Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jean Ferrat - Ses plus grandes chansons

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Ses plus grandes chansons

Jean Ferrat

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

La carrière de Jean Ferrat (1930 – 2010) s’est construite autour de trois pôles distincts, dans lesquels il piochait selon l’humeur, et qui sont particulièrement bien mis en valeur dans cette rétrospective de ses années Decca et Barclay. Ferrat, pour le grand public, c’est d’abord le témoin parfois béat des beautés qu’offrent la vie (C’est beau la vie) et les paysages de son pays natal (La Montagne). Un romantisme fleur bleue, accompagné de musiques lyriques de son cru, et qu’il a si bien décliné dans cet éloge de la douceur de vivre intitulé Ce qu’on est bien mon amour, ainsi que dans son unique duo avec sa première épouse, Christine Sèvres (La Matinée). À l’occasion, il prend un recul amusé sur cet état d’esprit, comme dans ce sommet d’autodérision qui a pour titre L’Idole à papa. Dans ce tango volontairement poussiéreux, il se demande s’il ne serait pas finalement le « nouveau Tino Rossi », allant jusqu’à imiter dans les refrains la voix doucereuse du célèbre chanteur pour dames.

Jean Ferrat ne manque pas d’humour non plus lorsqu’il porte la casquette de l’interprète engagé, en particulier dans les satiriques Alléluia (rock gentiment blasphématoire faisant le portrait de bigots alcooliques) et Pauvres Petits C…, chanson de 1967 dans laquelle il pourfend la jeunesse dorée qui s’improvise révolutionnaire. À noter qu’à l’image de ce petit bijou musical de pop baroque, la plupart des chansons présentées dans cette compilation fleuve sont arrangées par le premier collaborateur de Serge Gainsbourg, le talentueux Alain Goraguer. Mine de rien, Ferrat dessine au fil de ses chansons une sociologie assez précise de « sa France » (pour reprendre le titre d’un de ses plus grands tubes), à travers des portraits souvent tendres de personnages ou de métiers particuliers (la prostituée au grand cœur d'Horizontalement ou la prolétaire modeste de Ma Môme). Ses préoccupations sociales et politiques s’illustrent aussi à travers un esprit de fraternité sans faille faisant de lui une sorte de cousin éloigné du cinéaste Yves Robert – également moustachu et de gauche (La Fête aux copainsCamarade, ou encore la merveilleuse Berceuse). Dans un autre genre, on citera également Nuit et brouillard, hommage émouvant aux déportés de la Seconde Guerre mondiale, et en particulier à son propre père Mnacha Tenenbaum, mort en 1942 à Auschwitz.

Jean Ferrat, c’est enfin la poésie. Et il a la particularité de vénérer à la fois les textes et les auteurs : À BrassensFederico Garcia LorcaSi je mourais là-bas (sur un poème de Guillaume Apollinaire). Le répertoire de Ferrat comprend beaucoup de noms prestigieux, mais c’est surtout Louis Aragon qui est mis à l’honneur dans son œuvre, notamment dans le disque Ferrat chante Aragon en 1971. Même si elle ne fait pas partie de cet album, Aimer à perdre la raison a bien entendu une place de choix dans la présente rétrospective. Il s’agit probablement d’un des textes les plus connus du poète, une popularité due entre autres à la ferveur d’un interprète dont le lyrisme, mais aussi les combats politiques et sociaux, paraissent intemporels. © Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'informations

Ses plus grandes chansons

Jean Ferrat

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Deux enfants au soleil
00:02:31

Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Conductor, Recording Arranger, AssociatedPerformer - Claude Edith Delecluse, Author

℗ 1962 Barclay

2
Ma môme
00:01:57

Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Conductor, Recording Arranger, AssociatedPerformer - Pierre Marie Frachet, Author

℗ 1960 Barclay

3
Ta chanson
00:02:17

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Conductor, Recording Arranger, AssociatedPerformer

℗ 1961 Barclay

4
Federico Garcia Lorca
00:03:06

Jean Ferrat, Author, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Conductor, Recording Arranger, AssociatedPerformer - Claude-Henri Vic, Composer

℗ 1960 Barclay

5
La fête aux copains
00:02:22

GEORGES COULONGES, Author - Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Conductor, Recording Arranger, AssociatedPerformer

℗ 1963 Barclay

6
L'homme à l'oreille coupée
00:02:49

Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Conductor, Recording Arranger, AssociatedPerformer - Claude Edith Delecluse, Author - Michelle Senslis, Author

