut dire « Lieu du Dieu de la forêt », ou plus simplement « la forêt », Tapio étant le Dieu de la forêt dans la mythologie finnoise) et surtout une écriture vocale très singulière, autre manière d’envisager le parlé-chanté. Luonnotar serait-il la réponse de Sibelius au « sprechgesang » de Schönberg ? Peut-être bien, et Edward Gardner, ici, n’hésite pas à accentuer le modernisme condensé, épuré, presque froid, sans affects de Sibelius. Un rien déstabilisée sans doute par cette partition dans laquelle elle ne peut se rattacher à aucun de ses réflexes wagnériens, Lise Davidsen peine un peu à faire rayonner la langue finnoise et les intervalles typiques de la ligne vocale.

En revanche, la Norvégienne enchante absolument dans le trop bref morceau avec voix (V, De trenne blinda systra) de la musique de scène pour Pelléas et Mélisande, naturellement chanté en suédois. Tout au long de la suite, Edward Gardner déploie de fort belles teintes pastorales, comme toujours obscurcies par la perspective de la mort ultime (Prélude, Pastorale avant même La mort de Mélisande), impression qu’adoucira peu le merveilleux Rakastava, et davantage le plus romantique Chant de printemps (Op. 16). © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Sibelius: Luonnotar, Op. 70 & Other Orchestral Works

Lise Davidsen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Luonnotar, Op. 70 (Jean Sibelius)

1
Luonnotar, Op. 70
Lise Davidsen
00:09:02

Lise Davidsen, Soprano - Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

Tapiola, Op. 112 (Jean Sibelius)

2
Tapiola, Op. 112
Edward Gardner
00:18:11

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

Pelléas et Mélisande, Op. 46 (Jean Sibelius)

3
I. At the Castle Gate
Edward Gardner
00:02:19

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

4
II. Mélisande
Edward Gardner
00:04:08

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

5
III. At the Seashore
Edward Gardner
00:02:00

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

6
IV. By a Spring in the Park
Edward Gardner
00:02:12

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

7
V. The Three Blind Sisters (Version for Soprano & Orchestra) [Sung in Swedish]
Lise Davidsen
00:02:34

Lise Davidsen, Soprano - Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

8
VI. Pastorale
Edward Gardner
00:01:53

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

9
VII. Mélisande at the Spinning Wheel
Edward Gardner
00:01:48

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

10
VIII. Entr'acte
Edward Gardner
00:02:49

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

11
IX. The Death of Mélisande
Edward Gardner
00:05:58

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

Rakastava, Op. 14 (Jean Sibelius)

12
I. The Lover
Edward Gardner
00:04:07

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

13
II. The Path of His Beloved
Edward Gardner
00:02:19

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

14
III. Good Evening! Farewell !
Edward Gardner
00:05:42

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

Spring Song, Op. 16 (Jean Sibelius)

15
Spring Song, Op. 16
Edward Gardner
00:07:44

Bergen Philharmonic Orchestra - Edward Gardner, Conductor - Jean Sibelius, Composer

© 2021 Chandos ℗ 2021 Chandos

Descriptif de l'album

Il y a quatre années paraissait chez Chandos un extraordinaire album de mélodies d’orchestre de Sibelius (« In the Stream of Life »), au sein duquel Edward Gardner accompagnait un très inspiré Gerald Finley, notamment dans l’habillage orchestral si poétique qu’Einojuhani Rautavaara (1928-2016) fit de sept mélodies avec piano du maître d’Ainola. Une révélation, qui laissait espérer d’autres voyages sibéliens sous la direction du prochain chef principal du London Philharmonic Orchestra.

Voici un second volet. Le chef britannique entre rapidement dans le vif, et s’entoure d’une des jeunes cantatrices les plus suivies du moment, la Norvégienne Lise Davidsen. Les deux premières partitions du programme, Luonnotar (1913) et Tapiola (1926), demeurent deux des partitions les plus redoutables du compositeur. De l’ultime poème pour orchestre de Sibelius, Edward Gardner donne une version élancée, particulièrement soucieuse des équilibres orchestraux. L’Orchestre Philharmonique de Bergen y déploie volontiers aussi ses teintes sombres. Autre monde, Luonnotar est un poème symphonique en même temps qu’une mélodie avec orchestre : Sibelius y reprend la grande veine dramatique et panthéiste qu’il avait déployée auparavant dans Kullervo, mais avec une économie de moyens stupéfiante, des procédés d’écriture que l’on retrouvera encore dans l’évocation de la forêt finlandaise douze années plus tard (« Tapio-la », étymologiquement, veut dire « Lieu du Dieu de la forêt », ou plus simplement « la forêt », Tapio étant le Dieu de la forêt dans la mythologie finnoise) et surtout une écriture vocale très singulière, autre manière d’envisager le parlé-chanté. Luonnotar serait-il la réponse de Sibelius au « sprechgesang » de Schönberg ? Peut-être bien, et Edward Gardner, ici, n’hésite pas à accentuer le modernisme condensé, épuré, presque froid, sans affects de Sibelius. Un rien déstabilisée sans doute par cette partition dans laquelle elle ne peut se rattacher à aucun de ses réflexes wagnériens, Lise Davidsen peine un peu à faire rayonner la langue finnoise et les intervalles typiques de la ligne vocale.

En revanche, la Norvégienne enchante absolument dans le trop bref morceau avec voix (V, De trenne blinda systra) de la musique de scène pour Pelléas et Mélisande, naturellement chanté en suédois. Tout au long de la suite, Edward Gardner déploie de fort belles teintes pastorales, comme toujours obscurcies par la perspective de la mort ultime (Prélude, Pastorale avant même La mort de Mélisande), impression qu’adoucira peu le merveilleux Rakastava, et davantage le plus romantique Chant de printemps (Op. 16). © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recording producers Brian Pidgeon (May 2018) and Vegard Landaas, LAWO Classics (February 2021)

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

The Number of the Beast

Iron Maiden

À découvrir également
Par Lise Davidsen

Beethoven - Wagner - Verdi

Lise Davidsen

Strauss : Four Last Songs - Wagner : Arias from Tannhäuser

Lise Davidsen

Richard Strauss: Four Last Songs / Wagner: Arias from Tannhäuser

Lise Davidsen

Beethoven - Wagner - Verdi

Lise Davidsen

Frandsen: Songs

Lise Davidsen

Frandsen: Songs Lise Davidsen
Dans la même thématique...

Tchaikovsky: Symphony No. 5 & Francesca da Rimini

Tonhalle-Orchester Zürich

Gershwin : Rhapsody in Blue, An American in Paris...

Leonard Bernstein

Debussy: La mer, Prélude à l'après-midi d'un faune – Ravel: Rapsodie espagnole

François-Xavier Roth

Grieg : Peer Gynt, Op. 23 - Piano Concerto

Edward Gardner

Bach: The Brandenburg Concertos

il Gusto Barocco

Les Grands Angles...
Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Picasso & la Musique

Le génie moderniste de Picasso a très vite dépassé le cadre pictural pour irradier la musique et la danse, deux arts avec lesquels le peintre espagnol a toujours entretenu un rapport étroit, allant jusqu’à influencer ses amis compositeurs rencontrés en cours de route.

Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Dans l'actualité...