℗ 1963 Barclay

7
Nuit et brouillard
00:03:12

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel - Charles Rochko, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1963 Barclay

8
A Brassens
00:02:25

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel - Charles Rochko, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1963 Barclay

9
C'est beau la vie
00:02:43

Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Claude Delecluse, Author - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Michelle Senslis, Author - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel - Charles Rochko, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1963 Barclay

10
Horizontalement
00:02:36

Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Roland Valade, Author - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel - Charles Rochko, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1963 Barclay

11
Berceuse
00:03:20

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1964 Barclay

12
Le jour où je deviendrai gros
00:02:23

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1964 Barclay

13
La montagne
00:03:04

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Gérard Meys, Producer

℗ 1964 Barclay

14
Potemkine (Mix 2020)
00:02:49

GEORGES COULONGES, Author - Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

15
C'est toujours la première fois (Mix 2020)
00:02:54

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

16
Le sabre et le goupillon (Mix 2020)
00:02:42

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

17
Raconte-moi la mer (Mix 2020)
00:04:19

Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Edith Delecluse, Author

℗ 2020 Barclay

18
On ne voit pas le temps passer
00:02:15

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1965 Alléluia Productions

19
Maria (Mix 2020)
00:03:10

Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Jean Claude Massoulier, Author

℗ 2020 Barclay

20
En groupe, en ligue, en procession (Mix 2020)
00:02:52

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

21
Si je mourais là-bas (Mix 2020)
00:02:54

Guillaume Apollinaire, Author - Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

22
Alléluia (Mix 2020)
00:03:26

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

23
Cuba si
00:02:50

Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Henri Gougaud, Author - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1967 Barclay

24
Mourir au soleil
00:02:57

Jean Ferrat, Composer, Author, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1967 Barclay

25
A Santiago
00:02:44

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1967 Barclay

26
Ce qu'on est bien mon amour
00:02:46

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1967 Barclay

27
Pauvres petits c…
00:03:09

Jean Ferrat, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Claude Achallé, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1967 Barclay

28
Au printemps de quoi rêvais-tu ?
00:03:10

Jean Ferrat, MainArtist, ComposerLyricist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1969 Barclay

29
La matinée
00:02:53

Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Henri Noel Gougaud, Author - Christine Sevres, MainArtist

℗ 1969 Barclay

30
L'idole à papa
00:03:19

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1969 Barclay

31
Ma France
00:03:41

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1969 Barclay

32
Un jour futur
00:02:00

Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Henri Noel Gougaud, Author

℗ 1969 Barclay

33
Camarade
00:02:34

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1970 Barclay

34
17 ans
00:02:06

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1970 Barclay

35
Sacré Félicien
00:02:29

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1970 Barclay

36
La commune
00:02:35

GEORGES COULONGES, Author - Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1971 Barclay

37
Je vous aime
00:03:26

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1971 Barclay

38
Un jour, un jour (Mix 2020)
00:04:55

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

39
Le malheur d'aimer (Mix 2020)
00:03:07

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

40
Nous dormirons ensemble (Mix 2020)
00:02:18

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

41
C'est si peu dire que je t'aime (Mix 2020)
00:02:52

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

42
J'entends, j'entends (Mix 2020)
00:03:16

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

43
Que serais-je sans toi (Mix 2020)
00:03:02

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

44
Au bout de mon âge (Mix 2020)
00:02:24

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

45
Heureux celui qui meurt d'aimer (Mix 2020)
00:02:57

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

46
Aimer à perdre la raison (Mix 2020)
00:02:34

Louis Aragon, Author - Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 2020 Barclay

47
A l'ombre bleue du figuier
00:02:29

Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Michelle Senslis, Author

℗ 1972 Barclay

48
Si j'étais peintre ou maçon
00:02:26

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1972 Barclay

49
Les saisons
00:03:43

Jean Ferrat, Composer, Author, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer

℗ 1972 Barclay

50
La leçon buissonnière
00:02:58

Jean Ferrat, Composer, MainArtist - Alain Goraguer, Recording Arranger, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Guy Thomas, Author

℗ 1972 Barclay

Descriptif de l'album

La carrière de Jean Ferrat (1930 – 2010) s’est construite autour de trois pôles distincts, dans lesquels il piochait selon l’humeur, et qui sont particulièrement bien mis en valeur dans cette rétrospective de ses années Decca et Barclay. Ferrat, pour le grand public, c’est d’abord le témoin parfois béat des beautés qu’offrent la vie (C’est beau la vie) et les paysages de son pays natal (La Montagne). Un romantisme fleur bleue, accompagné de musiques lyriques de son cru, et qu’il a si bien décliné dans cet éloge de la douceur de vivre intitulé Ce qu’on est bien mon amour, ainsi que dans son unique duo avec sa première épouse, Christine Sèvres (La Matinée). À l’occasion, il prend un recul amusé sur cet état d’esprit, comme dans ce sommet d’autodérision qui a pour titre L’Idole à papa. Dans ce tango volontairement poussiéreux, il se demande s’il ne serait pas finalement le « nouveau Tino Rossi », allant jusqu’à imiter dans les refrains la voix doucereuse du célèbre chanteur pour dames.

Jean Ferrat ne manque pas d’humour non plus lorsqu’il porte la casquette de l’interprète engagé, en particulier dans les satiriques Alléluia (rock gentiment blasphématoire faisant le portrait de bigots alcooliques) et Pauvres Petits C…, chanson de 1967 dans laquelle il pourfend la jeunesse dorée qui s’improvise révolutionnaire. À noter qu’à l’image de ce petit bijou musical de pop baroque, la plupart des chansons présentées dans cette compilation fleuve sont arrangées par le premier collaborateur de Serge Gainsbourg, le talentueux Alain Goraguer. Mine de rien, Ferrat dessine au fil de ses chansons une sociologie assez précise de « sa France » (pour reprendre le titre d’un de ses plus grands tubes), à travers des portraits souvent tendres de personnages ou de métiers particuliers (la prostituée au grand cœur d'Horizontalement ou la prolétaire modeste de Ma Môme). Ses préoccupations sociales et politiques s’illustrent aussi à travers un esprit de fraternité sans faille faisant de lui une sorte de cousin éloigné du cinéaste Yves Robert – également moustachu et de gauche (La Fête aux copainsCamarade, ou encore la merveilleuse Berceuse). Dans un autre genre, on citera également Nuit et brouillard, hommage émouvant aux déportés de la Seconde Guerre mondiale, et en particulier à son propre père Mnacha Tenenbaum, mort en 1942 à Auschwitz.

Jean Ferrat, c’est enfin la poésie. Et il a la particularité de vénérer à la fois les textes et les auteurs : À BrassensFederico Garcia LorcaSi je mourais là-bas (sur un poème de Guillaume Apollinaire). Le répertoire de Ferrat comprend beaucoup de noms prestigieux, mais c’est surtout Louis Aragon qui est mis à l’honneur dans son œuvre, notamment dans le disque Ferrat chante Aragon en 1971. Même si elle ne fait pas partie de cet album, Aimer à perdre la raison a bien entendu une place de choix dans la présente rétrospective. Il s’agit probablement d’un des textes les plus connus du poète, une popularité due entre autres à la ferveur d’un interprète dont le lyrisme, mais aussi les combats politiques et sociaux, paraissent intemporels. © Nicolas Magenham/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
C'est Déjà Ça Alain Souchon
Ultra Moderne Solitude Alain Souchon
Collection Alain Souchon
À découvrir également
Par Jean Ferrat

Playlists

Dans la même thématique...
Âme fifties Alain Souchon
Brol Angèle
Brol La Suite Angèle
Les Grands Angles...
Accords Croisés et Harmonies

Tout à la fois bureau de concert, label discographique, éditeur, organisateur de festival et créateur d’un lieu de vie artistique, Accords Croisés fête ses 20 ans et les 15 ans de son label. Deux décennies racontées par son fondateur, Saïd Assadi.

Boris Vian, la zizique avant tout

Boris Vian n’a pas seulement donné son nom à des établissements scolaires et des médiathèques. Il fut un artiste et créateur quasi complet, et la musique, qu’il composait, produisait, écrivait et parfois chantait, a rythmé sa vie fulgurante, conclue à l’âge de 39 ans dans une salle de cinéma en 1959. Pour fêter en fanfare les 100 ans de sa naissance, Qobuz vous propose une partition biographique.

Le petit théâtre d’Alain Souchon

Chroniques du quotidien dont la mélancolie est souvent masquée par un humour nonchalant ou enfantin, les chansons d’Alain Souchon s’articulent autour des mêmes thèmes et procédés depuis son premier album, au milieu des années 1970. Dans un mélange singulier de douceur et de fermeté, de nostalgie rêveuse et d’ancrage dans le réel, les différents éléments de l’univers souchonien s’apparentent à un petit théâtre de la vie.

Dans l'actualité...